Chère moi du passé

il y a
2 min
1
lecture
0

Rêveuse à temps plein, perdue quelque part au pays des merveilles. J'écris à mes heures perdues, ou plutôt à mes heures subtilisées, pour partager un peu de moi, un peu de mon univers.  [+]

Chère moi du passé,

Tu n’es qu’une enfant, une petite fille qui vit dans un monde d’enchantements et de rêves. Je ne veux pas que tu t’égares sur ton chemin, ni même que tu sois blessée par la réalité de la vie, voilà pourquoi je t’adresse aujourd’hui quelques conseils, les conseils que j’aurais voulu recevoir étant plus jeune.

Sur cette route glissante qu’est la vie, avance à ton rythme, ne te précipite pas. Appuie-toi sur les branches qui se trouveront sur le bord du chemin, elles t’aideront à garder l’équilibre. Ces branches sont tes valeurs, tes principes.

Avance sans regarder en arrière car, lorsque tu te retournes, tu perds du temps, tu perds ton précieux présent. Saches une chose: il est impossible de faire marche arrière, nul ne peut reculer. Le passé te jouera des tours, ne te laisse pas berner.

Tu vas, sur le sentier de ton existence, apercevoir des pierres, beaucoup de pierres. Certaines sont précieuses d’autres ne sont que des cailloux. Sois vigilante car la différence n’est pas visible à l’œil nu, mais elle réside dans l’usage que tu fais de ces pierres. Parmi les pierres précieuses, il y a les rencontres que tu feras, les lieux que tu visiteras, les sciences que tu acquerras; en d’autres termes, ce sont toutes tes expériences. Ces pierres-ci te permettront, si tu les empiles correctement, de t’élever, de prendre de la hauteur. Tu les escaladeras et verras le monde sous un autre angle, ton angle.
Les autres pierres sont la rancune, le regret, le passé, la colère, la tristesse, le stress et bien d’autres encore... Celles-ci, ne les ramasse pas: elles sont beaucoup trop lourdes, elles te ralentiront. Déleste-t’en, jette-les à la mer pour alléger ton navire.

Quitte les eaux troubles, éloigne-toi du doute et vas vers ce qui t’apaise. Pour cela, il faut te conduire en capitaine et diriger ton bateau fermement. Cela implique de prendre des décisions. C’est une chose que l’on ne t’apprendra pas à l’école et pourtant, c’est ce que tu devras faire à chaque instant. Mais fort heureusement, tu possèdes deux boussoles: ton cœur et ta raison. À l’heure qu’il est, du haut de mes dix-huit ans, je ne sais toujours pas lequel du cœur ou de la raison est les le plus sage dans ses conseils, je sais seulement que « le cœur a ses raisons que la raison ignore ». Alors écoute les deux et trouve le bon compromis en te munissant d’un balancier. Ton équilibre oscillera selon que ce balancier penchera du côté du cœur ou de la raison.

Tu traverseras des contrées en tout genre, tu verras des paysages très différents au fur et à mesure que tu avanceras. Le monde est un lieu particulier qui te surprendras plus d’une fois. Tantôt tu seras émerveillée, tantôt tu seras déçue. Tu auras foi en l’humanité, et quelques instants plus tard, tu perdras cette foi et seras ébahie par la bêtise humaine. Ne laisse pas les événements extérieurs te ronger, laisse-les au dehors, ne leur permet pas de rentrer dans ton esprit et de le perturber. Place devant des yeux, un filtre de couleurs, garde le toujours sur toi. Il feras de toi une personne optimiste. L’optimisme est une force, n’en doute pas. On te diras que ta tendance à toujours voir la vie en rose te rend puérile, que tu est insouciante. C’est faux. Voir le verre à moitié plein ne signifie pas que tu nies l’obstacle, mais que tu décide de le surmonter ; cela permet d’élargir ton champ des possibles.

Enfin, quand tu passeras devant un lac pour t’abreuver, tu verras ton reflet. N’oublie pas que, quoiqu’il arrive, tu dois toujours être ton amie car sinon, qui le seras? Les gens vont et viennent dans ta vie, mais personne ne reste au final. Toi, tu seras toujours avec toi, jusqu’à la dernière seconde. Ne sois pas dure envers toi-même, ne te méprise pas, traite-toi comme tu voudrais être traitée par autrui. Respecte-toi, affirme-toi, ne laisse personne te rabaisser, violer ton honneur. Garde la tête haute, sois digne, sois toi.

Cette liste de conseils n’est pas exhaustive car, je n’ai pas fini d’apprendre. En fait je crois que nous continuions d’apprendre jusqu’à la dernière minute de notre vie. Le plus important, c’est d’apprendre de ses erreurs.

Je t'embrasse fort,
ta moi du futur.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,