Chapitre 17 : Une histoire de famille

il y a
2 min
12
lectures
4

Votre Shy Cat aime philosophie et poésie , cherchant, encore et encore le sens d' une présence! http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/8724-pourquoi-jecris-18#comment-44022 Si la  [+]

Affolé Monsieur K interpella Vincent :

- Vincent, on s’est disputé avec Elaine, elle est partie.
- Mais c’est de la folie, répliqua le géant, le quartier grouille de zombies ! Et c’est pas des tendres !
- Il faut le retrouver et vite !
- La retrouver, répéta Vincent. Oui, mais comment ?
- Je ne sais pas, avoua Philippe.

Une voix lointaine se fit entendre dans l’esprit de Monsieur K :

- Sandra ?
- Je suis désolée, c’est de ma faute, répondit l’astronaute. Mais je peux la retrouver.
- Tu peux retrouver Elaine ?
- Non, je peux retrouver le bébé, mais à trois mois de grossesse, elles ne sont guère éloignées.
- Exact, dit Philippe, en riant.
- Je te guide, mais à une condition.
- Laquelle, demanda Monsieur K ?
- Tu dois lui dire la vérité, exigea la voix.
- Quelle vérité ?
- Celle que tu as devinée !
- Mais c’est impossible, j’ai promis, balbutia Monsieur K !
- Tu as le choix entre la vie de deux femmes et ta promesse.
- La vie, répéta Monsieur K ?
- Je ressens les émotions de ta fille, et je n’ai jamais senti autant d’angoisse chez un être vivant !
- D’accord, guide moi !

Vincent prit sa kalachnikov et ils suivirent les indications de Sandra.

Dans une impasse, un spectacle d’horreur les attendait. Terrorisée, Elaine gisait à terre, à demi nue.
Deux zombies discutaient :

- je te dis qu’elle est enceinte !
- Tu crois, répondit son acolyte ?
- Regarde ce ventre rond, c’est pas de la bidoche. Avant j’étais médecin, trois mois tout au plus.
- J’adore violer les femmes enceintes : c’est comme les soldes, tu en as deux pour le prix d’une !

Mais le « zombie » ne put passer à l’acte. Une rafale retentit et le crâne du zombie fut réduit en bouillie. Le « médecin » s’enfuit en courant.
Vincent dit en riant «  Pas de prise de tête avec ces rigolos ! »

Elaine se rhabilla et remercia Vincent :

- Je savais que tu viendrais !
- Elaine, il faut que je te parle dit Monsieur K !
- Tais -toi, je te hais !
- Sais -tu comment je t’ai retrouvée ? Sandra m’a guidé.
- Encore Sandra, hurla la jeune femme.
- Elle ne t’a pas retrouvé toi, elle a retrouvé sa sœur.
- Sa sœur, dirent en chœur Elaine et Vincent ?
- Sandra c’est ma fille, c’est un secret que je devais garder.
- Monsieur n’a pas plus de respect pour ses secrets, que pour ses serments, ironisa Elaine, tu mens !

Un lourd silence se fit, entrecoupé par les sanglots de la jeune femme.
Vincent prit la parole :

- Elaine, me fais-tu confiance ?
- Toi oui, répondit la jeune femme : tu es la personne la plus honnête que j’ai pu croiser sur cette planète.
- Philippe dit la vérité, commença le géant. Gustave s’est confié à moi. Il pensait devenir fou. Une voix appelée Sandra lui parlait, en lui disant qu’elle était sa sœur cachée. Il ne voulait pas la croire, mais elle lui a donné des détails que seuls Philippe et Gustave pouvaient connaître. Sandra est bien la fille de Philippe, et c’est pour cela qu’elle peut communiquer avec le bébé.
- Tu as encore d’autres enfants cachés, dit Elaine en se tournant vers monsieur K ?
- On l’appellera Sandra, demanda Philippe ?
- C’est à la mère de décider, répondit Elaine , en riant !
4

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
ça devient aussi compliqué sur le plan sentimental qu'une série américaine (mais c'est plus original)
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Merci du compliment !

Vous aimerez aussi !