Capitaine Energiin'

il y a
4 min
96
lectures
75
Qualifié

AMICXJO prononcer amite-chiot Retraité, jeune (ou presque : couvée de 1950). Agnostique mais avec des idoles : Jacques Brel, Vincent de Paul et ses réincarnations : Henri Grouès, Madeleine  [+]

Image de 2021
Image de Très très courts
Le capitaine Energiin' était une battante. Elle était native de Sxa18 une planète où sa race, adaptée, avait été implantée selon les règles de la civilisation panspermique de Soleil3.
Comme tous les autres sxas, elle n'avait pas de cheveux, sa peau était recouverte d'une fine fourrure, aux motifs allant du jaune pale au brun, très utiles pour passer inaperçu sur sa planète, paradis des chasseurs de petits gibiers qui pullulaient dans sa canopée.
Pour faciliter ses évolutions d'arbres en arbres, les manipulations génétiques avaient réveillé les gènes préexistants d'un appendice caudal musclé et très puissant. A part s'enrouler à une branche pour dormir, cette queue préhensible et puissante était une arme redoutable. Certains des camarades de promotion d'Energiin' regrettèrent amèrement certaines de leurs plaisanteries graveleuses. Le peuple sxa était fier de ce prolongement de la colonne vertébrale, cinquième membre assez discret pour être dissimulé rapidement par l'uniforme d'officier pilote de l'armée fédérale.

La mission de recherche que lui avait assignée la présidente des mondes humains ne l'avait pas effrayée, mais là, ça commençait mal. Pour ne pas écailler la peinture de son chasseur en rentrant dans l'atmosphère dense, elle avait décidé de se poser sur Sxlim2 avec la petite navette de sauvetage.

Le missile l'avait touché à faible altitude et elle s'était retrouvée ballotée par les vents de la planète au bout de son harnais anti-grav de secours.

Déjà on lui avait envoyé un drone de combat pour la récupérer, dans un grand filet, en vol ou dès qu'elle toucherait le sol.

Ce faisant les marrabistes se révélaient et lui avait épargné de les chercher sur Sxlim2. Malgré le contre temps Energiin' souriait : Sa mission se présentait bien, elle avait trouvé leur base secrète.

Elle réussit à se saisir de son hyper-laser de poing et fit feux vers le drone maladroit qui évolua pour éviter le tir. Energiin' était une des meilleures au tir sans appui. L'engin s'enfuit avec ceux de ses rotors qui avaient été épargnés.
Elle se dirigea vers la forêt de Sxlim2 et ses épines sèches très facilement inflammables. Au moins elle serait dans son élément, les marrabistes n'oseraient pas lui tirer dessus au risque de provoquer un incendie dans ce décor prêt à s'enflammer. Elle manœuvra l'anti-grav pour éviter d'aller se poser sur un buisson aux redoutables piquants.
Arrivée sur le sol craquant, elle libéra sa queue qui lui serait bien utile sur ce monde boisé et régla les pigments sa tenue à la transparence maximum.

Nigrabarb' fulminait : Une avant-garde de l'armée fédérale l'avait peut-être repéré...
— Quel est le crétin qui a envoyé un drone pour récupérer le pilote de cet engin, la fédération des mondes humains nous recherche pour nous anéantir. On aura de la chance si l'alerte n'a pas eu le temps d'être donnée...
— Les scanners n'ont pas enregistré de signal hertzien, en tout cas aucun missile message n'est parti du chasseur resté en orbite.
— Je l'espère, je ne voudrais pas être obligé de déménager cette base et toutes les richesses que nous y avons accumulées et perdre la confiance de nos investisseurs.

Nigrabarb', dont le métier était le piratage des vaisseaux cargos de tout l'univers, voulait en avoir le cœur net.
— Désigne 4 matelots, je vais aller récupérer moi-même ce soldat qui nous tombe du ciel, on arrivera bien à le faire parler. Pour ne pas foutre le feu, pas d'armes à effet calorique.
— Les vieux sabres d'abordage ?
— J'aime bien en avoir un, en main, quand je pénètre dans un vaisseau commercial : pas de risque d'abimer la marchandise.

Un drone en meilleur état amena l'équipe de Nigrabarb' à l'orée de la forêt. Le barbu regarda son écran de bras.
— Il est tombé pas loin, on y va, attention aux épines, certaines portent du poison. On avance en éventail.

Energiin' attendait. Elle entendit arriver les marrabistes, le sol était jonché de brindilles sèches et d'épines mortes qui rendaient le moindre pas extrêmement bruyant. Une sxa comme elle, savait marcher, sans bruit, sur ce type de sol. Elle grimpa rapidement dans un grand arbre. La troupe passa sous l'arbre sans lever la tête.

Un des hommes revint vers l'arbre pour soulager sa vessie. La queue d'Energiin' s'enroula autour de son cou. Elle se laissa tomber de l'autre côté de la branche, le choc brisa la nuque de l'homme. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas employé cette technique de chasse ancestrale. Elle dénoua sa queue endolorie par le choc et se mit à suivre les bruits de craquement de la petite troupe.
Ils s'étaient étalés pour battre plus de terrain.
Energiin' que la couleur de sa fourrure rendait presque invisible observait ses poursuivants enfin plutôt ses poursuivis. Ils manquaient de technique de chasse : ils étaient trop écartés entre eux. Elle n'aurait aucun mal à éliminer ces gros lourdauds un par un. Elle entendit crier sur sa gauche. Elle approcha. Un des hommes essayait de tirer son collègue emberlificoté dans un buisson d'épines. Il allait presque y arriver quand il sentit un grand coup dans son dos qui le précipita rejoindre son compagnon qui déjà commençait à s'engourdir sous les piqûres des épines. Leur agonie fut brève, ils ne crièrent même pas.
Déjà Energiin' était repartie en chasse. Le quatrième sentit un bref vent sur sa nuque puis la grosse branche qui lui éclata le crâne.
Energiin' était épatée : c'était vraiment les marrabistes les plus bêtes de l'univers qu'on lui avait envoyé.
Quand Nigrabarb' siffla pour regrouper ses hommes, sa mâchoire tomba de surprise en voyant arriver une espèce d'humaine à fourrure camouflée. Elle annula la transparence de sa tenue pour réapparaitre comme officier de la fédération. Il dégaina son laser trop lentement la queue d'energiin' lui arrachant l'arme en lui cassant le poignet au passage. Il ne pensa qu'à lever les bras, malgré l'immense douleur, devant l'hyper-laser pointé vers lui, sans pouvoir dégager son sabre pour se défendre.
— Capitaine Energiin', vous me semblez être le fameux Nigrabarb' PDG de la redoutable S.A marrab', dit-elle, souriante de sa propre ironie. Vous êtes en état d'arrestation, vous pouvez garder le silence...

Alors le plus redoutable des pirates de l'univers se mit à pleurer. Sa carrière était brisée, sa société anéantie par un militaire à poil, femme en plus, quel univers de merde...
Le petit robot couturier descendait d'Energiin' au garde-à-vous après avoir brodé directement sur elle, une nouvelle décoration et des galons de commandant sur son bel uniforme de cérémonie couleur bleu univers parsemé de petit étoiles brillantes. L'hymne panspermique retentit Energiin' salua, émue. La présidente l'embrassa puis elle lui fit signe de la suivre... L'assemblée se mit à rire puis à l'applaudir... et se dirigea vers le buffet.

— Désolé de ne pas continuer à participer aux réjouissances mais une autre société de marrabistos vient de commencer à nuire, vous partez en mission dès que possible.
— À vos ordres.
— Bon courage... Au fait, j'oubliais commandant, le salut militaire c'est avec la main, pas avec la queue..
75

Un petit mot pour l'auteur ? 20 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Hé bien, voilà un point d'attaque très original. Quelle combattante! Et le tout servi dans l'humour. Bravo.
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
merci en plus je viens d'aller refaire ma provision de vitamine D du coté de https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/alchimie-solaire
ça fait du bien...

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Beaucoup d'imagination pour cette œuvre originale et humoristique !
Image de Aëlle GUTBUB
Aëlle GUTBUB · il y a
Original, avec une pointe d'humour : j'aime beaucoup !
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
ce qui nourrit le phallocratisme c'est le sentiment que les femmes sont des êtres dépourvus de force. Dans mes romans j'aime bien avoir des héros de sexe féminin
("héroïne" est un terme péjoratif)
vous pouvez aller écouter (en audio mes romans sont gratuits)
: "la fièvre de Laure" polar gynocrate (?)
https://e-nautia.com/amicxjo/disk?f=3084234
et "ANNN" SF sur le même site
à écouter sur ordi ou à charger sur lecteur MP3
(sinon taper "amicxjo sur Amazon pour les livres papiers)
et merci de votre lecture ...

Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Combattre avec sa queue, ce n'est pas donné à tout le monde...
Très original.

Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
merci, voir plus haut
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Sacrée capitaine, une combattante d'enfer, en plus vous nous faites fantasmer avec sa queue très attachante!
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
il y a une théorie scientifique qui dit que dans certains de nos gènes en sommeil il y a des tas d'évolutions qui ne se révèlent pas mais qui sont disponibles: nos ancêtres les singes avaient une queue sans utilités pour nous qui ne vivons plus dans les arbres. Dans mon imaginaire romanesque l'implantation des humains sur de nouvelles planètes réveillent les gènes qui permettent de nous adapter au mieux...
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
C'est bien ça, je l'ai toujours su, il faut partir à l'aventure pour réveiller la queue qui sommeille en nous!
Image de Mica Deau
Mica Deau · il y a
En avant, marche !
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Je VEUX un robot couturier ! Belle imagination ! A quand le film ?
Image de Philippe Larue
Philippe Larue · il y a
Capitaine O mon capitaine: c'est à Lear. Et ce texte? https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-filet-de-kumqats
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
j'en viens Sans-A
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
Original, créatif, et une protagoniste en véritable conquérante.
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
La victoire de Energiin est sans appel! deuxième lecture!