Chien de garde

il y a
1 min
0
lecture
0

Iconoclaste, la fantaisie fait partie de mon sang, mon écriture est un automatisme cérébral que je contrôle plus ou moins bien. Mon talon de chine, syntaxe, et orthographe. Mon métier, peindre la  [+]

Fier sur son bout de roche, il observe le jeu de la vie. Aux Galàpagos, le Noddi brun niche dans les arbres et sauve le marin en mal de terre ; si ce dernier sait que cette espèce d’oiseau marin se repose dans l’eau et protège ses petits dans de lointaines falaises, l’oiseau pratique l’antinomie, il sert sa proie et aussi de repère, de chien-sauveur, de guide. Fait rarissime que ce long bec sociable et habile capable de chasser sa nourriture, des petits gris alevins qui sautent prendre un bol d’air, et qu’il cueille au vol, pose son joli galbe sur un joyeux mouton. Son allure noble, œil perçant et noir, ses palmes le dessine et le destine à voler les autres volatiles qui plongent et guettent la proie du fameux repas. L’oiseau fend l’écume et va vers les autres, que ce soit les thons ou les dauphins car ils lèvent en nageant de petits poissons que le Noddi attrape et puis la nuit tombante, il part en forêt se marier dans la douceur du foyer, plus de poésie, il s’occupe de la portée d’ oisillon restés à la maison, au nid, au lit.

Brun comme la bière, il porte malheur à celui qui le blesse du regard, capitaine de frégate, le Noddi ne dit mot et n’en pense pas moins, agile, ce marin ne sait pas nager, alors il survole le dos des vagues sans jamais se mouiller, homme il ferait de la politique, oiseau, voleur et cajoleur au plumage ravageur, il attend que son heure sonne et que son ventre ouvre les consonnes, tel une huître qui baille aux corneilles.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,