1
min

Celles et ceux

Image de Cha Gilb

Cha Gilb

7 lectures

0

Celle qui me caresse les cheveux quand je suis malade.

Celle qui pleure devant une défaite politique.

Celle qui trouve les mots justes, dures, vrais.

Celui qui s’énerve devant un jeu vidéo.

Celui qui aime parler avec les videurs, les vieux, les vignerons. Les petits, les patrons, les politiques, les piliers de bar. Les acrobates, les alcooliques, les arnaqueurs. Les boulangers, les barman, les bourrés. Les carriéristes, les catins, les couches culottes...D, E, F... à l’infini celui qui aime parler.

Celui qui pleure en silence la nuit.

Celui qui énerve celle qui est énervée par Ce-lui...



Celle qui pousse à bout, qui étouffe, celle qui est omniprésente.

Celle qui se soucie trop, tout le temps, démesurément.

Celle qui s’occupe de celle qui se soucie de Ce-lui...



Celui qui rit, sourit, apaise. Celui qui vit pleinement, différemment.

Celui qui coordonne toujours ses baskets avec ses sweets.

Celui qui part trop tôt.

Celui qui boit du whisky avec Ce-lui...



Celui qui craint les chatouilles. Celui qui sautille en marchant.

Celui qui fait toujours une sauce vin blanc, vin rouge, roquefort.

Celui qui ne sait pas taper à l’ordinateur, celui qui s’énerve sur tout le monde veut prendre sa place.

Celui qui regarde, qui aime, qui est là, ici et là-bas.

Celui qui regarde les yeux dans les bleus tous les mois.

Celui qui soigne celle qui pleure Ce-lui...



Celui qui rap, qui écrit, qui regarde.

Celui qui dessine, celui qui fume, celui qui divague.

Celui qui chante celui qui boit du whisky avec Ce-lui...



Celle qui sait, celle qui aime le rose.

Celle qui voulait être médecin. Celui qui le deviendra.

Celle qui sauve des vies, qui sauve aussi des chats.

Celle qui amuse, qui libère l’esprit.

Celle qui s’inquiète de tout, de tout le monde, tout le temps.

Celles qui aident celle qui souhaite juste Ce-lui...



Celui qui tape toujours sur ses genoux quand il y a de la musique.

Celui qui énerve parce qu’il chante tout le temps.

Celui qui parle en même temps que le film.

Celui qui raconte continuellement des blagues vaseuses et qui crie « à poil » dans la rue.

Celui qui est indispensable à celui qui pense aux blagues de Ce-lui...



Celui qui mangeait les yaourts abricots pour pas qu’ils se périment, celui qui regardait la télé debout, celui qui aimait l’auto-dérision autant que les grands mots, celui qui soigne maladroitement, celui qui s’exaltait sur the who et noir désir, celui qui me regardait autrement, celui qui inspire, celui qui... Juste Ce-lui.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,