Cérémonie

il y a
1 min
3
lectures
0

« Dans mon engin-soupière », « De vie à treize pas », ou encore « Satanique ta mère » : aucune de ces histoires n'a été écrite par l'auteur... qui s'en félicite  [+]

Il aimait la philosophie, la musique et la poésie.
Il aimait surtout les amis.
Il avait quelques cheveux gris, et puis il vivait à Paris. Il avait un chat bien nourri, un appartement, un ami.
Il ne connaissait pas l'envie, il connaissait parfois l'ennui.
Et nous échangions des écrits : lui du Solers, moi Bukowsky.
Et nous parlions toute la nuit d'opéra et de Bon Jovi, de Basquiat et de Kandinsky. Et nous buvions du vin aussi à une époque (plus aujourd'hui).
Il n'aimait pas trop les képis, les bien-pensants, les culs bénis.
Il faisait des dessins aussi : certains voyaient des gribouillis, d'autres vous parlaient de génie.

Il portait le poids de la vie, mais sans se soucier de lui. Envers et contre tout mépris.

Il nous a quitté un mardi.

Nous avons planté aujourd'hui - entre le lierre et les orties - un petit arbre dans un nid : feuilles aux vents et eau de pluie.

Un au revoir.
Et puis la vie.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,