4
min

Chronique d'un lycanthrope

Image de Constantin

Constantin

59 lectures

4

Alors que la Terre d’Ikulam était encore endormie, un jeune homme d’une quinzaine d’année se prépare pour la chasse.
-Tu pars tôt, ce matin, Dakren.
Un homme ce tenait debout dans l’embrasure de la porte et se tient face au jeune homme.
-Oui mon père, répondit Dakren, je dois me dépêcher si je veux trouver quelque chose avant les chasseurs du Roi.
-Dans ce cas hâte toi, mais reste prudent.
Sortant par la porte principale de la ville, il rejoignit la bordure de la forêt et y pénétra en catimini. Il porte une cape noire, permettant une totale discrétion, et bande déjà son arc.
Alors qu’il s'éloigne peu à peu de l’orée du bois il entendit des voix et, se rapprochant, entendit un dialogue pour le moins étrange à un simple chasseur de capitale :
-Tu sais quoi, un mage est arrivé en ville ce matin !
-Un mage ! Mais ils avaient tous disparu il y a de ça un siècle !
-Il faut croire que non, il a dormi à l’auberge et a fait apparaître, à partir de pierres, des pièces pour payer sa chambre.
-Cessez de bavasser, dit un autre qui semblait être le plus gradé, et dépêchez-vous de trouvez le gibier, le Roi attend.
« Déjà à nous voler notre nourriture sous les yeux... Ce Roi nous tuera. » Pensa Dakren. Ne pouvant rentrer bredouille, Dakren décida de s’éloigner encore d’avantage jusqu’aux tertres oubliés, de l’autre côtés de la forêt. Alors qu’il marchait en repensant aux rumeurs concernant l’homme arrivé en pleine nuit il entendit un glapissement, et s’approcha de l’origine de ce bruit. C’était une biche s’abreuvant à un ruisseau.
Sans crier garde la biche releva la tête et s’enfuit en courant. « Mais je n’ai fait aucun bruit » se dit Dakren qui ne comprenait pas le départ si soudain de la créature.
Il entendit soudain un grognement et à peine s’est-il retourné qu’un énorme loup gris lui sauta dessus et manqua de lui arracher le bras, si Dakren n’avait pas placé son arc entre lui et la bête. Il propulsa cette dernière d’un coup de pied, bien qu’il en perdit son arc. Alors il se mit à courir sans se retourner sentant le souffle de la bête dans son dos. Il s’arrêta soudain net : un gouffre lui barrait la route. Se retournant pour stopper la bête, cette dernière l’entraina dans sa chute. La dernière chose qu’il vît fut les crocs de la bête se refermer sur son bras.

Il se réveilla dans une source d’eau, le cadavre du loup sur la terre à côté. Dakren ne mit pas longtemps à comprendre la situation : le loup l’avait entraîné dans sa chute, lui mordant le bras gauche devenu inutilisable, mais il avait quand même eu plus de chance, il avait atterri dans une source d’eau, lui sauvant la vie. La bête n’avait pas eu autant de chance, les rochers et la chute avaient eu raison de lui. La pente était trop raide pour escalader, Dakren tourna en rond et en faisant le tour de la crevasse, il remarqua une brèche qui ornait un mur, bien qu’elle soit trop petite pour passer assez grande pour voir légèrement au travers. Dakren y vit des pierres taillées, des statues et une possible sortie à son malheur. Alors il redoubla d’effort et fini par passer au travers la brèche et atterri dans une caverne. La jugeant inhabitée, il continua à avancer jusqu’à se retrouver face à une stèle ornée de dessins de loup et de lune. Il s’accroupit et l’effleura de la main, alors une voix résonna dans sa tête :
-Tu l’as trouvé,e maintenant la lutte reprend, combats pour nous, combats pour toi, combats pour les lycanthropes !
Dakren perdit alors connaissance. Dans son lit à l’auberge, le mage se leva soudain et se rendormit, un sourire aux lèvres.

Dakren se réveilla dans son lit vers onze heures, il crut d’abord à un mauvais rêve, mais quand son frère arriva, ses doutes s’envolèrent.
-On ne t'a pas vu rentrer hier soir, ou étais-tu ?
-Euh, parti à la chasse, répondit Dakren qui avait dû mal à parler.
-Toute la journée ? rétorqua son frère. Mon avis c’est que tu as passé la journée à l’auberge à enchaîner les hydromels !
-Dakren, il y a quelqu’un pour toi, dit son père depuis l’entrée, viens vite.
Dakren sortit de sa chambre, et descendit les marches quatre à quatre. Pour se retrouver face à face avec un vieil homme vêtu de gris une canne à la main.
-Qui êtes vous, articula Dakren
-Ton mentor, suis moi, répondit l’homme
Dakren ne sut pas tout de suite où l’homme l’emmenait, mais ça lui était égal, il avait le pressentiment que cette homme savait tout, dans les moindres détails sur sa journée d’hier.
-Vois-tu, en activant cette stèle hier, tu es devenu un des notres, lui dit l’homme
-Comment ça ? dit Dakren qui ne comprenait plus rien
-Tu es devenu un lycanthrope, comme moi et ta nouvelle famille
Ils étaient arrivés à un chariot en face de la porte de la ville.
-Monte, dis le vieil homme.
Dakren lui obéit, et oublia soudainement tous ses souvenirs et ne se rappela que de son nom et de sa condition : Dakren le lycanthrope.

Le temps passa et Dakren devint de plus en plus puissant, il se transformait les soirs de pleine lune et partait chasser, en compagnie de Tobias (le vieux mage qui était lui aussi lycanthrope).
Tout allait pour le mieux lorsqu’un soir où Dakren rentrait seul d'un de ses voyages, ne vit pas Tobias tout de suite et entra dans la grotte qui leur servait d’habitat. Il entendit alors une voix assez noire et presque même rocailleuse.
-Alors, quand sera-t-il avec moi...
-Bien assez tôt maître, dit Tobias, il ne se doute pour l’instant de rien et continue à avoir entièrement confiance en moi.
-Bien très bien, tu recevras ton dû bien assez tôt crois moi...
-Tobias que fais-tu ! Dakren s’était levé et approché de Tobias qui était assis en tailleur avec des encens et de l’eau face à lui.
-Suis-moi je vais t’expliquer.
Ils sortirent tous deux de la grotte et Tobias fit passer Dakren devant, mais avant que ce dernier n’ai pu dire quoi que ce soit, il se retrouva propulsé à terre face au loup Tobias. Comprenant vite, Dakren se métamorphosa lui aussi, et le duel commença. Quelques heures plus tard Tobias et Dakren étaient à bout de force et dans un énième assaut ils se jetèrent l’un sur l’autre. A coup de crocs et de griffes Tobias s’éteint et Dakren demeura là fatigué et se laissa mourir, il avait tout perdu...

-C’est lui mon Dieu, l’autre est mort ? Emmenez ce jeune loup.

PRIX

Image de Hiver 15

Thème

Image de Très très courts
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Bonjour
Obligée de passer sur tous mes textes lus et votés
Christine Śmiejkowski et Smicky c'est pareil
Compte Smicky créé sur hotmail où se trouve ma cavale :http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/pudu-a-disparu-1 Bonne journée

Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
+1 - merci pour cette histoire fantastique
Si vous êtes curieux, vous pouvez lire mon texte: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/pudu-a-disparu-1 Christine