Cette nuit j'ai rêvé qu'au matin

il y a
1 min
50
lectures
14

Écrire, pour parler un peu de soi, pour raconter surtout les autres, pour accrocher sa mémoire aux histoires  [+]

Cette nuit j'ai rêvé qu'au matin je me souvenais de mes rêves.


L'air frais s'immisçait dans la chambre ; au salon la poussière dansait dans un rai de lumière ; l'horloge à balancier égrenait les secondes ; le platane avait perdu sa première feuille ; la rosée s'accrochait à l'ombre des brins d'herbe.

Les marches de l'escalier luisaient paisiblement ; l'odeur du café sourdait d'une tasse brûlante ; le pain se teintait de reflets mordorés ; sur la table, déjà, quelques gouttes de lait.

Le silence se peuplait de rires étouffés, de pages tournées, de cheveux ébouriffés, d'eau qui se déversait, d'un coq qui s'époumonait, de draps tièdes froissés.

Je voulais encore jouer à rester immobile - ton souffle sur ma nuque, nos esprits enlacés, mon sourire muet.

Je n'ai ouvert les yeux que lorsque j'ai senti le cerceau de tes bras se refermer sur moi.


Ce matin j'ai rêvé que la nuit se souvenait de nos rêves.
14

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !