Bulles d'Omar et Amar

il y a
2 min
19
lectures
3

J'aime défier les mots  [+]

Et vous trouvez ça marin ?



J'te serre pas la pince, j'ai une méchante hippocrampe !

Mouette alors, ça doit faire mal, moi je suis tombé sur une étoile de merde. J'ai passé la journée avec des coquillages et culs tassés. On était serrés comme des sardines.

Tu veux un peu de coques pour tes courbatures ?

Il t'en reste ?

Oui en cornet, mais n'abuse pas. Un seul et ça cale Amar !

Si tu en veux d'autres, il faudra que je demande au chef du clam mais il va falloir que tu montres pince blanche. Que tu paies d'avance parc'que j'te connais, t'as toujours des oursins dans la poche !

J'ai ce qu'il faut, tu oublies qu'on est en plein mois en r à moins qu'on fasse un casse dans l'ex-cargot, ça fait des lustres qu'il s'est échoué. Et là il seiche !

Coule ça marche ! Apportes les couteaux de mer.

Et si on s'associait avec la palourde de mer ? C'est toujours royal avec elle !

Tu plaisantes ? C'est une vraie pine d'huitre qui ne pense qu'à la cyprine ce genre de chatte rousse ! On va filer le tuyau aux autres. On ne leur laissera que les arêtes, ils feront le sale bulot !

T'es congre ou quoi ? Ramène un banc de maquereaux tant que tu y es ! On reste en duo. Tu veux que je te remémore le cas Billaud ? Tu l'as bien trépané celui là  !

Ah oui un vrai loubard ! Paix à sa raie dorsale. Il doit manger les algues par les racines à cette marée ci. Et toi alors ? Tu veux que je te rappelle le cas Raïb, celui que tu as éborgné sans pitié ? Désormais il fait la Manche le pauvre.

Vite, rascasse toi de là  ! Voilà celle qui me sert de thon ! Elle débarque sans prévenir. Je vais écoper ! Je ne veux pas qu'elle nous voit ensemble.

C'est bon, j'ai compris. Je mets le turbot ! On se verra à marée haute. Je serai avec une belle petite roussette d'une beauté époustouflante à rendre rouget un empereur.

Je pourrais la poulper un peu ?

Je m'arrangerai pour qu'elle vienne avec sa copine la barbue comme ça tu pourras te poiler avec elle.

Je lui chanterai une chanson. Attends je te la fredonne tant que j'ai l'air marin dans les ouïes !

"Ma nageoire sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les thons tant qu'y en a
Te parler du bon fonds..."

Arrêtes tu fais des remous ! Moi je vais te la faire version douce :
« un siphon fon fon les petites sardinettes ! un siphon fon fon trois p'tites bulles et puis s'en...»

Allez je m'rascasse ! Rendez-vous au quartier des nettoyeurs.

Non surtout pas le quartier des suceurs, ça craint pour notre réputation, je tremble rien que de penser à ce lieu noir. Voyons nous plutôt dans le terrain vagues.

Il y a une soirée chez Anémone et sa mer, ça te dit ?

Finir avec des invertimbrés ???? Non merci ! Et puis tu sais bien que je n'ai aucune chance avec Anémone, elle en bave pour cette ventouse de bernard lermite.

Alors dans ce cas, carpe Diem..
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !