Ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule.

il y a
1 min
211
lectures
46

J'ai toujours su qu'un jour je dirais NON Ce jour est venu le 1er octobre 2015 Voilà Il ne faut savoir que cela  [+]

- Vous souhaitez prendre un café ?

Cette question, le serveur me la posait à chaque fois, et pourtant il le savait bien que je ne buvais pas de café. Ce n’était pas parce que son bar s’appelait « Au Café de la gare » que je devais ab-so-lu-ment prendre un café. Alors je me suis tu et l’ai fustigé du regard.
Trois minutes après cet échange fructueux à mon sens, voilà qu’il rappliquait avec un café.
Dépité, je l’ai bu et comme d’habitude, j’ai tout vomi sur la table.


- Vous avez un CV ?

Cette question je l’ai entendue des milliers de fois. L’agent qui me suivait à Pôle Emploi me connaissait pourtant. Et il me la reposait à chacun de nos rendez-vous. Ça l’amusait visiblement.
Cette fois, je ne lui ai pas donné mon CV et l’ai fustigé du regard.
Après cet échange fructueux à mon sens, voilà qu’il prit une mine désolée :

- J’avais une annonce qui correspondait parfaitement à votre profil, c’est dommage, mais sans CV..., je ne peux rien faire pour vous.

Sur l’annonce qu’il me tendait, il était écrit : « Au Café de la gare recherche nouveau serveur à l’écoute des clients ».

46

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,