Cha-cha-cha des mots

il y a
3 min
94
lectures
20

Absente quelque temps... Petits textes sans prétention. https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/les-petites-cheries-de-madame-faustine-1 Lien des publications libres du site :  [+]

Dans la salle d'attente, madame Sylviane s'impatiente. Pour tuer le temps, elle cherche dans son sac à mains son petit livre de Sudoku. Les chiffres, la logique, tout ce qu'elle aime. En revanche, elle déteste les retards. Elle sourit à l'idée que prochainement les gazouillis des oiseaux viendront lui chatouiller l'oreille un peu plus qu'aujourd'hui. Elle l'a trouvé charmante l'audioprothésiste

La jeune femme se prénomme Charlotte d'après le badge accroché à son chemisier. Elle en a connu des élèves qui portaient ce prénom. Elle continue son chemin tout en faisant défiler

cousin coussin escabeau escargot

Dans le cabinet, la jeune femme ferme le fichier de madame Sylviane. Cette dame, elle l'a reconnue assez vite. Certes, les traits ridés de sa figure trahissent les années passées, mais sa prestance autoritaire reste intacte. Elle aimerait lui réserver une surprise pour la prochaine visite.

Cha-cha-cha des mots

Dans la salle d'attente, madame Sylviane patiente avec son petit livre de sudokus. Septuagénaire, toute sa vie elle a joué avec l'algèbre et la géométrie. Professeur de mathématiques à la retraite, elle continue à sa manière la gymnastique des chiffres. Les secondes, les minutes s'écoulent plus vite en leur compagnie ; elle supporte ainsi plus facilement le retard, elle qui déteste tant poireauter.

Enfin, la porte du cabinet s'ouvre sur une jeune femme qui l'accueille tout sourire. Madame Sylviane ravale un soupir. Pour le premier rendez-vous, elle ne voudrait pas passer pour une vieille acariâtre. Elle affiche donc son plus bel air aimable et entre dans la pièce.

Assises face à face, la visite commence par les questions d'usage pour constituer le dossier. Jusque-là, tout va bien. Madame Sylviane arrive à suivre, à comprendre. Bien sûr, elle connaît encore ses nom et prénom, date de naissance, numéro de téléphone... Elle ne perd pas la mémoire. Non, elle pourrait réciter le théorème de Thalès, celui de Pythagore, sans aucune erreur. Ce sont les mots, pas les siens, mais ceux des autres, qui posent problème. Ils se transforment, les syllabes se carapatent, les consonnes et les voyelles s'entremêlent. Bref, ses oreilles yoyotent. Et pas qu'un peu ! Elle mise tout sur des appareils auditifs pour récupérer les sons qui se font la malle. Elle découvre toute la gamme des gadgets sonores. Mais avant de pouvoir choisir, elle doit affronter le lancer de décibels et la suite de mots à répéter. Casque sur les oreilles, elle les attend de pied ferme.

  • Prête, madame Sylviane ? demande l'audioprothésiste.

  • Oui.

  • La gauche en premier, puis la droite.

C'est alors la valse des bruits, des confusions entre bijou et bisou, du prince qui en pince, de l'adresse qui agresse, de tous ces mots qui martèlent entre l'enclume et l'étrier. Madame Sylviane fatigue à courir après eux. Elle trouve qu'ils la malmènent sérieusement. Ouf, le supplice se termine. L'analyse de l'audiogramme va maintenant permettre le choix des prothèses. La jeune femme la conseille, prend les empreintes pour les embouts et lui donne un rendez-vous dans la quinzaine suivante.

Madame Sylviane rentre chez elle à pied. Elle profite de la douceur du printemps, admire les cerisiers en fleur. Bientôt, les gazouillis des oiseaux lui chatouilleront les tympans un peu plus qu'aujourd'hui. Elle sourit, se détend. Le visage affable de l'audioprothésiste, son prénom sur un badge accroché à son chemisier lui reviennent. Elle en a connu des Charlotte dans sa carrière. Elle continue sa marche en faisant défiler la liste de ses anciennes élèves qui s'appelaient ainsi.

Dans le cabinet, la jeune femme ferme le fichier de madame Sylviane. Cette dame, elle l'a reconnue assez vite. Certes, ses cheveux blancs et quelques rides témoignent des années passées, mais toujours la même prestance et son ton autoritaire. Elle aimerait lui réserver une surprise pour la prochaine visite.

Quinze jours plus tard.

Dans la salle d'attente, madame Sylviane se sent comme une gamine fébrile. Le livre de sudokus reste dans son sac à main. Elle n'a pas envie de chiffres, mais de mots qui résonnent. Elle s'arme de patience. Son tour arrive.

Dans le cabinet, la septuagénaire prend place avec une certaine excitation. Après quelques réglages, c'est le moment de vérité, celui du test des mots à la queue leu-leu. Elle espère faire un sans-faute. En bonne élève, elle se prépare à l'exercice. L'audioprothésiste pianote sur l'ordinateur et lance la série. C'est la parade des adjectifs qui s'enchaînent. Le premier se glisse dans l'oreille gauche, le deuxième le chasse, le troisième s'y colle... Concentrée, madame Sylviane répète : « Sotte, idiote, incapable, ignorante, paresseuse ». Aucune erreur ! Elle jette un regard triomphant à la jeune femme. « Parfait ! Maintenant la droite », dit celle-ci en envoyant aussitôt la seconde liste. Imperturbable, la vieille dame articule : « Bête, bécasse, âne, cruche, cancre ». Avec panache, elle cartonne. Un succès ! En son for intérieur, elle jubile, mais contient son émotion. Elle se contente de fixer la belle Charlotte qui se fend d'un sourire en coin. Un silence s'installe. L'audioprothésiste s'empresse de le briser en fixant un prochain rendez-vous pour refaire un point.

Après le départ de madame Sylviane, la jeune femme supprime le fichier du test, vide la corbeille pour ne laisser aucune trace. Ce petit écart, tellement jouissif, ne doit pas compromettre sa place. En tout cas, elle hallucine de l'attitude inébranlable de la vieille dame. « Quelle pouffiasse ! », rage-t-elle.

Dans la rue, madame Sylviane se régale de tous ces nouveaux sons qui tressaillent. Parfois un peu trop à son goût. Elle finira par s'y habituer. C'est une coriace, rien ne la déstabilise. Et surtout pas l'affront de cette Charlotte. « Quelle péronnelle, mais quelle péronnelle, comme si je ne l'avais pas reconnue ! », se dit-elle en savourant sa victoire.

20

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
"Re" (!!!) et bises.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Jamais deux sans trois ! Encore merci de tes passages. Bises, Cendrillon.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je cherche assidument les hackers pour leur envoyer ma note ;)
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Tu vas avoir du mal à les trouver 😂. N'empêche qu'ils ont tout cassé : les liens entre auteurs et la dynamique du site, snif !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Ca va peut-être casser notre train-train et nous re-dynamiser ;)
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Pas sûre. L'on verra après les vacances...
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Malgré les 4 mois passés, il me semble avoir lu ce texte dans une autre vie ...
En attendant, je dépose un vote en te souhaitant une bonne RE-naissance en "Short".

Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Possible pour l'autre vie. En tout cas, merci de ton nouveau passage, Miraje.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Baskettons la vie

Dolotarasse

« Tout se passe dans la semelle », nous assura la vendeuse. « On ne plaisante pas avec les chaussures », ajouta-t-elle, et elle semblait avoir un clou dans les siennes. Pour la... [+]