2
min

C’était une belle idée.

Image de Villefranche

Villefranche

81 lectures

12

« C’est donc toi qui éclaire le monde depuis 132 ans!

- Oui, à New York depuis mon piédestal sur Liberty Island, j’en ai vu arriver... de la vielle Europe, d’Asie, d’Afrique, du monde entier.
Avec des rêves de liberté plus gros que leurs valises, ils débarquaient de leurs bateaux par milliers en regardant mon flambeau.
Et toi, tu es donc le Christ Rédempteur? Tu as du en voir défiler du monde depuis le mont Corcovado!

- Oui! les uns portent une vie de souffrance et pleurent à l’aide, d’autres viennent offrir leur bonheur et le crier à la face du monde, d’autres encore viennent en simples touristes pour la vue sur Copa Cabana et Rio de Janeiro.

- C’est flatteur tous ces gens qui croient en toi, qui te vénèrent .

- J’y ai souvent réfléchi. Voici 2000 ans, j’en avais assez de la loi du Talion, oeil pour oeil, dent pour dent, les veaux d’or des Assyriens, le dieu du soleil ou de la mer des Grecs et des Romains. J’ai voulu créer une ère nouvelle. Une relation bâtie sur l’amour et le pardon. En orient depuis six siècles, un certain Siddhartha, plus connu sous le nom de Bouddha, avait déjà jeté les bases d’une philosophie fondée sur la sagesse, l’éveil de la conscience et la compassion. Un beau concept, mais trop compliqué pour ces rustres occidentaux, il fallait rester dans leur mécanisme de pensée. Alors j’ai eu l’idée d’un dieu amour et pardon, infiniment bon. Bon au point de leur offrir son fils qui mourrait pour racheter les péchés des hommes et ainsi , tirer un trait sur des millénaires de haine et de sang versé. Repartir à zéro, en quelque sorte. L’astuce, c’est que ce dieu était le fils naturel d’une certaine manière, du dieu des juifs.

- Pour sûr, c’était une belle idée!

- Ah, oui. Et qu'ont ils fait de cette belle idée? Ils ont pris le glaive pour enseigner l’amour! Puis d’autres sont arrivés: Mahomet, les Cathares et plus tard Luther et Calvin. Ils se sont encore entretués au nom de l’amour et du pardon. Depuis plus de mille ans, ils se disputent dans le sang les lieux que j’avais voulu saints, des lieux de paix et de réconciliation! Ah! Je suis bien las et je désespère des hommes.

- Et la liberté, ce n’était pas une belle idée, la liberté? En France, ils ont commencé par guillotiner tous ceux qui ne voulaient pas de cette nouvelle idée. Et le concept s’est répandu à travers le monde comme une trainée de poudre. Ils voulaient tous être libres! Libres d’imposer leurs idées. Au siècle dernier, en quelques années, ils ont tués des millions de personnes. Ceux qui voulaient être libres de dicter la volonté du peuple... au peuple, ceux qui refusaient le dictat du peuple en question et qui prônaient la liberté de l'argent se sont joyeusement entretués.
Et maintenant, que comptes tu faire?

- Après des siècles de tentatives variées et infructueuses, je leur ai soufflé de prendre un nouveau directeur général. Celui-ci vient d’Amérique du sud, après vingt siècles de règne du vieux continent, on verra bien s’il arrive à de meilleurs résultats. Il a pas l’air mal, ce François, honnête et charismatique. Mais les hommes restent les hommes...
Et ils sont libres! »
12

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Les Hommes sont incorrigibles
·
Image de Lisettte
Lisettte · il y a
Mais nous n’avons pas la réponse enfin moi je ne l’ai pas .....
·
Image de Lisettte
Lisettte · il y a
Liberté ,amour,pardon, respect, des jolis mots .Mais qu’en faisons nous ?????
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
C'est toute la question!
·
Image de Marc Barbier
Marc Barbier · il y a
Oui, oui, oui, très bien exprimées toutes ces contradictions de la Vie. L'Homme est libre, Personne ne dirige rien sinon chacun de nous. Tout au plus peut-on espérer une petite lueur qui nous éclaire et nous guide parfois - quand on la ressent , la conscience.. qu'il faut suivre surtout.
·
Image de Mylène
Mylène · il y a
La liberté certes mais dans le respect de l autre mais aussi la bienveillance qui va avec !
Encore une fois tés bien écrit , bien documenté et plein d espoir ;
Merci à toi

·
Image de Marc Barbier
Marc Barbier · il y a
Chère Mylène, à mon sens, la liberté sans le respect de l'autre est un contresens, c'est l'anarchie. Il y a la liberté des actes - à contrôler dans la société, vous avez raison - et la liberté morale ou de pensée.
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
J'avoue que je doute souvent de l'avenir. Comment fais je pour terminer sur une note d'espoir alors que sur ce chapitre, je me sens pessimiste.
Bof! ça doit être une histoire de verre à moitié plein.
En fait, je suis un optimiste contrarié.

PS: il y a trois auteurs qui signent "Mylène". Etes vous une de ces trois ou êtes vous une lectrice?

·
Image de Bernadettego
Bernadettego · il y a
J'aime beaucoup ........et je garde espoir ...l'homme sait qu'il n'est rien sans amour !!!!à lui de le trouver!!!!!! le vrai !!celui qui fait grandit !!! Bernadette
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Je me dis aussi qu'il faut garder espoir simplement pour ne pas abandonner.
Mais je reste qd même pessimiste.

·
Image de Maguy
Maguy · il y a
Ne désespérons pas de l'avenir ! !
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Les optimistes et les croyants veulent continuer le combat en se disant que jamais la partie n'est tout fait perdue.
Qui sait?

·
Image de Roxane73
Roxane73 · il y a
Magistral ! L humanité a son propre destin entre ses mains. C est un très beau texte. J aime !
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Parfois on se demande si c'est une bonne chose.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
"Ils voulaient tous être libres ! Libres d’imposer (!!!!!!!!) leurs idées"... Soupir :( :( :(
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
On pourrait aussi faire des variantes avec égalité et fraternité.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

L’impact des gouttes sur le métal à intervalle régulier émet une note claire et lancinante. Je suis complètement sonné. Une violente douleur dans la jambe droite m’aide à revenir à la...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Elle est assise à l’avant du bateau. Sur ses genoux, un petit dort. Ce n’est pas le sien mais celui de cet homme allongé au fond de la cale et qui n’en finit pas de sortir tout ce qu’il ...