Chœur Planète

il y a
2 min
21
lectures
4

@C bot.... You. ...Qui?!....Mi  [+]

Chœur Planète ou quand Ken et Barbie partent en train en pays « Poésie »



Alors qu’une couronne est venue perturber le cours des royautés, Ken et Barbie ont voulu – au travers d’un questionnaire (https://www.survio.com/survey/d/U4J3U9S3S7H2P9J5B) – tâter quelque peu le cours de l’avis...
Il y avait pour cela les réseaux sociaux – Facebook, Twitter et LinkedIn – ainsi que la communauté Short Edition. En mode qualitatif, en moyenne supérieure, ils auraient dû recueillir quelques 77 réponses à leurs questions ; 100 personnes ont finalement participé à leurs investigations.
- En ce qui concerne le trajet domicile-travail, les répondant.es se déplacent majoritairement en transports en commun (39%). Nous incluons dans cette modalité de déplacement ; l’avion, le bus, le covoiturage, le métro, le RER, le train et le tramway. Toujours pour ce même trajet, 33% se déplacent en voiture ; 13% optent pour la marche à pied et 9% pour le vélo.
- Pour faire leurs courses, ces mêmes personnes prennent leur voiture pour 39%, optent pour la marche à pied pour 31% ; 7% font du vélo alors que 16% se déplacent en transports en commun.
- Pour ce qui est de leurs obligations familiales, les participant.es à l’enquête ont déclaré majoritairement se déplacer en voiture (44%) ; 29% choisissent les transports en commun, 14% la marche à pied et 6% le vélo.
- Quant aux loisirs, 34% des individus interrogés utilisent les transports en commun (dont 7% le train) ; 32% choisissent la voiture ; 18% se déplacent à pied et 10% prennent le vélo.





Et de construire un petit monde où la terre est bleue comme un océan de verdure ; entre mer et montagne, les enfants jouent en mode « zéro déchet »... Agir et voter pour le recyclage ; le chat en plastique sourit au souci sans feuille, alors que les cailloux ont remplacé la viande. Le chauffage dans l’avion a chassé l’astronaute bio au jardin des étoiles. Le poumon de la poubelle a volé à Déméter le fruit de la pêche aux légumes, quand le panneau solaire a manqué d’air au soleil de la pluie.
En mode éducation, plantons des arbres et faisons le tri...




En termes d’actions, on nous parle dans un environnement incertain, d’insécurité et de pauvreté, à l’aune d’une prise de conscience de la nécessité de lutter face aux gaspillages et pollutions de toutes sortes.
Du compost au bambou, un mégot peut faire des ravages...
Du vers au vert, le verre est consigné, sans transition vers une signalétique de réduction.
De fait, l’abeille a dit ; « localement, les gaz m’asphyxient !... ».
Limiter, nettoyer, respecter, sélectionner... C’est l’idée d’un sens de la vie, de la communication et des énergies – à mettre au service d’un développement régulé et responsable, du point de vue de la consommation et de l’exploitation.
Après, dans l’assiette, l’enjeu n’est pas de devenir VEGAN... Le piège de la mondialisation n’empêche personne de faire le choix du « fait maison ». D’ailleurs, toute initiation constitue une voie vers la sensibilisation... Dans ce cadre, vive aussi l’humanitaire et les associations !
A l’éclairage, le hérisson part en drive tout nu « jardinage »... Do It Yourself ; si le prix est incitatif, le transport doux est leur kif.
Laisser une trace... Oui... Mais pas d’empreintes délétères.
De nuit, sur le sable, les bras du ciel se sont refermés sur une lune désenchantée... Pas de car pour Beaune... Sans lumière LED ni réseau 2G, la petite reine devient fente Homme.

En matière touristique enfin, trois types de réflexions se détachent ;
- tout d’abord, la nécessité de développer la dimension locale des activités, tout en promouvant des modalités de déplacement plus écologiques.
- On souligne ensuite les impératifs de nettoyage et de ramassage des déchets, après passage.
- Il faudrait, de surcroît, apprendre à mieux connaître les écosystèmes régionaux – jusqu’à leur dimension généalogique – ainsi que les dégâts qui y ont déjà été opérés, pour que tout un chacun puisse mieux contribuer au respect voire à la restauration de sites protégés, notamment à valoriser.

Certes, on peut payer cher l’originalité mais c’est aussi un moyen de réguler les flux, pour mieux les intégrer.
A chaque saison, une nouvelle attraction ?

Et, Ken et Barbie d’échanger le plus rapidement possible avec les offices de tourisme, quant aux évolutions souhaitées et ici proposées.
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gérard Boulanger
Gérard Boulanger · il y a
mon commentaire qui pourrait être critique égratignerait votre profond sens de la poésie écologiste , mais il n'en sera rien de tout cela , cette strophe est justifiable , mais combien d'entre eux en comprendront tout la quintessence respectueuse de la nature....
Image de Adrien Voegtlin
Adrien Voegtlin · il y a
Récit très réaliste d’un monde à venir. Bien écrit !
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Merci à vous :)