1
min

Chambre 410

336 lectures

320

La pièce est blanche, meublée chichement.
Le docteur est blanc, derrière son bureau.
La patiente est grise, ratatinée sur sa chaise.

- Madame Jubout, dites-moi quel jour on est...
Madame Jubout regarde le médecin, sans mot dire.

- Madame Jubout, nous sommes en quelle année?
Silence pesant.

- Madame Jubout, comment s'appellent vos enfants?
La petite vieille semble réfléchir : - moi? des enfants?".
Elle ne dit rien.

- Madame Jubout, qu'avez-vous mangé ce matin?
Madame Jubout s'anime : - une côtelette avec des pâtes.
- non... je veux dire...pour votre petit-déjeuner.
- une côtelette avec des pâtes...

Le médecin est soucieux. Il a un lourd dossier devant lui, qu'il feuillette. Puis il tape un long rapport. Ses doigts courent sur le clavier de l'ordinateur, et vite.
Assurément, il connait son sujet.
Le questionnaire est rempli... enfin, beaucoup de croix à gauche...

Il faut encore faire quelques tests physiques. La vue est-elle bonne? - oui
Les réflexes existent-ils encore? affirmatif.
Madame Jubout coopère, c'est une grand-mère docile.

La malade attend, très sage.
Peut-on dire que vous êtes malade, quand tout va bien, que seul le disque dur dans la tête se grippe un peu?

Madame Jubout est toujours immobile.

Le docteur prend son téléphone, appelle, donne quelques ordres chuchotés.
Trois blouses blanches arrivent, le visage sans expression. Des anges du monde hospitalier.
Elles se penchent en même temps sur l'écran, font quelques commentaires à voix basse.

Madame Jubout est amenée, petite chose fragile, sans réaction.

La voilà dans une chambre proprette, bien immaculée, bien aseptisée.
Un téléviseur en occupe tout un angle. La télécommande noire choque sur la tablette blanche.
Une télécommande, pourquoi faire?

Madame Jubout se retrouve seule.
Chambre 410.
De l'autre côté de sa mémoire.

PRIX

Image de 5ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
320

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
et bien voilà un texte pour mon Prix des TTC oubliés !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Absolument exclu que je ressorte des vieilleries de ce style ... et tu crois que Short paierait un texte en borne par mandat international, via la Suisse... j'en doute fort ... c'est pourquoi je suis sur liste rouge!
·
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
Short te fait un virement ou t'adresse un chèque. Il faut donc un compte en banque ou une boîte aux lettres !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
virement international, y'a que ça, avec les frais inhérents bien sûr...les chèques ne passent pas la frontière .
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Perdre la mémoire, c'est comme perdre la vie..
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Qui sait?
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Je ne me souviens pas !...
·
Image de Anduril
Anduril · il y a
Un texte touchant qui exprime une dure réalité, il m'a personnellement serré le cœur... Merci.
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Merci pour lecture et commentaire, Anduril.
·
Image de Arletyna
Arletyna · il y a
Beaucoup de pudeur et de justesse dans ce portrait touchant qui me rappelle mon papa !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Une grande tristesse de voir son papa s'étioler... Merci pour lecture et commentaire, Arletyna...
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
un petit corps gris ratatiné dans cet univers blanc, inhospitalier, aseptisé ; le temps s'est arrêté pour ma maman aussi ; elle se nourrit de souvenirs lointains, qu'on croyait archivés ; sa mémoire vive épuisée ne retient plus le passé simple ; elle ne nous connaît plus, se berçant à ses souvenirs d'enfance ; nous sommes devenus des ombres étrangères, transparentes ; très habile jeu de teintes qui renforce, s'il en faut, le tragique ordinaire de cette vie oubliée
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Votre commentaire est tellement touchant, surtout quand on est atteint avec un proche...vilaine maladie d'époque... bon courage à vous!
·
Image de RAC
RAC · il y a
Très difficile mais tellement vrai. A bientôt sur nos profils !
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
zut j'ai loupé ce texte, je m'abonne
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est exactement ce qui se passe dans mon récit de " la dernière virée "
Un sujet grave , que l'on traite quand même avec une infinie pudeur .

·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Les anges du monde hospitalier...de l'autre côté de sa mémoire...il y a tant d'humanité dans cette Madame Jubout qu'il fallait la finesse d'une plume comme la votre pour la sublimer ! Et c'est ce que vous réussissez à merveille ! Je revis les instants où j'accompagnais un proche parent, servant de parachute à sa descente dans les abîmes vertigineux de l'oubli, de l'oubli de sa vie, de notre résumé qu'à une chose manipulable, presque désincarnée, avide de toucher et de mots ! Merci pour histoire sur cette belle mémoire...inoubliable !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
merci Felix d'être venu me lire... Short permet de beaux échanges, c'est ce que je trouve bien...
·
Image de Asleon50
Asleon50 · il y a
Très réaliste et triste !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur