Champion du monde

il y a
1 min
156
lectures
28
Finaliste
Public
Image de 2015

Thème

Image de Deux lèvres à la fois
Lepl inspire profondément. L'instant est parfait. De sa combinaison prototypale au coefficient de pénétration record – une merveille de légèreté et de finesse conçue par l'équipe qui collabore avec lui depuis la signature de son contrat avec SlipperyWhenFit – à la sensation rémanente des mains de Pablo, son masseur fétiche, en passant par ses lames en tungstène profilées au micron près... Il a une pensée brève pour Tulpen, son entraîneuse, qui l'a tant poussé à se lancer dans la compétition alors qu'il n'était encore qu'un adolescent maigre et indécis. Il revoit les milliers d'heures d'effort physique pour en arriver là, les centaines de journées de formation stratégique passées dans une concentration intense... Il est prêt. Il a tout de suite décidé, en arrivant sur la rampe de lancement, qu'il passerait à droite – c'était une évidence. Il lui reste trois secondes pour faire le blanc cognitif, arriver à l'état d'esprit optimal selon Mashrikar, le dresseur de conscience tantrique spécialement affrêté par SlipperyWhenFit.
« Lepl Hicker, number 138. Go ! »
Il glisse comme dans un rêve. Il revoit les lèvres de Tulpen : « Vas-y, Lepl, tu es le meilleur ! ». Tulpen et son petit cran sur celle de droite, reste d'une épisiotomie mal cicatrisée. Un doute, soudain. Est-ce que ce n'est pas justement une irrégularité qu'il voit se profiler là, juste devant, un de ces accidents de terrain vicieux capables d'éliminer même les meilleurs ? Est-ce qu'il n'aurait pas dû choisir la gauche ? En moins d'une seconde, son réflexe de coureur professionnel l'a décidé à tenter la manœuvre à laquelle peu se risquent, malgré le bonus : mettre un appui de chaque côté. Il l'a fait tant de fois à l'entraînement, et réussi presque autant. Une contraction de la vaste externe, un déport infime, un soubresaut à peine perceptible pour les spectateurs... Mais, est-ce la trop grande souplesse de sa nouvelle combinaison, il manque dépasser la crête visée, se déhanche pour contrebalancer, perd l'équilibre. Son pied droit glisse et s'enfonce dans la fente médiane, il tente de se raccrocher mais ses gants également ont été lubrifiés par la soigneuse équipe technique, ses doigts glissent, son torse à son tour s'engloutit, et alors que son patin gauche est restée coincé sur la lèvre malaccueillante, il sent un craquement affreux du côté de l'aine et sombre définitivement, inconscient de la clameur de déception qui s'élève des spectateurs.
Adieu la Vulve d'Or.

28
28

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laurentzik
Laurentzik · il y a
Moi, j ai bien aimé et j'ai tout compris!.
Bravo et continue :);

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un chouette texte qui nous bien en condition et qui nous fait vivre la compétition de manière intense jusqu'à la chute hilarante ! Bravo, Seku ! Vous avez mon vote.
J'ai un fauteuil qui, à l'instar du buffet de Rimbaud, aime raconter des histoires. Si vous désirez l'écouter, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-fauteuil-rimbaldise

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
J;aime ce récit si soigneusement érit! Bravo! Mon vote n0 15! Si le cœur vous en dit, merci de passer lire et soutenir les suivants:
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/beaute-austere
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/froideur
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/premiers-froids-1

Image de Stipe
Stipe · il y a
j'est bien aimer meme si j'est pa comprit la fin mdr
Image de Seku
Seku · il y a
Cher Stipe,
Merci de tes encouragements. Si la fin t'est obscure à cause du vocabulaire, tu es vivement encouragé à aller te documenter dans un dictionnaire papier (Larousse, Quillet etc). Tu verras, on y apprend plein de choses. Mais taper le mot qui te tracasse dans un moteur de recherche serait, à mon avis, une très mauvaise idée.
Surtout, n'hésite pas à en discuter avec tes parents avant.
Plein de bisous.
Seku

Image de JeannotQ
JeannotQ · il y a
La Famille Quilliet te soutient ;)
Image de Seku
Seku · il y a
Merci ! Encore 99 et ma fortune sera assise.