2
min

Charmant Bleu

Image de Jadeeeic

Jadeeeic

1 lecture

0

Il a les cheveux bleus, si je te promets, bleu comme je les avais cet été. Ses cheveux forment une sorte de pelouse publique mal entretenue. Ses yeux brillent comme des petites étoiles, celles que je suis censée etudier pendant mes heures de physiques. Bon je sais pas vraiment si ce sont ses yeux qui brillent ou tout simplement si c'est le reflet de la vitre dans laquelle je le regarde. Il est a babord par rapport a moi. J'arrive a le regarder grâce aux vitres "magnifiquement" bien lavés de la RATP.

Je le vois gribouiller sur son carnet. Il a l air concentré puisque il ne remarque ni que je l'observe via le reflet de la vitre ni ne réagit aux mouvements des rails, et encore moins n'écoute le monsieur qui nous rabbache a chaque fois 2 fois les arrêts dans le cas où on se saurait pas lire . Je me suis toujours demandée pourquoi le monsieur parle comme un robot dans les hauts-parleurs.

Mais bref, le charmant monsieur devant moi m'intrigue. Il est assis devant moi depuis l'arret Croix de Chavaux. Lui aussi a prit le dernier Metro 9 a 0h28. Mais contrairement a tout le metro, il ne sort pas son téléphone ou quoi. Il crayonne avec ce qu'il me semble être un fusain.

Ses traits sont secs, je remarque un reste de bronzage autour du masque de ski et un petit pendentif de la même couleur que sa chevelure. Ses joues bombées sont parsemées de petites taches, comme du fromage râpée dans un plat de spaghetti. Il porte un léger imperméable rayé bleu malgré la sauvage pluie qui tombe a la surface. Ses chaussures sont très sobres, j'en suis un peu déçu. Son patalon par contre a l'air d'être fait maison : les pièces de tissus sont de tailles et coloris différents. J'adore.

Ma curiosité est plus forte que moi, je me lève de ma place. Je veux savoir ce qu"il dessine. Mais le hasard fait que lorsque je me lève de ma place, il retourne son carnet sur ses genoux et sort une pomme de sa poche.

Rhoooo relou celui là, je retourne a mon poste d'observation devant lui, et me plonge a nouveau dans la contemplation de son reflet dans la vitre. De toute façon dans quelques minutes je descendrai à Oberkampf et je verrai jamais son dessin.

Naaaaan je veux le voir, ce jeune homme me fascine. Je n'arrive pas à savoir pourquoi. Je lui donne a peine 16 ou 17 ans, je me demande ce qu"il fait ici a cette heure-ci, bon j'avoue il pourrait me retourner la question. Peut-être que lui aussi est allé voir son frère ou sa soeur dans son appart. Chut je m'égare. Je regarde ma montre, 0h53, je vrai pas tarder a arriver à mon arret. Je commence a réfléchir si j'arriverai a prendre le dernier metro 4 après.

Oh mon dieu. Le malaise. Il vient de croiser mon regard dans la vitre. Merde, Merde, merde. Il doit me prendre pour une barjo pour l'observe depuis 15min par le reflet d'une fenêtre.
Je deviens toute rouge et le vois décrocher la feuille du carnet et y griffoner quelque chose. Je rougis toujours...

Bon calme toi Jade, tu es arrivée, descend vite du metro, les portes bippent déjà. Va prendre ta correspondance avant de rater le dernier Metro.En sortant rapidement, je le bouscule légèrement avec ma main dans la poche.

Yep, j'ai reussi a prendre le dernier metro, bon il est à moitié vide ( ou plein, ca depend de toi ) je m'assois et mets les mains dans mes poches pour les réchauffer.

Je sens un bout de papier plié en 4 sur lequel inscrit : GRILLÉE
Mon portrait fait au fusin.
Je rougis encore. Et souris bêtement.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,