Chaleur

il y a
2 min
0
lecture
0
Elle sort des vestiaires en maillot et rentre dans la piscine par le grand escalier qui y descend lentement. Il y a beaucoup de monde dans l’eau. Elle croit reconnaître une jeune femme. Plus jeune qu’elle en tout cas. Ce qui n’est pas difficile vu qu’elle va sur ses 78 ans. Une jeune femme qui pourrait être sa fille. Peut-être l’avait elle eue comme élève lorsqu’elle était professeure. C’est sans doute pour ça que son visage lui dit quelque chose sans qu’elle puisse mettre un nom dessus. Ça lui fait souvent ça. Elle a eu tellement d’élèves. La jeune femme l’interpelle.

- Bonjour Madame Merlot. Je suis Nathalie. Comme c’est votre première fois dans l’eau je vais vous expliquer comment cela fonctionne ici.

Son collègue quitte son patient des yeux quelques instants pour lui adresser un regard interrogateur. Elle persévère.

- Vous êtes donc ici en hydrothérapie pour avoir une séance de kiné dans une eau chaude qui aide au relâchement des muscles. Moi et mes collègues sommes pour le moment occupés mais vous pouvez patienter dans le jacuzzi qui se trouve juste ici et l’un de nous vous appellera lorsque ce sera votre tour.

Elle acquiesce tout en la remerciant. Elle voit quelques sourires amicaux sur les visages des autres patients et, une fois installées dans le jacuzzi, entre en conversation avec une dame, de son âge cette fois-ci, après que celle-ci l’ait saluée comme une vieille amie. Décidément, toutes les personnes nécessitant des soins en kinésithérapie sont fort chaleureuses. Peut-être que c’est la douleur qui rapproche. Personnellement elle a fort mal à la jambe et espère que, comme l’a dit la kiné, l’eau chaude aidera au relâchement. C’est ce qu’elle est en train d’expliquer à sa voisine lorsque la jeune femme l’appelle à nouveau.

- Madame Merlot c‘est à vous. Vous pouvez venir vers moi.

Elle progresse lentement vers elle. L’eau lui arrive à hauteur de la poitrine et même si elle a pieds elle n’est pas rassurée. Elle n’a jamais appris à nager. Elle arrive à hauteur de la kiné. Elle n’ose pas lui demander si elle l’aurait eu comme élève il y a des années.

- J’ai regardé votre dossier et apparemment c’est votre jambe droite qui vous fait souffrir. Nous allons faire des exercices d’étirement puis je terminerai par un massage. Ça vous va ?

Evidemment que ça lui va. Un massage dans l’eau chaude ! Ça lui a fait tellement de bien. Ça a apaisé sa douleur. Elle reviendra ! C’est ce qu’elle se dit en cherchant ses vêtements dans les vestiaires. Mais dans quel casier a-t-elle donc bien pu les mettre ? Pas moyen de s’en souvenir.

Nathalie ne la quitte pas des yeux jusqu’à ce qu’elle retrouve ses affaires puis passe à son patient suivant. Son collègue attend que madame Merlot ne soit plus à portée de voix pour l’interpeller.

- Dis Nathalie, tu perds tes tartines ou quoi ? Je me trompe ou je t’ai vue soigner cette patiente la semaine dernière ? Pourquoi est-ce que tu as fait comme si c’était la première fois qu’elle venait ici ? Et elle qui n’a pas osé te contredire, la pauvre. Soit j’ai besoin de lunettes, soit tu perds la mémoire.
- Ce n’est pas moi qui la perds, c’est elle. Tous les mardis elle pense que c’est la première fois qu’elle vient ici. Moi je suis là pour soigner sa jambe, pas sa tête alors tous les mardis c’est la premières fois que je la vois aussi.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !