Carambolage

il y a
3 min
338
lectures
33
En compétition
Image de Été 2020

Lorsque son père accepta, Tom était fou de joie. Il sauta partout dans le petit appartement familial. Il venait de remporter sa coupe du monde. Ce n’était pourtant pas gagné. Chauffeur routier, son père enchaînait les kilomètres la semaine et un week-end sur deux. Exténué par la cadence infernale que lui imposait son patron, il attendait son samedi soir avec impatience pour rester tranquille à la maison. Il appréciait les temps de repos qu’on lui offrait. Une bière et un bon match de foot suffisaient à son bonheur.

Ce samedi soir là, son petit garçon changea ses plans. Il réussit à le convaincre de sortir et de passer une soirée entre hommes, comme il disait. Entre hommes, à sept ans, cela le faisait sourire. Mais c’était vrai, c’était bien son p’tit homme. Une éternité que cela ne leur était pas arrivé à tous les deux ! La dernière fois, c’était au printemps dernier, ils avaient fait une sortie au bowling. Pour le grand plaisir de son fils, il n’avait pas réussi à faire le moindre strike lors des deux parties qu’ils avaient jouées. Il n’était pas très doué. Les tours s’enchaînaient mais ses quilles restaient, inévitablement, debout. Ils avaient bien ri tous les deux.

Son père savait qu’il ne lui accordait pas suffisamment le temps qu’il méritait. Il n’ignorait pas non plus que le temps perdu n’était jamais rattrapé. Sept ans déjà. Bientôt, l’adolescence arriverait avec ses soucis. Il ne pouvait pas lui refuser cette sortie.

Tom était tout excité à l’idée d’avoir son père pour lui tout seul. Les filles, sa mère et sa sœur, restaient à la maison. Une énième rediffusion d’une reine enneigée au programme de leur soirée pyjama. Tom était heureux d’être libéré et délivré de cette situation qu’il jugeait, de toute évidence, pénible ! Il se prépara et se fit tout beau pour son père. Il mit un peu de gel sur ses cheveux et enfila les baskets qu’il avait reçues à son anniversaire et dont il était très fier. Avant de quitter la maison et de disparaître, sa mère leur rappela d’être prudents sur la route. Ils n’avaient pas long à faire.

Ils prirent place tous les deux dans leur voiture. Tom s’installa au côté de son père. Même s’il n’avait pas encore l’âge légal de le faire, il ne lui laissa pas vraiment le choix. Il s’attacha. La petite voiture n’était pas la plus belle ni la plus récente. Elle ne passait pas inaperçue avec ses couleurs vives et ses sièges en faux cuir qui dataient d’une autre époque. Les finances de la famille ne leur permettaient pas l’achat d’une voiture neuve. Mais, ce soir, ils s’en moquaient.
Son père conduisait rarement les véhicules légers, habitué au volant de son trente-huit tonnes. Il se rendit compte qu’il avait pris quelques kilos, ces derniers temps. Le volant lui collait au ventre. Il se dit qu’il ferait davantage attention à ce qu’il avalerait dans les routiers qu’ils fréquentaient la semaine. Un peu moins de plats en sauce et un peu plus de légumes verts ne lui feraient pas de mal. Ce soir, il s’accorderait quelques derniers plaisirs qu’il partagerait avec son fils. Une déferlante de décibels éclata dans leurs oreilles. Leur soirée pouvait commencer.

Le trafic était dense à cette heure-ci. Des garçons, des filles, des célibataires, des couples, des jeunes seuls ou en bandes. Tous étaient de sortie et profitaient de ce samedi soir festif. Un verre à partager avant de se trémousser sur les pistes de danse ou d’enchaîner les soirées chez des amis jusqu’au petit matin. Les familles également étaient nombreuses à se balader. Le début de l’été se profilait. Les soirées de juin commençaient à être agréables. Avec elles, l’envie de traîner un peu plus. Autour d’eux, tout ce petit monde était joyeux, prêt à s’amuser.

Tom demanda à son père d’appuyer sur le champignon. Il adorait la vitesse. Cette sensation de liberté sans avoir conscience des risques. L’adrénaline qu’elle provoquait. Son père, qui ne pouvait rien lui refuser, s’exécuta. Concentré, il jeta un regard en arrière, serra le volant et s’élança. Tom riait. Il voulait aller toujours plus vite. Protégé, croyait-il, dans l’habitacle.

Son père ne vit pas la voiture qui venait sur sa gauche et qui lui coupa devant. Ni celle sur sa droite qui ne l’évita pas. Un choc violent. Bientôt, ils furent percutés par un autre véhicule par l’arrière. Incontrôlable, leur voiture heurta celle qui se trouvait devant eux. Ils s’y encastrèrent brutalement. Une collision en chaîne. Puis, l’immobilisation. La sirène hurla.

Il était temps de prendre place dans une autre auto-tamponneuse sur la piste de la fête foraine. Prêts pour un nouveau tour de manège.

33
33

Un petit mot pour l'auteur ? 49 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Il se dégage de votre texte une tendre complicité et beaucoup d’amour : celui d’un père pour son fils, et vice-versa. Ajouter à cela la surprise de la chute et vous obtenez mon vote !
Image de Alex Goncalves
Alex Goncalves · il y a
Un tandem père-fils de choc ! Merci pour votre analyse et votre vote. 😉
Image de Liane Estel
Liane Estel · il y a
Chute mémorable ! Dans une nouvelle c'est le mot de la fin qui compte le plus. Bravo !
Image de Alex Goncalves
Alex Goncalves · il y a
Merci. C'est mon dernier mot. 😉
Image de Liane Estel
Liane Estel · il y a
Chute mémorable ! Et dans une nouvelle, c'est le mot de la fin qui compte le plus ! Bravo.
Image de BertoX
BertoX · il y a
Bien joué, quel soulagement !
Mais c'est pas classé en drame donc ça ne pouvait pas mal finir 😁

Image de Alex Goncalves
Alex Goncalves · il y a
Bien vu BertoX !
Image de B Marcheur
B Marcheur · il y a
Bien sympa, ce carambolage. Merci pour ce texte.
Image de Alex Goncalves
Alex Goncalves · il y a
Merci à vous pour votre sympathie.
Image de Caroline Kipik
Caroline Kipik · il y a
Mes félicitations pour ce texte. À bientôt.
Image de Alex Goncalves
Alex Goncalves · il y a
Merci beaucoup.
Image de Steven Lmgn
Steven Lmgn · il y a
La maman qui dit de faire attention sur la route, le titre du texte, aucun doute ! Cette chute est réussie ! Bravo
Image de Alex Goncalves
Alex Goncalves · il y a
Il faut toujours écouter sa maman !
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
une belle chute inattendue
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Un texte mignon, plaisant par sa simplicité. La chute est astucieuse : on pressent une fin atroce... et on est rassuré de voir que la tragédie se mue en sourire.
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Super bien amené, mon vote, une visite peut-être ?

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Salut Johnny

Mome de Meuse

L’aube d’hiver est toute poisseuse de brouillard. La femme s’est garée sur le parking désert de la zone artisanale. Le pas traînant, les yeux qui piquent, elle se dirige vers la salle de... [+]


Très très courts

Cambrure-la-Douce

Vivian Roof

Cambrure-la-Douce est une bourgade éteinte à l'heure où j'y passe. Un paisible village endormi autour d'un clocher et qu'épargne le sabre d'une nationale. Il s'étire le long d'un ruisseau qui... [+]