1
min

Ces petits chiens si chéris

Image de CédricCoq

CédricCoq

10 lectures

2

Oui ces petits chiens si chéri, si chouchoutés, si aimés. Ces antidépresseurs sur pattes qui permettent à certains de ne pas sombrer dans la solitude, d'avoir au moins des oreilles à qui parler, une queue qui remue, un regard fidèle. Ça réchauffe dans ces contrées où l'hiver glacial a envahi les cœurs.

Oui ces petits chiens si chéris, chiens de race, avec papiers, qui coûtent quelques milliers d'euros, si peu, pour être heureux.

Oui ces petits chiens si chéris avec un nœud rouge sur la tête. Un petit nœud assorti à leur manteau enfilé avec tendresse pour la promenade journalière. Ce compagnon qui permet de tisser des liens avec le voisinage :
- Qu'il est mignon, c'est un mâle?
- Ben oui, n'avez-vous pas remarqué sa parure?

Oui ces petits chiens si chéris à qui l'on offre un os friandise à noël. Un os bio, bien sûr, sans gluten, pour lui éviter les allergies potentielles.

Oui ces petits chiens si chéris, qui mangent bien à chaque repas, des rations équilibrées, en fonction de leur sexe, de leur poids, de leur âge, de leur inactivité de chien de salon, avec des compléments alimentaires, si nécessaire.

Oui ces petits chiens si chéris que l'on emmènera chez le vétérinaire dès qu'ils toussent ou qu'ils boitent, des fois que cela s'aggrave, ou parfois même en cas de déprime, on ne sait jamais.

Oui ces petits chiens si chéris qui seront opérés s'ils rencontrent un jour un pare choc de voiture.

Oui ces petits chiens si chéris à qui l'on offre même des funérailles, une crémation, pour ramener les cendres qui seront posées en souvenir, sur le coin de la cheminée.

Oui ces petits chiens si chéris, ils sont bien chanceux, eux.

Quand je pense à Salim qui a quitté son village à 18 ans, pas par plaisir, ça c'est sûr.
Sept ans de galères.
Salim qui a traversé le Sahara, l'innommable pour rejoindre un lieu de liberté, d'égalité, de fraternité ; une oasis de vie, supportable.
Salim qui a été exploité, mutilé, humilié, torturé, violé.
Salim, qui ne s'est pas noyé dans le charnier de la méditerranée, a enfin foulé la terre promise, le pays des droits de l'Homme, de Victor Hugo et des Lumières.
Salim pensait y être reçu par des humains.

Il y sera traité comme,
Comme, les mots manquent.
Comme un chien,
même pas!

Si seulement on pouvait les traiter comme des chiens!
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de CédricCoq
CédricCoq · il y a
Merci sincèrement Keith, d'autant plus touché que je connais votre finesse a travers vos Haikus.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un récit bien écrit et plein de charme, Cédriccoq !
Si vous avez le temps, une invitation à lire et soutenir
“Gouttes de pluie” qui est en FINALE pour le Grand Prix Hiver 2019!
Merci d’avance et bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Rox86
Rox86 · il y a
Très réussi
·