CARCASSE...

il y a
1 min
4
lectures
0

Le ciel est une tapisserie en fausse 3D isométrique. Un décor avec un effet de profondeur rendu possible par des scrolllings parallax  [+]

Def. Ossature d'un animal une fois mort et dépouillé de ses chairs.

D'où vient l'obsession humaine de vouloir combler son vide par le néant?

Remplir la vacuité de son existence reste l'occupation majeure de l'espèce humaine. On capitalise sur les émotions et les sentiments pour donner un sens à sa vie.
Par le biais de biens matériels, d'activités, via la compagnie de congénères, nous remplissons notre jauge du pseudo vivant.
Copuler, acheter, manger, aimer, paraître, mater, bouger, travailler, parler...
Certains se fourvoient plus que d'autres dans cette course frénétique au remplissage de la Carcasse. Il faut trouver toujours plus, toujours mieux. Optimiser son existence. Peu importe si le remplacement compulsif des choses et des personnes souffre d'un défaut d'appréciation. Pas de place pour l'atermoiement.
Quant aux dommages collatéraux, ils sont négligeables. Peu importe qu'il faille se renier ou blesser autrui pour accumuler, changer, espérer, ou pour vibrer ne serait-ce qu'un petit instant. La recherche du bonheur immédiat le mérite, la quête de l'accomplissement futile écrase tout.

Donnez moi des chairs, même avariées ! Vite ! A l'image de ma moralité, mes entrailles se putréfient.
Et si je dérobais les organes d'un autre !!...il en a sûrement moins besoin que moi.

Pas de rejet de greffe possible, ce type de mort-vivant n'est qu'amas de viscères empruntées.

Combien pour ce shot de collagène?... Injectez moi plutôt tout votre stock sous perfusion, j'ai de la place, mon cœur est vide.

La charpente décharnée n'est jamais repue.

La loi de la marche des zombis ?
La cécité est la règle, le contrôle est à bannir. Prônez l'inconséquence, nourrissez le glouton.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Moi, Dionysos

Christophe

Moi Dionysos, fils de Zeus et Sémélé,
Dieu vivant parmi les mortels,
Dieu errant sur cette terre aimée,
Préférant la rugosité du sol sous mes pieds nus aux douceurs des parquets d'or de... [+]