1
min

C

Image de Raphaël Huet

Raphaël Huet

10 lectures

1

Il est assis sur le bord d’une colline, les pieds dans le vide, il boit une bière sans alcool, il trouvait ça con, maintenant, c’est sa boisson.
Son poison c’est dégueu' mais bon.
Fini l’alcool, les rayons de supermarché mauvais pour sa santé.
Il regarde au loin le coucher du soleil, c’est beau.
Quand il rentrera, quel sera son avenir, il est si bien ici.
Seul, personne pour l’ennuyer.
Les soucis oublier.
Il rentre chez lui, se met à Fifa 18.
Se met à l’aise, chaud comme la braise.
Il tape des scores, lamine ses adversaires en ligne.
Englouti du jus d’ananas, de kiwis et du café.
Un checker bien dosé et hop cul sec.
Pendant des heures.
Ensuite parti au travail.
Il rencontre une femme au travail ;
La monotonie du couple s’installe.
Il est plus intéressé par le match que par elle, elle l’engueule.
Il hausse des épaules en disant hum-hum.
Il lui donne un coup d’œil ;
Il se remet a son match tout en tendant son bras vers elle :
· Allez viens, elle s’allonge la tête contre son épaule, il lui fait des bisous sur la joue en disant : Je t’aime bichette.
Elle cherche ses lèvres, ils s’embrassent.
Un beau jour cela ne lui convainc plus, elle s’en va si loin.
· Je t’aime mais tu t’en fous. Adieu !
· Moi aussi.
Bizarrement sans elle ça fait vide, la chaleur humaine, celle de l’amour a disparu.
Même la victoire de son équipe favorite n’y fait rien.
Il déprime.

Le temps passe et il trouve quelqu'un d’autre.
Pendant des décennies ils vivront heureux jusqu'à son décès.
Ce nouveau papy a compris une chose : vivre !
Alors il vend tout, prend son chien, pied au plancher il part s’installer ailleurs.
Dans une maison en campagne a l’autre bout de la France.
Pendant qu'il s'installe, sa jolie voisine et lui se regardent.
Une nouvelle mamie.
Ils se sourient, en la regardant, il tire un air bizarre.
Une fois les meubles en place, le chien part gambadé dans le jardin.
Il regarde un match de foot.
Il ouvre son portefeuille et regarde les photos des deux femmes de sa vie.
La nostalgie d’un temps passé.
On toc a sa porte.
La jolie voisine aux cheveux grisonnant avec un air de Jane Fonda se tient devant lui.
· Ca fait longtemps, toujours passionné de la même équipe ?
· Oui. Toujours amoureuse ?
· Oui, et toi ?
- Oui, tu veux rentrer ?

FIN
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Ainsi va le cycle des amours à l'nfini
·
Image de Raphaël Huet
Raphaël Huet · il y a
Merci
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur