Ça va être à vous

il y a
4 min
979
lectures
801
Finaliste
Public
Recommandé

Je suis entrepreneur, chercheur dans l'âme, passionné par diverses sagas littéraires pour lesquelles il m'arrive de commencer des nouvelles que je finis rarement... Retrouvez tous mes textes en  [+]

Image de 5ème édition

Thème

Image de Très très courts
Je me demande comment ce sera, après. J’y ai beaucoup réfléchi et je n’arrive pas trop à savoir. Je m’imagine, je me fais des films, mais je ne peux pas savoir tant que je n’y serai pas. J’ai essayé de lire des témoignages de gens qui sont passés par là, ou d’aller à des groupes de paroles où on parle de nos angoisses d’avant et de notre vie d’après, mais... ça n’a jamais résonné. Jamais je n’ai lu ou entendu un témoignage qui me fasse dire : « Voilà, je pense que je réagirai comme ça ! ». Je crois pourtant pas être tellement unique. Non, c’est juste que c’est un putain de saut dans l’inconnu que je n’arrive pas encore à appréhender.
Faut dire que c’est tout neuf. Enfin, neuf, oui et non. Ma mucoviscidose je l’ai depuis que je suis tout petit, j’ai passé trente et un ans avec des poumons endommagés. Et je l’ai bien acceptée, toute proportion gardée. J’ai essayé d’en rire : je parlais de ma date de péremption, comme si je m’identifiais à ces nombreux médicaments que je prenais tous les jours. Je me suis construit une personnalité désinvolte, qui faisait parfois dire à d’autres que je ne manquais pas d’air dans mes réparties, et intérieurement je levais le poing, comme un doigt d’honneur à la nature.
Mais ça n’a tenu qu’un temps. Vers vingt ans, j’ai réalisé que je ne pouvais plus faire semblant d’être détaché, de prétendre que j’avais accepté l’idée de mourir alors qu’en fait, chaque signe de détérioration de ma condition était une souffrance supplémentaire, qui venait s’ajouter aux souffrances physiques d’un corps qui a du mal à suivre.
C’est pas tellement les douleurs qui m’ont amené à ouvrir les yeux. Il y avait certes les difficultés pour les petits gestes, ces choses que je faisais peut-être moins facilement que d’autres, avant, mais que je faisais tout de même et qui sont devenues trop fatigantes : monter un escalier, faire du vélo sur terrain plat, déplacer la table basse du salon, attraper la couverture en haut de l’armoire. Il y avait aussi ces aiguilles que je sentais de plus en plus à chaque inspiration et à chaque expiration, comme si les membranes de mes poumons étaient coincées entre deux tapis de clous.
Mais surtout, ce qui m’a fait réaliser que je voulais pas crever, ça a été les cauchemars. J’ai commencé à faire des rêves où j’étais prisonnier d’une toute petite salle, dont les murs rétrécissaient rapidement. Des rêves où je me noyais et où mes poumons se battaient comme jamais pour chercher de l’air. Des rêves où je suffoquais, les mains griffant ma gorge et ma poitrine pour essayer de trouver un peu d’oxygène. C’est après un de ces rêves que j’ai ouvert les yeux. Mais attendez, je suis allé trop vite, je rembobine.
Avant ça, il y eut l’idée de la greffe. Jusque là, j’avais lu deux, trois trucs dessus, mais comme on s’intéresse à l’histoire du Japon, par curiosité, pas pour aller vivre au temps des samouraïs. Quand mon pneumo a évoqué cela de façon concrète pour la première fois, ça m’a fait peur. J’ai pas compris tout de suite pourquoi.
J’ai lu les statistiques de réussite et je me suis dit que vivre trois ans de plus, même dans ma condition, c’était toujours mieux que de crever sur le billard. Que passer deux ans avec un bipeur à la ceinture qui, à tout instant, pouvait me forcer à arrêter ce que je faisais pour aller à l’hôpital, ce serait vraiment inconfortable. Qu’être bloqué dans un périmètre d’une heure autour de l’hôpital, ce serait pas une vie. Que toutes les difficultés post-opératoires, les risques de rejet, les médocs à vie, ça valait peut-être pas la peine. J’ai fini par me persuader qu’il valait mieux enfin accepter la mort plutôt que de vivre ça.
C’est quand j’ai mis des mots là-dessus que j’ai changé. Je me rappelle de ce matin où, après un cauchemar pourtant classique, je me suis dit, en me servant une tasse de café : « Mieux vaut mourir que de vivre tout ça, non ? » Mieux vaut mourir que de vivre tout ça. Mieux vaut mourir que de vivre ?
Ça me paraît ridicule, aujourd’hui, d’avoir pensé des trucs aussi futiles. Avoir mis en balance le bipeur et la possibilité de vivre. Mais ce matin-là, particulièrement, la débilité de mes craintes m’a pété à la gueule. Oui, c’est ce matin-là que j’ai ressenti comme un élan de vie, j’ai pas d’autres mots pour ça, quelque chose de sauvage et de violent, une envie de passer encore quelques années avec ma compagne, de rechanter sur scène, de refaire du vélo, une envie de continuer à chercher ce fichu tissu pour nettoyer mes lunettes après une grosse pluie.
Cet élan n’est pas resté longtemps. Mais cette explosion vitale a résonné quelques semaines, le temps de se faire à l’idée de la greffe.
Alors vient le temps de se projeter. J’ai fini par comprendre pourquoi j’avais peur de sauter le pas. C’est qu’il me fallait d’abord faire le deuil de mes poumons. Accepter la greffe, c’était accepter de me séparer d’une partie de moi, sur laquelle j’ai travaillé pendant si longtemps. Mes poumons et moi, on a été des frères ennemis. Pendant trente ans, je les ai détestés, j’ai eu envie de les arracher, de les brûler, de m’en exorciser ; et pendant trente ans, je les ai aimés, dorlotés, accompagnés, soignés, je leur ai chanté des berceuses dans ma tête pour les apaiser.
Aujourd’hui, enfin, ça ne me fait plus peur de me séparer d’eux. En revanche, je m’interroge sur l’après. Comment ce sera, de respirer librement ? Est-ce que j’aurai l’impression d’être dans mon propre corps ?
En quelque sorte, je me sens comme un père adoptant. On va me confier des poumons, mais ce n’est pas moi qui les ai mis au monde, biologiquement, ce ne sont pas les miens. On me les confie parce que ses parents biologiques ne sont plus mais... est-ce que je vais les accepter comme les miens ? Est-ce qu’ils vont s’attacher à moi ? Ou est-ce que toute ma vie, je vais me rappeler du fait qu’ils ne sont pas vraiment miens ? Est-ce que je vais vivre en constante schizophrénie, comme si on était deux dans mon corps ?
Mais comme un père adoptant, je crois que je ne le saurai que quand je les rencontrerai.

Recommandé
801
801

Un petit mot pour l'auteur ? 166 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélie Gloux
Aurélie Gloux · il y a
Bravo pour cet écrit.
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
J'aime cette analyse.
Image de Pat
Pat · il y a
Un beau texte plein de sensibilité sur une maladie terriblement invalidante. Si vous aimez les tankas, je vous invite à lire,"Contemplation".
Image de Zena
Zena · il y a
Je découvre cette nouvelle beaucoup trop tard à mon goût, mais je ne l'apprécie pas moins ! J'aime la présence de la réalité par l'évocation des petites choses que l'on fait tous les jours et qui peuvent pourtant être presque insurmontables pour d'autres... C'est une belle nouvelle, bravo !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Confirmation in extremis...
Image de Arlette Hélène Godefroy
Arlette Hélène Godefroy · il y a
Eh bien moi aussi je re-vote. Bonne chance !
Image de Reveuse
Reveuse · il y a
sujet bien traité j'ai aimé votre récit !Vous avez mes votes
Image de SimonThierry
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Je renouvelle mes votes.Merci de ce partage. Et si le temps vous le permet, venez donc vous balader sur ma Place du Tertre, en finale d’hiver. Bien amicalement, Yann
Image de SimonThierry
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Un texte authentique , . Vous analysez parfaitement les différentes étapes de la réflexion d'accepter ou pas cette opération qui introduira " ces poumons étrangers "dans votre corps . En plus vous ne manquez pas d'un certain humour .
Greffe poumons seuls ou poumons , cœur et foie ?
Je connais un jeune homme qui lui aussi attendait qu'on le bippe pour se rendre à l'hôpital . Tous mes votes .
Si vous le souhaitez , je vous invite à lire :être à côté de ses pompes , en finale lui aussi .

Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour votre retour et vos votes !
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Soutien renouvelé :)
Image de Sarah Queridon
Sarah Queridon · il y a
Bravo Simon, très beau texte !
Image de Fofi
Fofi · il y a
Heureusement que le forum en a parlé, j'avais oublié de confirmer mon vote !
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Je vais presque jamais sur le forum, ça en dit du bien ?
Image de Fofi
Fofi · il y a
Absolument ! :-) Et c'est tant mieux.
Image de Thierry Mulot
Thierry Mulot · il y a
C'est d'une justesse émouvante et brillante.
J'ai beaucoup aimé.
Merci.

Image de SimonThierry
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
Sujet original, émouvant etc.
Image de SimonThierry
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je vous renouvelle mon soutien et vous invite à entrer dans mon rêve, qui est lui aussi en finale de la Matinale, et de le soutenir s'il vous a plu. Merci.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reve-dailleurs-pantoum

Image de SimonThierry
Image de Adriana
Adriana · il y a
J ' ai été très émue par votre récit : une réalité poignante très bien analysee
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour ce retour !
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Fort et poignant, ça prend au tripes.
Image de Arthur Didrago
Arthur Didrago · il y a
Bravo, on a l'impression de mieux comprendre ! Je n'avais jamais imaginé tout ce qui peut se passer dans la tête ou dans le corps de malades chroniques. Merci.
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour ce retour !
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Très beau texte qui m'a serré le ventre.
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour ce retour et vos votes !
Image de VladChomsky
Image de SimonThierry
Image de Adeline Metisse
Adeline Metisse · il y a
Mon soutien, évidemment. Bravo, Simon.
Image de SimonThierry
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Belle découverte pour un texte riche en intensité.
Image de SimonThierry
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une place en finale bien méritée pour votre texte très poignant ! Je renouvelle tout mon soutien !
Image de SimonThierry
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
Un texte qui nous fait réfléchir. Merci
Image de SimonThierry
Image de Fred
Fred · il y a
Bravo pour cette histoire touchante !
Image de SimonThierry
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
J'ai raté cette histoire au début de la Matinale et c'est bien dommage. Cette aventure est racontée avec beaucoup de pudeur et cette notion de père adoptant, avec cette pointe de schizophrénie m'a plu. Mes votes Simonthierry et bonne finale !
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Mais vous l'avez vue à temps pour la finale :) Merci pour votre retour !
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Je vote à nouveau. Bonne chance pour la finale !
Image de SimonThierry
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Je confirme avec grand plaisir.
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Votre texte m'a ému. Il est très particulier et très prenant
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour ce retour !
Image de Trollette
Trollette · il y a
ton texte m'a beaucoup touchée, merci de nous faire partager ces moments :)
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour ce retour encourageant !
Image de Patricia Burny-Deleau
Image de SimonThierry
Image de Dany
Dany · il y a
Bravo Simon j'ai revoté. plongeon dans l'inconnu, le doute mais plein d'espoir. Très juste et émouvant
Image de SimonThierry
Image de Emmanuelle Beaucart
Emmanuelle Beaucart · il y a
Je suis très touchée par votre authenticité... voté pour vous... votre ècrit.. l'élan de la vie.... de votre vie.... bravo....Simon
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour ce retour !
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Mes revotes Simon!
Image de SimonThierry
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
j'adore émouvant très v beau bonne chance voté
Image de SimonThierry
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
Beaucoup d'émotion ! +5
J'ai écrit un haïku d'hiver, si ça vous dit.....Merci d'avance !

Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour vos votes !
Image de Robert Haïtam
Robert Haïtam · il y a
Très beau texte émouvant. Mes votes.
Si le cœur vous en dit, une invitation à découvrir 'Dès les premières lueurs du jours', poème retenu pour le prix Hiver
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/des-les-premieres-lueurs-du-jour

Image de SimonThierry
Image de Steph
Steph · il y a
C'est splendide. Je sors de ma lecture chamboulée et les yeux humides. Bravo. +4
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour vos votes et ce retour !
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Soutien renouvelé !
Image de SimonThierry
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Beaucoup de questionnement... Un très beau texte !
Image de SimonThierry
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Mon vote confirmé avec plaisir
Image de SimonThierry
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Bravo Simon... as tu lu un Pierre Tombal ? ;)
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
Mes voix pour ce bon texte. Prenez le temps d'aller visiter ma nouvelle (SACHA), qui participe au concours spéciale à l'occasion du 40ème anniversaire du RER. Lisez, et si vous aimez, votez afin de m'offrir votre voix très chère http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sacha-3?all-comments=true&update_notif=1511282103#js-collapse-thread-585524
Image de Marie
Image de SimonThierry
Image de Maryse
Maryse · il y a
Mes votes renouvelés ! Mon "miroir" est également finaliste !
Image de SimonThierry
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Mes votes pour votre beau texte
Image de SimonThierry
Image de Plumebernache
Plumebernache · il y a
Sujet grave et qui interpelle même si on n'est pas directement concerné. Traité avec justesse et simplicité. Réflexion et émotion. Mes 5 votes
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour vos votes et votre retour !
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
toutes mes félicitations Simon plus mes votes renouvelés
Image de SimonThierry
Image de Plume Le chat
Image de SimonThierry
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
+5 votes renouvelés...
Image de SimonThierry
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Bonne finale SimonThierry !
Image de SimonThierry
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Je suis vraiment contente de voir votre texte en finale. Bravo!
Image de SimonThierry
Image de Guillaume
Guillaume · il y a
Félicitations pour l'accès à la finale, c'est mérité ! Bon courage pour cette dernière ligne droite.
Image de SimonThierry
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Belle découverte. Un dilemme existentiel et de belles réflexions sur le fait de vivre avec une maladie et celle d'en sortir par une greffe, qui est une partie d'un(e) autre. Tous mes votes et mon abonnement à vos textes.
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci pour vos votes et pour ce retour très encourageant !
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Re mes votes. Bravo Simonthierry!
Image de SimonThierry
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
un texte qui m'a interpellé
le voici en finale j'en suis ravie
mes votes à nouveau Simonthierry

Image de SimonThierry
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour cette Finale, Simon ! Je vote et je vous invite à soutenir “De l’autre côté de notre Monde” si vous l’aimez toujours. Merci d’avance !
Image de JDisDaBest
JDisDaBest · il y a
Rien à voir avec vos nouvelles Harry Potter. Je vous préfère en auteur de fiction, c'est plus fun.
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un texte fort et dur. Qui sourd de questions et de sentiments contradictoire. Mes voix. Aimerez vous "l'invitation" et "reflets" ? Ou Tropique dans un tout autre genre.
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
J’aime beaucoup vos questions de fin de texte à propos de la greffe
Des questions qui me taraudent aussi parce que je ne suis pas pour donner ou recevoir des organes — ( ça vaut pour moi, ne me sautez pas dessus, les autres pensent et ressentent comme ils veulent ) et souvent en essayant de me mettre à la place de mes contradicteurs — la question du morceau de l’autre en moi pour un rein un poumon ou je ne sais quoi me paraît émotionnellement insupportable
Comment l’accepter comment ne pas se sentir envahi ou redevable, je ne suis pas sereine avec ce sujet, souvent contrainte de devoir me justifier. Je pense que la meilleure réflexion m’est venue d’un médecin quand je donnais mon sang —
— Vous donnez bien votre sang, pourquoi pas un organe ?
Je crois que l’idee de jouer les prolongations grâce à un autre être humain m’est insupportable — l’idee Inverse est moins désagréable. . .
On sent dans votre écriture toute la réflexion autour de la vie à tout prix
De l’amour — haine autour de l’organe défaillant
En trop de mots )....( je voulais dire que votre texte m'a beaucoup plu et que la sincérité fonctionne. Très émue.
Merci pour l’invitation

Image de Klelia
Klelia · il y a
Respect pour ce courageux combat...
Image de Marie
Marie · il y a
Pas de pathos, un ton léger, un style fluide pour un texte douloureux mais plein d’espoir. On a honte de se plaindre parfois du coup. Ce texte devrait être en finale.
Image de Martin
Martin · il y a
Un texte sensible sur les différentes étapes du cheminement de votre amie, avec tout le questionnement intérieur associé. Bien écrit, bravo.
Image de RoxyGuay
RoxyGuay · il y a
Mais c'est terrible, comme texte ! Je n'avais jamais pensé à ce que vivaient les malades, j'ai l'impression de mieux comprendre.
Image de Fofi
Fofi · il y a
Très beau texte, sans pathos, fluide, portant un message qui fait un bien fou. La vie est plus forte que tout.
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Un récit sensible qui évite la sensiblerie !
Votre texte au style vif, fluide, fait de mots simples dans des phrases courtes, affirme le caractère du personnage.
Cette narration autobiographique d'une personne atteinte de mucoviscidose semble plus vraie que nature.
J'ai lu plus bas que vous vous étiez inspiré de la vie d'une amie qui souffre de cette pathologie, et que l'une des raisons de ce texte motivait un hommage que vous vouliez lui rendre.
Votre amie peut être fière de vous, l'hommage est rendu et bien rendu, qui plus est dans le cadre d'un concours où le temps d'écriture est limité.
Vous signez là une belle ode à toutes ces personnes qui se battent chaque jour pour survivre à la maladie, avec une volonté et un courage qui forcent l'admiration.
Merci pour ce texte Simon !

Image de Sibipa
Sibipa · il y a
C'est une très belle histoire racontée avec pudeur et réalisme. Votre écriture est fluide et sans concession. Elle nous livre un vécu de la maladie au quotidien très touchant. Ce serait chouette que votre texte aille en finale.
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
être en bonne santé, de pouvoir respirer librement que nous faisons presque sans nous en rendre compte....Cette chance de pouvoir vivre normalement, d'autres personnes ne l'ont pas, et garde l'espoir d'aller mieux malgré les souffrances, les questions, les avancées dans la recherche doivent rendre un peu d'espoir +5 Simon
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
4 points attribués, comme deux fois deux poumons, pour aider à mieux respirer.
Image de Violette
Violette · il y a
Sujet très délicat à aborder, on ne peut certainement pas imaginer toutes les
angoisses et le questionnement des malades qui sont dans cette situation.

Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
C'est un dur combat psychologique. Accepter les souffrances et le don, savoir qu'un autre est mort, et que grâce à lui, on a une chance de vivre.
Image de SimonThierry
Image de Coucou! Marjorie
Image de SimonThierry
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Cinq coups de coussinets bien mérités ! J'aime beaucoup l'idée de l'adoption.
Image de SimonThierry
Image de Célestina Orn
Célestina Orn · il y a
Un sujet sensible abordé avec beaucoup de sensibilité justement... Mes votes !
Image de SimonThierry
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Texte témoignage troublant - le récit est bien mené et garde le lecteur en empathie - bien vu
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour ce retour !
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Belle écriture, histoire rondement menée.
Image de Maggy DM
Maggy DM · il y a
Un sujet très bien traité par vos mots délicats. Merci. Mon soutien.
Si vous souhaitez repasser par mes lignes et découvrir peut-être des nouveautés.... Bonne journée

Image de Ciccone Laurent
Ciccone Laurent · il y a
Vous parvenez à aborder le tragique sur un ton assez léger, ce qui lui donne davantage de réalité et de profondeur, selon moi. Mes soutiens et bonne chance
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour ce retour très encourageant !
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
beau texte, bien amené. Dans le meme domaine je vous invite à lire; http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sortir-du-l-i-s
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
La fluidité de votre écriture compense la gravité du sujet, ce texte sonne comme un témoignage qui s'ouvre au monde à pleins poumons.
Mes 5 votes empreints d'espoir

Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour ce retour !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des pensées et des émotions empreintes de vérité, tu as su transmettre le sentiment de ce terrible poids de la maladie et ces questionnements, sans pathos, avec une note d’espoir. Tous mes votes et merci pour ce beau texte qui aborde le thème sans détour.
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour ce retour extrêmement encourageant. C'était exactement ce que je voulais faire !
Image de Pascale Marlier
Pascale Marlier · il y a
4 voix et bonne chance :-)
Image de Minibulle Minibulle
Minibulle Minibulle · il y a
Je ne sais pas trop quoi dire. C'est très bien écrit. C'est un côté de la greffe que je n'avais pas imaginé. C'est vrai quoi , des poumons neufs qui ne sont pas les siens, il fallait y penser. Bravo pour ce texte. Pour une matinale , belle inspiration.
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup ! Pour être honnête, la plupart des réflexions ne sont pas de moi : je m'inspire de discussions avec une amie directement concernée, en hommage à ce qu'elle vit.
Image de Nualmel
Nualmel · il y a
Non seulement ce n'est pas mélo, mais c'est vraiment bien écrit. Très émouvant. J'ai beaucoup aimé.
Image de SimonThierry
Image de Nualmel
Nualmel · il y a
Bonne chance pour la finale !
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Je peux vous apporter des fleurs ? Beau texte, bien composé.
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Vous évitez, avec maestria, l'écueil du larmoyant et du pathos avec un récit simple empreint de drôleries, d'émotions sans débordements dégoulinants, et d'une réflexion profonde, malgré la concision du texte, sur la maladie et la condition d'être humain.
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Merci beaucoup pour ce superbe retour ! C'était assez précisément ce que je visais en écrivant, ça me fait donc vraiment plaisir de lire ça !
Image de JACB
JACB · il y a
Une désinvolture infiniment émouvante pour écrire sur un sujet grave et vital.Un souffle sincère et poignant dans cette cavale que je vous souhaite vraiment de remporter! +5
Image de SimonThierry
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
+5... pour vous être si bien mis dans la peau de votre personnage... on vit ses émotions aussi...
Image de SimonThierry
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Un débat intérieur tout en sensibilité évoqué avec une douceur certaine. Un partage émouvant, merci à vous !
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Tu as réveillé de mauvais souvenirs : j'ai connu cette terrible maladie qui avait touché le fils d'une copine. Ton récit est émouvant mais aussi plein d'espoir.
Je suis moi aussi en cavale dans la Matinale avec mon pantoum "Rêve d'ailleurs".

Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Désolé pour ces mauvais souvenirs :(
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
bien sur, le doute encore et toujours, puis on est sur, et on hésite, et à nouveau on se demande comment, après, pourquoi...mais l'espoir aide à guérir de nombreux maux, merci pour ce texte, mon vote et au plaisir de vous lire.-:)
Image de Philshycat
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle œuvre émouvante, bien éccrite avec beaucoup de passion et de sensibilité sur un sujet qui doit nous concerner tous ! Bravo ! Je vous accorde tous mes votes ! Une invitation à découvrir “ De l’Autre Côté de Notre Monde”qui est en lice pour la Matinale en Cavale. Merci d’avance et bonne soirée !
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Votre récit, qui se déroule tel un monologue intérieur, nous fait vivre toutes les étapes que doivent endurer ces malades, jour et nuit, leurs questionnements, leurs doutes . . . et votre écriture les rend poignants de vérité, mais la chute ouverte vers l'avenir, aporte de l'espoir. Mes votes et à bientôt Simon !
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Quelle saloperie cette maladie...un texte puissant et poignant. Bravo!
Image de Maryse
Maryse · il y a
De l'émotion et de la sensibilité pour ce beau texte. Mes voix avec plaisir !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
De vraies questions que tous les greffés doivent se poser !
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Adopter les organes d'une autre personne sans rejet. Tout l'enjeu des greffes. Vous le mettez bien en scène
Image de Marie-No Fragniere
Marie-No Fragniere · il y a
Très émouvante ton écriture. Quelle belle capacité d'arriver à écrire sur la souffrance en restant positif.Et rebondir ensuite sur l'idée de la greffe c'est vraiment une idée intéressante. Merci Simon :)
Image de SimonThierry
SimonThierry · il y a
Bon, la plupart des idées, et même une grande partie des mots, n'est pas de moi, mais d'une amie directement concernée.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'allais justement poser la question : le texte sonne tellement "témoignage authentique" que j'ai frissonné en me disant "est-ce que par hasard l'auteur..."
Vous éprouvez sans aucun doute beaucoup d'affection pour cette amie à qui je vous prie de présenter mes amitiés... Bonne chance à vous.

Image de Victoire Goust
Victoire Goust · il y a
Ecriture limpide et touchante sans être larmoyante, sur un thème pas facile. Bravo Simon!
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Excellent TTC fort bien réussi. Vous avez les votes d' Arlo qui vous invite à découvrir ses deux poèmes "sur un air de guitare" retenu pour le prix hiver catégorie poésie et "j'avais l'soleil" au fond des yeux" de la matinale en cavale. Bonne soirée à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
La mort n'est pas une fin....si ça peut t'aider lis les bd Piere Tombal, tu verras la mort d'une autre façon ;)
Image de Mimi Soller
Mimi Soller · il y a
Parallèle avec l'adoption très émouvant et super juste !
Image de Maïra Richards
Maïra Richards · il y a
La balance a penché... Mes votes.

Mon "Parallélisme" concoure aussi... Bonne chance !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Tropique

Pascal Depresle

Nous avions écrit en gros : « Vous êtes priés de laisser cet endroit tel que vous l’avez trouvé en entrant ». Oui, nous avions préféré « tel » à « comme », allez savoir pourquoi, sans... [+]


Très très courts

Nikolaz

Alicia Bouffay

Nikolaz habitait un appartement dans l'hypercentre, près de la place du Commerce. Les bruits de la ville le rassuraient, surtout le ting-ting des tramways quand ils approchaient d'un croisement, pou... [+]