Cadeaux de la vie

il y a
1 min
103
lectures
22

Recule mais N'abandonne pas. N'abandonne jamais  [+]

Cadets, "quand nos parents se battent si dur la faim dans le ventre pour nous laver le dos, profitons-en pendant qu'il est encore temps pour laver aussi le ventre" ; et même je confierais de tordre quelquefois le cou, pour observer la manière dont ils font pour nous laver... Car un jour viendra où, frappés par les maux de cette vie qui passe, nous nous souviendrons certainement, au cas où la vie ne nous aurait sitôt interpellés, pour le repos inévitable de la destinée, de ce dicton aux accents interpellants quand nous ne verrons que, le vide plein de noir autour de nos frêles êtres, aux larmes en ces jours-là en filigrane claquemurées, contre les rives de nos yeux, aux bordures repues de dorures qui riment nos joues dépourvues de rides. Oui, Cadets miens, nos géniteurs que la vie nous a gratis donnés ne seront pas toujours là pour nous faire des câlins aux accents thérapeutiques, pour nous quelquefois souffler des Sigma de lettres pour conforter nos silences, et pour nous conter des histoires drôles aux lyres qui chantent la fraternité. Ils seront un beau jour loin de cette présence éphémère, aux épreuves quelquefois éreintantes et regrettables, et c'est en ces instants précis d'après deuil, si la providence n'en avait autrement décidé, que le mépris inhumain viendra fort express se pointer à nos portes, pour vouloir frauduleusement nous enlever, ce qui nous rend si solides et fort confortables, comme ceux qui gardent la foi en Dieu et en eux-mêmes la confiance, à l'instar de ceux qui ont encore de l'espoir en la vie. C'est vrai, l'absence de Papa et/ou de Maman nous fera réaliser un jour, que rien en ce monde ne vaut l'amour qu'ils éprouvent pour nous, et qu'en cela nous leur devons pendant qu'ils sont en vie, le respect le plus scrupuleux, l'obligeance la plus démesurée. Nous n'avons pas d'autres choix, si nous voulons vivre encore longtemps sur l'écoumène, que celui qui nous oblige à leur vouer une overdose d'obéissance, surdosage d'amour et de respect. Nous n'avons qu'un seul père, nous n'avons qu'une seule mère, ce sont tous deux des cadeaux de la vie. On ne paye jamais rien pour avoir un père ou une mère, mais ça nous coûte cher quand ils ne sont plus.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 36 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci de donner le bon exemple et de répandre la bonne parole : honorer ses parents.
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Merci infiniment, Félix.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Vos parents doivent mériter tant d'hommages (ce n'est pas le premier) et je suis sûr qu'ils vous méritent, vous, Firmin !
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Très touchant.
Merci infiniment, Randolph B. 🙏🏼

Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
très beau, un joli texte sur les parents qui sont tellement précieux
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
C'est touchant.
Merci vraiment Ode Colin. :)

Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un bel hommage aux parents que l’on chérit tant. En effet deux Cadeaux de la vie qui nous ont donné la vie en cadeau et l’amour en héritage... "L'amour n'a pas de prix, il est hors de prix, il est hors du temps" et la vie nous rend orphelins quand ils s’en vont pour le dernier voyage, quand se rompt le fil de la vie si fragile à laquelle on tient tant.
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Vos mots sont vraiment touchants. Merci infiniment, Jeanne. :)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je ne sais plus quel est le nom et le titre du roman d'un auteur antillais qui a écrit en substance : "on ne dit jamais assez, à ceux qu'on aime, qu'on les aime..." Et quand on le réalise, il est souvent trop tard, hélas !
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Merci infiniment, Joëlle.
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Mais....l'on n'a pas toujours un père et une mère, trop absents, ou pas capables, pas d'amour non plus. Et les autres, des parents responsables tout le long de leurs vies qui veilleront éternellement sur leurs enfants.... Et quand viendra presque l'heure, ils seront confiés parfois contre leurs volontés à des maisons de retraites, et avec un gros budget....Votre texte est bien, il démontre des enfants aimants et reconnaissants et je viens de démontrer son contraire.... C'est cela aussi la vie!
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Oui, Gina ! Merci infiniment.
Image de Michou Katianis
Michou Katianis · il y a
On ne paye jamais rien pour avoir un père ou une mère, mais ça nous coûte cher quand ils ne sont plus. ..c'est une vérité essentielle de l'existence humaine!
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Merci infiniment, Michou Katianis.
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
Bravo !
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Merci infiniment, Philippe.
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Texte qui me touche...Oui, ça coûte si cher "quand ils ne sont plus". Merci à vous pour cet hommage...
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Merci infiniment, Julien.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Une belle réflexion sur l'amour filial.
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Merci infiniment, Dolotarasse.

Vous aimerez aussi !