C'est un vendredi 13 que tout a commencé...

il y a
3 min
268
lectures
21
Finaliste
Jury
Image de Hiver 15
Image de Très très courts
Je me souviens très bien comment tout a commencé. Nous étions le vendredi 13 mars. Évidemment, avec ma chance légendaire, ce vendredi là ne pouvait que mal se passer. Tout les vendredi 13 se passent mal, c'est ainsi. Une pluie de calamités me tombe dessus, et il n'y a plus qu'à rentrer les épaules, et attendant le samedi 14. Ce vendredi là, je suis arrivé en retard au collège, la prof de Maths nous a donné un contrôle surprise impossible, j'ai renversé mon plateau à la cantine, je me suis vautré dans les escaliers, avec Mathilde, la plus belle fille du collège en première loge... Mais croyez moi, ce n'était rien par rapport à ce qu'il va suivre. Le moment où les malheurs ont vraiment commencé à me tomber dessus, c'est sur le chemin du retour. D'abord, j'ai marché dans une crotte de chien (avec le pied droit, bien entendu). J'étais en train de soupirer, résigné à ma malchance, quand j'ai vu un vieux monsieur qui marchait dans ma direction. J'ai arrêté d'essuyer rageusement ma chaussure contre la bordure du trottoir pour l'observer. Il semblait venu d'un autre monde, avec sa grande robe étoilée, trois fois trop grande pour lui, sa longue barbe blanche qui tombait presque par terre, et son bâton de bois sculpté.
_ Elouan ?
J'ai sursauté. Comment connaissait-il mon prénom ? Je lui ai lancé un regard interrogateur.
_ J'ai quelque chose de très important à te dire.
Je me suis approché de lui. Mes parents m'ont toujours déconseillé de parler aux inconnus. Mais là, la curiosité était plus forte que tout.
_ Tu es mon dernier espoir, m'a-t-il confié d'une voix chevrotante. Je ne suis plus de taille à lutter contre eux.
_ Contre qui ?
_ Tiens, prend ça, a-t-il continué, en m'ignorant superbement. Si tu es dans une situation sans échappatoire, tourne le trois fois. De l'aide te sera apportée.
Il m'a déposé dans la main un petit pendentif doré.
_ Merci, mais...
Puis, il m'a tendu une minuscule pierre.
_ Ton devoir est de la protéger, au péril de ta vie s'il le faut. Il en va de l'avenir du monde !
_ Quoi ? Desolé, mais je pense que...
Le vieil homme a tapé le sol avec son bâton. Il a disparu dans un nuage de fumée.
_...vous vous trompez de personne, j'ai terminé.
J'ai contemplé les deux objets dans ma main. Un collier et un petit caillou. Génial, je venais de faire connaissance avec un évadé de l'asile psychiatrique ! J'ai haussé les épaules. Après tout, nous étions un vendredi 13. Depuis que je suis né, c'est un jour maudit. Rien ne devrait plus m'étonner. J'ai fourré le pendentif et la pierre dans ma poche, et j'ai continué mon chemin, comme si rien ne s'était passé. Un peu plus loin, un groupe d'hommes en noir barrait la route. Malgré leur aspect inquiétant, je me suis dirigé vers eux, bien décidé à passer. J'avais seulement envie que cette journée se termine enfin, et il était hors de question que je fasse un détour à cause d'eux.
_ C'est lui ! A hurlé un des hommes en me pointant du doigt.
J'ai regardé derrière moi : il n'y avait personne d'autre que moi. Les hommes s'approchaient, avec un regard haineux. Je n'ai pas réfléchi. J'avais trop peur. J'ai pris mes jambes à mon cou, et je me suis enfui.
_ Rattrapez le !
Je me suis enfoncé dans les petites ruelles de la ville. Avec Thomas, mon meilleur ami, nous adorions nous perdre là dedans, les dimanches après midi où il n'y avait rien à faire. Je les connais comme ma poche. Je pensais les semer dans le dédale des rues. Je courrais de toute mes forces, la peur décuplant mes capacités physiques. Je n'ai jamais été très bon en course, et là, je suis sur que mon prof de sport aurait été impressionné. Mes poumons et mes jambes me brûlaient, il me semblait que mes yeux allaient sortir de leur orbite. Je me suis arrêté, le cœur sur le point d'exploser, et je me suis plié en deux pour reprendre mon souffle. Ils n'étaient plus là. J'avais réussi ! J'allais soupirer de soulagement quand j'ai entendu des bruits de course. Qui venait de ma gauche et de ma droite. J'allais être encerclé ! Dans un éclair, les paroles du vieil homme me sont revenues. ''Si tu es dans une situation sans échappatoire, tourne le trois fois''. C'était le moment pour l'utiliser, car s'il y avait un échappatoire dans cette situation, il était drôlement bien caché. Le vieux était sûrement fou, le pendentif n'allait pas marcher, j'en étais sur, c'était vendredi 13. Mais c'était le seul espoir qu'il me restait. Les hommes en noir sont apparus de tous les coté. J'étais piégé. Alors, j'ai sorti le collier, et j'ai tourné le pendentif trois fois. J'ai fermé les yeux. Quand je les ai rouvert, j'étais dans une prairie immense, avec de l'herbe à perte de vue. Un vieil homme me regardait radieusement. Il avait une robe étoilée trois fois trop grande pour lui, une longue barbe blanche qui voletait légèrement dans le vent et un bâton de bois sculpté.
_ Félicitations, Elouan, m'a-t-il dit. Tu as réussi ta première mission d'apprenti magicien !
21

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Vdblinda Vanden Bemden
Vdblinda Vanden Bemden · il y a
Pas de tout repos comme boulot ;) +1
Image de Claudel
Claudel · il y a
Un texte magique ! On aimerait connaitre la suite. J'aime beaucoup !
Je profite de ce passage pour vous signaler que l'histoire de Jonas est
en finale et que vous pouvez revoter si vous le souhaitez :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/la-ferme

Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Mignon +1 et la suite ça pourrait être mon TTC http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/membre-stagiaire-au-rapport
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Captivant.
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
De petits airs de Harry Potter et du Seigneur des anneaux peut-être ? ;-) Joli texte en tout cas, +1
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Sept votes seulement ? Pourtant elle est très sympa cette histoire. +1
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
bravo pour cette qualification , je vote ;-)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je ne peux que récidiver ;-) J'ouvre donc votre nouveau score...
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Petit récit qui se laisse lire avec plaisir... ça mérite un 5ème suffrage !
Image de Mélanie Roland
Mélanie Roland · il y a
Un petit air de merlin l'enchanteur ! +1 :)