Ce qui me hante...

il y a
1 min
26
lectures
4

Jeune vieillard ex.prof. de lettres,ex sportif (avec quelques restes...), adore jouer avec les mots créateurs d'émotions diverses, penchant pour le fantastique  [+]

3 novembre 1984: A 14 heures, je conduis ma compagne à l'hôpital de Meaux distant d'un douzaine de kilomètres car l'accouchement semble imminent.
Un peu tendu, j'assiste aux préparatifs puis l'on m'écarte doucement mais fermement...
Le temps s'étire, les heures s'allongent mais rien...
A l'approche du soir, une assistante vient me donner quelques nouvelles: le bébé est en pleine forme, peut-être un peu trop même et sans doute un peu paresseux car il ne semble pas pressé de quitter son nid douillet !
"Rentrez-donc vous reposer, la nuit peut être longue..."
Sur le chemin du retour, dans une relative obscurité, je distingue devant moi une violente lueur au milieu de la route.
Je stoppe brutalement et me précipite vers le sinistre...Une voiture en flammes, une forme allongée, immobile...D'autres conducteurs me rejoignent
et nous allongeons la victime dans le fossé, à l'abri d'une possible explosion !
L'homme reprend connaissance et tout en bredouillant se débat pour revenir vers les flammes puis il retombe inconscient.
Les secours prennent le relais et comme ma présence se révèle encombrante,
par des chemins détournés, je réussis à rentrer chez moi...
A quatre heures du matin de ce quatre novembre une césarienne a permis la naissance de ma fille Sophie,une jolie petite blondinette un peu grassouillette, me dit-on et je pars bientôt faire sa connaissance.
Mes yeux se détournent de cette large tache noire sur la chaussée et vient enfin l'instant de pénétrer dans la chambre du bonheur !
C'est aussi l'instant où j'apprends que la personne que nous avons tenté de sauver n'a pas survécu à ses blessures.
Dans le brasier qui grondait sous nos yeux se trouvait...un bébé...
4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,