Cette nuit, je m’ < éphémère >.

il y a
1 min
13
lectures
2

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? J'adore écrire, parfois j'me lance, souvent j'rature. On verra bien où tout ça nous mène  [+]

Ce soir je n’arrive pas à dormir.
J’ai envie d’extirper ce venin qui hante mes veines. Comme si le simple glissement de cette lame froide sur ma peau étrangement chaude pouvait libérer mon âme et les maux qui la taraudent.
Ce soir, j’attends le sommeil mais il ne viendra pas. Cela fait quelques temps que je fais les cent pas. Comme si c’était facile de ne penser à rien. Pourquoi le sang qui coule en moi est il si chaud et mon cœur si froid?
Cette nuit sera longue. Tout autant que la route qui m’éloigne déjà, de ces sentiers, de ces routes que j’ai connu autrefois.

Cette nuit, j’ai marché.
Des heures durant sans m’arrêter. J’ai avancé sans réfléchir, foncé la tête baissée sans tressaillir. Comme si ces longs kilomètres de verdure pouvaient guérir ce mal qui perdure.
Cette nuit, je ne me suis pas réveillé. Faut dire que j’me suis pas tellement endormi non plus.
Pourtant si fatigué, cette nuit je n’ai pas pu. Je me suis assis là, tout en haut, et j’ai capturé l’instant. Au fond ça doit être ça de se sentir vivant.


Lobotomies du soir,
Rituels dérisoires.
Cette nuit j’éteins la lumière,
Cette nuit, je m’ < éphémère >.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !