Ce moment

il y a
1 min
2
lectures
0
Le moment était venu.
La soirée – si horrible - s’était enfin finie, et j’étais enfin délivrée de ces minutes d’enfer.
Je n’avais qu’une seule hâte : rentrer et, à défaut, m’éloigner le plus possible.
Mais c’était ce moment. Ce moment crucial où j’ai dû te dire adieu à jamais.
Ce moment où, parmi les milliers de scénarios possibles que mon cerveau d’INTP avait scanné, j’avais choisi celui de te déclarer mes sentiments, et/ou de t’embrasser.
Je m’étais préparée, psychologiquement et physiquement.
Et pourtant.
Et pourtant maintenant, je ne voulais plus entendre parler de toi. Plus jamais.
Cette soirée, je l’ai vu comme une façon d’en apprendre plus sur toi, en dehors du travail.
En j’en avais appris, ça oui. Certes, je t’avais sûrement un peu idéalisé, mais mon estime de toi a chuté violemment au sol, brisant aussi un peu, mais je ne voulais pas l’admettre à cette époque, mon cœur.
Mon esprit était surtout rempli de colère, déception et amertume à ce moment.
Je n’ai pas pensé à ces moments qu’on avait partagé tous les deux. Sais-tu combien il est difficile pour moi d’ouvrir mon cœur, de reconnaître et accueillir ces sentiments, et, à fortiori, de te les avouer ? Sais-tu combien il est difficile pour moi d’ouvrir mon cœur, de reconnaître et accueillir ces sentiments, et, à fortiori, de te les avouer ?
Alors oui, à ce moment-là, j’ai juste embrassé tes joues. J’avais rêvé de te toucher, sentir ta peau, apprendre chaque contour, chaque texture de ton corps. Pourtant, à ce moment-là, je n’avais aucune envie d’avoir plus de contact.
Je me suis retournée, j’ai pensé à me retourner et à t’embrasser, mais je ne l’ai pas fait.
J’ai pleuré ensuite toutes les larmes de mon corps quand je me suis retrouvée seule.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,