Bureaucrate !

il y a
2 min
26
lectures
2

Ecrire un peu, beaucoup, passionnément, à la folie... et parfois pas du tout : dessiner, photographier, jouer - danser, Puis écrire à nouveau. Recommencer. Et regarder ailleurs  [+]

Bureaucrate !

Qu’on me donne un bureau, et j’écrirai les règles !
Je vous donnerai un sens, une direction, une norme s’il faut ! je vous dirai quoi faire, je vous dirai comment !

Qu’on me donne une chaise, qu’on me donne du papier ! Qu’on me donne une plume, un stylo, un crayon !

Vous êtes mous, et lents, et vides. Vous ne savez pas quoi faire, et vous ne faites rien.
Etes-vous incapables ? Non.
Etes-vous imbéciles ? Non.
Avez-vous peur de quelqu’un ou de quelquechose ? Même pas.

Vous êtes ignorants : vous ne savez ni ce que vous faites là, ni où vous allez - à peine d’où vous venez.

C’est un bureaucrate qu’il vous faut : quelqu’un qui vous décrive la marche à suivre, qui vous donne le début et la fin, les causes et les conséquences, quelqu’un qui pense pour vous !

Vous êtes incapables de trouver un travail : demandez à un bureaucrate, il saura vous placer !

Vous n’avez ni femme ni enfant ? Un bureaucrate vous aiguillera ! Et vous qui en changez tous les soirs, un bureaucrate choisira le mari qu’il vous faut, ainsi vous cesserez vous aventures inutiles !

Savez-vous combien il est stupide et délétère d’habiter tous dans les mêmes villes !?
Et mesurez-vous l’incommensurable bêtise consistant à partir tous en vacances au même endroit, au même moment ?
N’importe quel bureaucrate règlera ceci en quelques jours. Que dis-je ? En quelques heures.
Tout juste risquez-vous de perdre le souvenir de cette période néfaste de votre existence, tant l’ineptie de vos pratiques actuelles vous semblera digne d’un conte pour enfants.


Qui me dira que sa vie est bien faite ? Qui voudrait m’objecter qu’un détail de sa vie actuelle pourrait lui faire défaut ?

Il faut cesser au plus vite. Que ceux qui ont le plus tâté de ce mode de vie intranquille fait d’impréparation et d’improvisation fassent la leçon aux autres.

Il est temps de s’en remettre aux bureaucrates !
Que chacun réclame son bureaucrate ! Bureaucrate ! Bureaucrate !

Et qu’on ne me dise pas que ce bureaucrate-ci ne vaut pas celui-là : nous sommes assermentés !
Alors oui, bien sûr que certains sont parfois plus performants que d’autres. Il y en a des plus imaginatifs comme il y en a de plus sérieux. Certains se cantonnent aux objectifs de long terme, d’autres sont plus modérés et panachent en horizons plus ou moins éloignés.

De toute manière, tous les goûts sont dans la nature, personne n’est parfait, le mieux est l’ennemi du bien, et pus le client est roi (même s’il n’est jamais content).

Et puis nous sommes assermentés. Les tarifs sont les mêmes pour tous.


Alors ? Qu’on me donne un bureau, du papier, de quoi écrire !
Je ne peux pas vous laisser comme ça, abandonnés à vous-mêmes !

Ne me dîtes pas que votre petite vie vous convient, votre réveil tous les matins à 6h50, votre porte refermée à 7h30, votre trajet en voiture et votre journée de boulot, votre baguette de pain et votre femme à la maison, votre verre de rouge et votre journal TV, et ainsi de suite et tous les jours et tous les soirs et toutes les semaines ?

Je ne peux pas vous laisser sans imagination, dans l’immobilité la plus totale !
Il faut que je vous dirige ! Je vais vous trouver des missions, des aventures ! Quelques escapades amoureuses, quelques découvertes artistiques majeures. Vous créerez votre entreprise, peut-être, si votre potentiel s’y prête.
Et ne craignez rien, je m’occuperai de votre épouse également, elle ne sera pas en reste, bien au contraire. C’est un principe chez moi, mais chez tous les bureaucrates d’ailleurs : on ne laisse jamais un personnage sur le carreau lorsqu’un groupe est formé.

Vous savez très bien que sans bureaucrate, voter vie ne changera pas d’une ligne, il n’y a aucune chance. C’est écrit.
Il vous faut des idées, une impulsion, un chemin : qui d’autre qu’un bureaucrate ?

Il y a urgence, il y a toujours urgence. A la naissance, le champ des possibles est infini. Et à chaque minute qui passe, à chaque choix que vous faites ou ne faites pas, ce champ se rétrécit.

Décidez-vous !
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nabelle Martinez
Nabelle Martinez · il y a
tiens c'est original ! c'est marrant, le bureaucrate pourrait ressembler à la vision que certains se font du divin, ou d'un dieu qui mène son mon de à la baguette, ou même aux médias, ou encore à une loyauté inconsciente à la quelle on obéit sans le savoir. vraiment intéressante cette idée et plutôt pas mal écrite. au final, ce qu'il nous faut à tous, c'est presque : Rien Ke la Joie ! :-)
Image de prijgany prijgany
prijgany prijgany · il y a
La bureaucratie ; l'idiocratie plutôt hein... j'y ai trempé mon âme ; je suis ressorti vivant ; mais j'ai eu très peur de ce monde, qui n'est pas le mien. Le monde de l'anti-imagination. mon vote