Burn-out

il y a
2 min
1 664
lectures
171
Lauréat
Jury
Recommandé

Apprentie "écrivaine" depuis quelques années, j'ai publié "L'involontaire résurrection de Marie-Charlotte" en 2015 via Librinova. En parallèle, j'ai participé à divers concours de nouvelles  [+]

Image de Eté 2017

Putain, j’ai foiré, il est minuit passé...

J’ai raté mon rendez-vous avec Gérard Durand, c’est mort maintenant. Dix minutes de retard, le boss va me sucrer ma prime, Pierre va me faire un caca nerveux car il déteste annuler les réservations. C’est M. Psychorigide celui-là, aucune souplesse.
Par contre, pour faire risette au Chef, c’est le premier ! Il a le temps pour les salamalecs lui, c’est sûr, rien à glander de ses journées dans son costard blanc en satin de mes deux !

Y’en a marre de ce boulot de malheur, je suis crevée. Trente-cinq heures, c’est écrit noir sur blanc, gravé dans le marbre ! Trente-cinq heures par jour, oui !
Un de ces quatre, je vais faire grève sur le tas. Marre, marre, marre... En même temps, je sais rien faire d’autre, mais là je suis débordée.
Tout ça à cause de la vieille qui voulait rien lâcher. Et que je me débats, et que je crie, et que j’implore le Seigneur, le Diable et tous les saints ! Elle m’a griffée la vieille carne, c’est un accident de travail ça ! Un arrêt, que dalle, personne pour me remplacer. Le boulot en retard, c’est pas le Pierrot qui va le faire !

Tout ça pour ça... J’en ai les larmes aux yeux tiens ! Ça m’est jamais arrivé de merder comme ça. Mon planning est toujours à jour, je coche les noms des clients au fur et à mesure, je suis hyper rigoureuse et voilà le résultat !
Un appel sur mon portable, sûrement Pierre, alias M. Parfait, sourire ultra-brite, moumoute bien calée et discours bien huilé. « Et prenez place ici, asseyez-vous là, vous désirez un café, un thé peut-être ? Oui, bien sûr, servez-vous, c’est paradisiaque ici, n’est-ce pas ? Les angelots, bien entendu, ils vont arriver. »
Pas plus de couilles qu’eux, tiens !

Ça y est, il se met à brailler. Oui je sais, pas la peine d’en rajouter, je n’ai pas pu honorer mon rendez-vous, je fais des erreurs comme tout le monde ! Et Durand, tu crois qu’il est pressé abruti ? Il a à peine quarante berges et vient d’avoir un môme. Non, je n’y vais pas demain, je n’ai pas le temps...
Bon, Pierre maintenant je raccroche parce que tu me les brises, je suis pas hôtesse d’accueil moi, j’ai un vrai boulot ! Ouais, c’est ça, adieu trouduc’.

Y va me balancer dans les deux minutes, ce con !

Et ça y est, appel du Grand Chef. Je laisse sonner mais il insiste. Plus qu’à répondre et à faire mon mea culpa.
— Oui, je sais, je suis désolée mais c’est Mme Martin qui... Non, non, je suis entièrement responsable. Oui bien sûr, c’est ma faute.
J’ai mal parlé à Saint-Pierre, oui, je suis un peu à cran en ce moment... Je lui présenterai mes excuses bien entendu, c’est un collègue charmant.
Y’a des Faucheuses qui pointent au Pôle Emploi ? Oui, j’en suis consciente. L’Enfer ? Non, non, je vous assure que je vais me reprendre, c’est promis.
Non, bien sûr, la prime n’est pas méritée, c’est évident ! Oui, c’est vrai, j’aurais dû vous informer immédiatement, j’ai eu un moment de panique. Je ne suis pas venue tout de suite parce que j’avais la trouille, voilà !
Très bien, encore toutes mes excuses.
Monsieur Durand ? Oui, je trouverai un moment pendant ma pause déjeuner. Un accident de voiture, c’est entendu. Avec le petit pour contenter Saint-Pierre ?
D’accord, je m’en occuperai.
Oui Seigneur, merci Seigneur, vous êtes trop bon !

Recommandé
171

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aëlle GUTBUB
Aëlle GUTBUB · il y a
Beaucoup d'humour et un ton décalé pour parler d'un sujet grave. Très bien écrit, bravo !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Bien fait !

Jean-Jacques Michelet

À tous les as de la route...
Lorsque Raoul Dupont remonta dans son Volvo break modèle 76, un large sourire de haine balafrait sa face rubiconde. Il venait en effet de moucher le sale con... [+]