1
min

Cette année-là à mardi gras

Image de Andrew Clarkev

Andrew Clarkev

10 lectures

0

Et bien gras ou pas la matinée ne le fût point, grassouillette ; parce qu'en plus de devoir se lever aux aurores d'avec à l'esprit le côté népérien des logarithmes en tête pour le contrôle de mathématiques dans l'après-midi ; il fallait aussi se trouver un déguisement pour carnavaler comme tout le monde.
Au bout de deux secondes je me suis dit qu'j'allais me costumer en mine-de-rien-man d'avec les mains dans les poches comme arme secrète ; et dériver de la façon la plus primitive qu'il soit jusqu'au lycée ; j'ai rampé sur l'intégralité du parcours, soit huit cents mètres.
Chuis arrivé vers 11h36mn52s12,014 totalement enchylosé des coudes, du ventre, des genoux et des chevilles.
Juste avant de passer le portillon du lycée, juste derrière moi, il y avait à deux brassées mon coéquipier de nullissimation en physique-chimie ; y s'était déguisé en limace pour ne pas perdre son nez.
Manque de bol le contrôle était prévu à quatorze heures. J'ai pété et j'ai roté. Mon coéquipier pareil. Tous les deux à faire des bulles tous azimuts pendant les deux heures de l'interrogation écrite confortablement installés au fond de la classe ; comme d'habitude près du radiateur en fonte des établissements Fonderie de la poire.
En fait il était déguisé en Saint-Bernard fausse limace vrai escargot revenant de Dieppe.

0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Je hais le mois d’avril. Avril, c’est froid. Avril, c’est moche. Avril, c’est comme si l’hiver était revenu juste pour t’emmerder une dernière fois. Avril, c’est ...