Chagrin de mouche

il y a
2 min
405
lectures
155 voix
Finaliste
Jury

« Ecrire c’est creuser dans du noir ». (Guillevic) « Ecrire, c’est dessiner une porte sur un mur infranchissable, et puis l’ouvrir ». (Christian Bobin) Du noir à la lumière  [+]

Image de Printemps 2021
Hier, j'ai dû faire demi-tour parce qu'une partie de moi était restée en rade, accrochée à un morceau de nuage bleu.

Je ne l'avais pas vue se dissocier. Je m'en suis aperçu à cause d'un notable manque d'entrain. Je suis donc retournée sur mes pas.

Je l'ai trouvée en larmes, refusant de lâcher son lambeau de rêve pourtant définitivement inutilisable aujourd'hui. Elle m'a pleuré sur l'épaule pendant un bon moment, en balbutiant des « j'avais cru », des « j'aurais tant voulu », etc. Tous ces mots inutiles qui ne changent rien à labourer dans le vide, et qui font qu'on reste sur place. Enlisé.

J'ai pris le temps de lui dire que oui, moi aussi, bien sûr. Et que si on m'avait donné le scénario à écrire, j'aurais certainement choisi une autre fin. Mais voilà, on ne m'a pas demandé. Ou pas directement.

J'ai passé le dimanche à lui tapoter le dos en lui décrivant des lendemains qui chantent. Elle ne m'écoutait que d'une oreille en reniflant dans mon cou. Je l'ai un peu secouée par moments – m'agaçait à force – mais son chagrin était tellement visible que je n'ai pas eu le cœur de lui botter les fesses.

Je l'ai donc accompagnée du mieux que j'ai pu, l'écoutant sans entrain me raconter ses souvenirs de lui. Ses mots. Ses regards. Leurs rires. Tout ce ça qui se promettait. Puis le trou noir. L'incompréhensible.

Je n'ai même pas tenté de lui dire qu'elle se faisait plus de mal que de bien. Au point où elle en était. Je l'ai donc laissé parcourir son champ de larmes autant qu'elle l'a voulu. Il faut parfois descendre au fond de ses marécages pour en drainer toute la vase.

Elle me faisait penser à ces mouches qui tombent parfois dans la tasse de thé que je laisse traîner un peu partout. Je les repêche, les ailes en berne, exsangues. Je les sopaline délicatement puis leur souffle doucement sur le dos, pour faciliter leur guérison. Elles restent un moment inertes sur ma main, puis elles bzzbzzeutent consciencieusement pendant quelques instants pour tester leur faculté de vol. Enfin, me remerciant d'un sourire de mouche, elles reprennent leur route insouciante.


Ce matin, si elle ne bzzbzzeutait pas encore vraiment, elle semblait un peu mieux. Elle avait les yeux secs et m'a affirmé que son cœur l'était tout autant. Ça, c'est ce qu'on dit toujours dans ce cas. Je me tais. Je sais bien qu'elle est née pour aimer.

Pour l'instant, elle s'est endormie. Après tout ce qu'elle a pleuré hier, c'est normal. Je marche à pas feutrés comme dans la maison d'un malade. La réveiller trop rapidement serait risquer de raviver sa peine.

Je vaque donc en silence en attendant le sourire qui signera son retour au monde.
Et son prochain envol.

Finaliste

155 voix

Un petit mot pour l'auteur ? 48 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
Le chagrin d'amour ne peut se partager ni être toujours compris, il reste au fond de notre cœur.
Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Une grande finesse d esprit une plume légère
Légère pour un grand chagrin c est du grand art toutes mes voix

Image de faustin YAVO
faustin YAVO · il y a
Chagrin d'amour ! Merci pour ce partage littéraire. J'ai appris un nouveau verbe : bzzbzz... Bon succés.
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Je vote. Bonne finale à vous.
Image de Magalie F.
Magalie F. · il y a
Parler chagrin d'amour n'est pas forcément chose aisée, cette façon de présenter les choses m'a bien plu. Quelques votes en plus pour faire renaître le sourire plus vite. N'hésitez pas à venir visiter ma page si le cœur vous en dit
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Image de Marie MOS
Marie MOS · il y a
Bzzbzzeuter est un bon signe😁
Image de Marc D'ARMONT
Marc D'ARMONT · il y a
C'est simple j'ai adoré. Quelle jolie façon de gérer un chagrin d'amour. Chaque phrase est un délice, tout en subtilité et désinvolture apparente. Félicitations. Mes cinq voix (et j'aimerais pouvoir en donner plus).
Image de Nadia (Naiade) TTH
Nadia (Naiade) TTH · il y a
J’ai beaucoup aimé, c’est original, bien vu et fort délicat. Merci pour cette agréable lecture.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une subtile originalité où le "Je voudrais être une mouche" trouve un sens nouveau. Bravo pour ce texte à la marge du surréalisme et du fantastique.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Gueule blanche

Chantal Sourire

Il est deux heures, Jimmy s’éveille.
Le réveil vient de sonner, sortant le jeune homme de son rêve récurrent. Son arrière-grand-père mineur, une gueule noire. Le portrait de l’ancêtre su... [+]