Chaud devant

il y a
1 min
2
lectures
0

Délivrée de maux, enivrée de mots, je vibre  [+]

Un bain pour ma Dame ?
La graisse n’a qu’à bien se tenir.
Pendant que la Beauté se prélasse,
allongée confortablement dans ce matelas
si doux et si humide, les vagues se font plus violentes.
Elle se raccroche alors aux deux grandes bouées,
la dominant sur les côtés.
Le soleil tape, elle a de plus en plus chaud.
Voilà qu’elle rougit ; mais elle gonfle ?!
Tel un ballon de baudruche prêt à éclater,
n’aurait-elle pas envie d’un peu de fraicheur ?
De ce bain de cyprine à la cave il n’y a qu’un pas.
Un brin conquérante, elle ne prend même pas la peine de sonner... vilaine !
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,