778 lectures

386 voix

Avec un corps d'homme qui tremble, il a tiré tous les rideaux. Il a éteint toutes les lumières. Il s'est assis sur le lit de son fils, et sa femme est restée dans l'embrasure de la porte. Elle ne l'a pas lâché du regard, les poings douloureusement serrés contre ses cuisses et lui, il avait fixé le sol avec tellement de force qu'il en avait eu mal aux yeux.

— Il est temps de vider sa chambre maintenant, tu ne crois pas ?

Mais il ne répond pas alors doucement, la porte s'est refermée et elle s'est assise à ses côtés. Il tremble. Il ne peut plus s'arrêter. Et tous ces objets, il ne laissera personne les jeter. Ces inconnus, avec leurs mains glacées, ils vont tout salir, ils vont tout détruire. La maison est silencieuse à présent et lui, lui, il est à bout de souffle.

Cédric est mort, c'est ce qu'ils ont dit partout. C'est ce que sa femme répète depuis un mois, il est mort, ton garçon, mais lui, il refuse d'y croire, et à l'enterrement encore, il se disait très fort : c'est un autre corps. Il va revenir. Il faut qu'il l'appelle plus fort. Alors il reste assis, il observe les murs. Et tout est en désordre parce que son garçon va bientôt rentrer et alors il pourra lui dire d'aller tout ranger, parce que tu te rends compte, c'est tout juste si on peut marcher dans cette chambre.

— Tu te fais du mal, répète sa femme. Il aurait été triste, Cédric, de te voir comme ça.

Mais c'est qu'il pense encore à lui. Il voudrait lever la tête pour leur crier à tous que ce n'est pas juste, qu'il est mort sans avoir eu le temps de vivre pour de vrai. Et il a peur. Il a peur que la maison avale son garçon pour de bon, qu'elle prenne ses affaires et se couvre de lierre. Il s'efface depuis que Cédric n'est plus là. Il a laissé l'encre couler sur le papier et les mots se perdre quelque part. Il n'ose plus ouvrir ses lettres, regarder ses photos et respirer son odeur sur ses draps. Il voudrait ne plus penser, il voudrait que Cédric revienne, mais ce n'est pas possible alors il voudrait juste s'allonger sur les draps et tout abandonner.

Mais sa femme s'est levée. Elle a ravalé ses larmes et elle a ouvert les rideaux. En se retournant, elle a buté sur un ballon de basket. Elle l'a regardé rouler au loin puis elle s'est tournée vers lui. Il ne se souvient plus depuis combien de temps il ne l'a pas regardée. Son visage est triste et ses yeux sont secs et vides, mais elle ne tremble pas. Elle se tient droite, elle s'avance et elle s'agenouille devant lui. Le soleil s'est couché depuis longtemps maintenant et la lune éclaire faiblement les yeux de Cédric dans ceux de sa femme. Ses mains sont froides et elles serrent doucement les siennes. La chambre est silencieuse. Cédric a tout emporté avec lui. Alors, il ferme les yeux et il avance son visage. Il pose son front contre l'épaule de sa femme et il ferme les yeux plus fort encore. Il sent ses mains dans ses cheveux et sur sa nuque. Ses lèvres contre son front. Elle a le sourire triste et c'est une tragédie qui danse dans son regard. Elle se redresse.

Il a regardé son corps fatigué s'abaisser et ramasser les vêtements, les ballons, les consoles et les cahiers. Il a regardé Cédric qui doucement disparaissait, empaqueté dans des cartons tout défoncés. Il l'a observée mettre des photos de son garçon dans ces cartons et il a serré les dents très fort. Puis, chancelant, il s'est finalement levé, et il l'a aidée à transporter tous ces morceaux de Cédric dans le grenier.

386 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Marie-Laetitia Gambié
Marie-Laetitia Gambié · il y a
C'est juste ça le courage, parfois : juste continuer de vivre pour d'autres ou pour le souvenir... merci pour vos mots.
·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci à vous
·
Image de Marie Chevalier
Marie Chevalier · il y a
très beau texte et si bien observé bravo !
·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
merci beaucoup :)
·
Image de Malau.j
Malau.j · il y a
Émouvant, douloureux, un texte qui prend aux tripes !
Bonne continuation.

·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci, heureuse que ça vous ait plu. Bonne continuation à vous aussi
·
Image de Gemo
Gemo · il y a
Le fil de la tragédie reste tendu sans excès en mots simples qui sentent le vécu. 2mouvant
·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un très beau TTC qui n'est pas sans rappeler le "Grand chemin". Bravo, Légilimens, pour votre texte qui faitvenir les larmes aux yeux ! Vous avez mes cinq votes.
J'ai un sonnet qui devrait ne pas vous déplaire : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous.

·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci beaucoup, bonne journée à vous aussi
·
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
L'impossible deuil lié à la perte d'un enfant ! Un texte en sensibilité, qui évite la sensiblerie !
·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci beaucoup
·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Douloureux et trés bien écrit, nous ne sommes pas programmés pour enterrer ses enfants...
·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci ; exact, c’est la plus grande des souffrances que l’on peut expérimenter
·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Je ne peux ps vous répondre par un j'aime. Je n'aime pas quon ait à faite cette expérience. Je renouvelle juste mon adhésion à votre texte bouleversant
·
Image de Maninred
Maninred · il y a
Chagrin légitime raconté avec une plume agréable. Revenir au quotidien après ça, c'est difficile... Lorsque le deuil n'est pas dans l'ordre des choses la souffrance doit être terrible. Merci pour ce texte. J'ai un poème en finale... Si ça vous dit...
·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci à vous, j’y ferai un tour
·
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Bonjour Legilimens,
Très beau texte, que je soutiens et auquel je donne sans hésiter toutes les voix dont je dispose (+3).
Je ne vous cacherai pas que j'ai eu les larmes aux yeux en vous lisant.
Si je me permets de vous inviter à découvrir ma propre page, c'est parce que vous vous retrouverez peut-être au travers de ce que j'ai moi-même vécu.
Simple invitation et seulement si le coeur vous en dit, d'accord ?
Je vous souhaite une excellente continuation et croise les doigts pour le podium !
Tranquillou974

·
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Soutien et vote plus que mérités, Legilimens !
Bonnes fêtes de fin d'année,
Tranquillou974

·
Image de Legilimens
Legilimens · il y a
Merci beaucoup de prendre le temps de commenter pour m’exprimer votre ressenti, je suis heureuse que Cédric vous ait plu !
Bonne fêtes à vous aussi et à bientôt :)

·
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
J'apprécie l'esprit de partage bienveillant inhérent à ce site, Legilimens.
Sur mon île lointaine, les vacances durent 6 semaines...
Je vais donc pouvoir consacrer plus de temps à mes lectures et à mes commentaires. YESS !!
Au plaisir et à bientôt,
Tranquillou974

·
Image de Didier Caille
Didier Caille · il y a
Un sujet délicat traité très sobrement, et si vous souhaitez connaitre une partie de mon univers http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-plumes-du-plaisir.
·