1
min

Chagrin d'amour

19 lectures

1

Ouf, encore une journée difficile.
Le corps douloureux refuse tout d'abord de se soumettre aux ordres qui lui sont donnés. Se lever quoi qu'il en coûte. Se lever et reprendre le rythme. Aller chercher à manger (il irait se ravitailler dans le hameau d'à côté, pas la force d'aller plus loin), éviter les voisins, il n'était pas apprécié dans le coin, alors qu'il résidait là depuis bien plus longtemps que n'importe qui d'autre.Les nuits sont compliquées en ce moment, et les journées sont dures. Ça fait un moment qu'il n'a pas dormi d'un sommeil réparateur. Les travaux d'à côté perturbent son repos.
Des souvenirs reviennent le titiller. Mina appartient à son passé mais il n'arrive pas à s'y faire. Elle lui manque physiquement, cellulairement. Elle est aussi indissociable de lui que la terre qui l'a vu naître. Reviennent à sa mémoire ses yeux noirs et profonds aux mille expressions, sa chevelure qui en un mouvement renversaient ses meilleures résolutions. Voyageons, disait-elle, ce sera amusant... allons découvrir New-York by night, ça a l'air si palpitant ! Embrasse-moi dans les catacombes de Rome, ce sera follement romantique, fais-moi danser à Paris, j'aime tellement danser.
Et lui l'avait emmenée au bout du monde pour la voir sourire, pour se laisser fasciner encore par les perles de son rire, par sa gorge qui s'offrait dans les danses lascives où il retombant amoureux d'elle, encore et encore.
Il s'était brûlé les ailes pour elle, il avait satisfait à presque toutes ses exigences, à s'en rendre malade. Bientôt sa santé l'empêcha de continuer à voyager en avion. Désormais, ce serait en bateau ou rien. Il avait trop souffert des trajets assis, des décalages horaires qui pouvait lui être fatals, de ce soleil capricieux aux rayons tueurs.
Alors elle s'est lassée. "Tu te comporte comme un vieux, moi je suis bien trop jeune pour m'enfermer dans un cercueil, je te quitte."
Son coeur s'est arrêté pour la seconde fois. S'il avait eu des larmes, Dracula aurait pleuré.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,