Chef d'Oeuvre Médical

il y a
1 min
991
lectures
38
Lauréat
Jury
Recommandé

Je lis et J'écris. A part çà, il m'arrive de manger et de boire  [+]

Image de 2014

Thème

Image de On a lu le film
Le médecin prononça mon nom. Claudiquant depuis la salle d'attente, je mis du temps pour parvenir jusqu'à lui, ce qui l'exaspéra.
— Allez ! On se dépêche, j'ai pas que ça à faire. Vous êtes là pour... ?
— Euh... Radio du genou, dis-je tout bas.
— Quoi ? On ne vous entend pas. Plus fort. Dos redressé. Poitrine gonflée. Tête relevée. On recommence.
— JE VIENS POUR UNE RADIO DU GENOU, répétai-je d'un ton plus affirmé.
— Très bien. Vous avez déjà eu une expérience dans ce domaine ?
— Oui, quelques bleus après des chutes. Mais rien de bien méchant.
— Je vois, marmonna-t-il avec détachement.
Il m'intima de me disposer sur la machine afin de tirer un cliché radiographique. Puis je le vis froncer les sourcils, exprimant par sa mimique un profond mécontentement :
— Vous avez mal, n'est-ce pas ? m'interrogea-t-il.
— Oui, j'ai très mal, lui renvoyai-je, surpris.
— Eh bien ! Je suis désolé, mais on ne le voit pas.
— Sur la radio ? demandai-je.
— Non ! Là, dans votre mise en scène, dans l'expression que vous donnez de votre souffrance. Je vais même vous dire : on n'y croit pas une seconde.
— Mais, j'ai vraiment très mal ! Croyez-moi ! implorai-je.
— Dans ce cas, montrez-le-moi. Exprimez votre souffrance avec toute la justesse et l'acuité dont vous êtes capable.
Alors, pour passer cet examen, irrité par cette vexation, je me mis à hurler, me tordant dans tous les sens pour prouver ma bonne foi.
— Très bien ça ! s'exclama-t-il, satisfait, immortalisant la prestation.
Poussé par ces encouragements, je fus gagné par la griserie du jeu :
— On recommence. Je peux mieux faire.
Le radiologue, conquis, afficha un large sourire.
— Action ! cria-t-il, en appuyant sur sa machine.
Là, je donnai tout : sanglots et nez qui coule. Je voulus aussi apparaître sous le jour d'une souffrance en introspection. Ainsi improvisai-je un texte :
— Pourquoi... ? Pourquoi ? déclamai-je en levant les yeux au plafond.
Mon numéro terminé, j'entendis retentir des applaudissements. La figure du médecin était inondée de larmes.
— C'était parfait ! La radio indique que vous avez une rupture des ligaments croisés. J'ai une IRM à 16h15, mais le patient est dénué de talent. Vous seriez disponible ?
J'acceptai sa proposition. Plus tard, nous donnions des représentations dans tous les congrès de médecine. De scanners en coloscopies, de mammographies en échographies, nous sublimions à l'imagerie médicale l'art dramatique des sentiments. Et nous recevions deux Césars pour « Radioscopie d'une déception amoureuse ».

Recommandé
38
38

Un petit mot pour l'auteur ? 51 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Brigitte G.
Brigitte G. · il y a
Finalement pas si éloigné que cela de la réalité, j’ai connu un médecin qui tonnait un « il vous faut un palan » à ceux qui mettaient trop de temps à se lever de leur chaise.
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
l'art du dialogue... sous des airs de malade. braissimo.
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Subtile satire du milieu médical, au scénario pas si décalé que cela de la réalité. Nous sommes nombreux à partager cette expérience: il faut parfois hurler pour être pris au sérieux par les médecins.
Image de Vincent Dumonceau
Vincent Dumonceau · il y a
C'est vrai. Il faudrait songer à un jumelage Comedie Française / APHP. Avec toutes ces coupes budgétaires, ce serait peut-être une solution ?
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
En tous les cas, ce serait une mesure très innovante ! 🤣
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un joli récit que je découvre avec du retard, bien écrit et plein d'humour ! Vous avez voté une première fois pour “Sanglante Justice” qui est maintenant en Finale. Je vous invite à renouveler votre soutien si vous l’aimez toujours ! Merci d’avance et bon dimanche !
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Pas mal du tout, j'ai bien rigolé :) On pourrait en faire un super sketch de théâtre m'empêche de ton texte : ça pousserait justement les acteurs à donner le meilleur d'eux-mêmes ! ^^
Merci pour ce texte, Vincent !
Egalement, mon très très court "Gu'Air de Sang" est en finale du Prix Court et Noir !
Si tu le souhaites, n'hésite pas à renouveler ton soutien pour mon texte : j'en serai ravi :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

Image de Nath Lattarico
Nath Lattarico · il y a
C'est excellent... Je suis moi même Manipulatrice Radio (dans un secteur cardiologique et vasculaire) et, parfois le détours en vaut la chandelle... Continuez à nous faire rire comme cela...
Image de Vincent Dumonceau
Vincent Dumonceau · il y a
On vous verra bientôt au festival de Cannes alors ?
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Très drôle ! Des radios à fortes audiences ;-)
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
Image de Md05
Md05 · il y a
j'ai bien aimé car il y avait beaucoup d'humour et de blague merci beaucoup Vincent du Dumonceau d'avoir publier cette histoire
j'ai découvert Short édition avec ma mamie dans la GARE de l'est nous avons lu les histoire en 1minute 3minutes 5minutes
Merci beaucoup !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
MD05

Image de Vincent Dumonceau
Vincent Dumonceau · il y a
Merci md05! Heureux de vous avoir divertis!!!
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Quel humour, Vincent ! Ce texte aurait déridé Jacques Chancel. Un titre de lauréat bien mérité ! Mon vote.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Responsable !

Thardi

Responsable de la sécurité incendie, ce n’est pas moi qui l’invente c’est marqué dans l’organigramme de l’Entreprise, RESPONSABLE, s'il y a le feu c’est moi le patron.
Bon bah hier il... [+]


Très très courts

Kilomètre vertical

Alex Des

Faut-il que je lui dise ? Je crois qu’il faut que je lui dise. Je lui dis, il le faut :
— Il faut que je vous dise : je ne sais pas crier.
— Plaît-il ?
— Je ne sais pas crie... [+]