Bulhors : La Ville Imaginaire

il y a
1 min
21
lectures
2

Ni à l’E ni à l’O, la terre pr mes pieds, ma tête pr les étoiles, parfois les nuages. Je tricote des histoires à tiroirs qui se terminent qqfois bien. Je sais le changement sf en amitié. Je  [+]

La ville de Bulhors n'est pas, comme on pourrait le croire, la capitale du Pandjahars.
Aucun guide touristique ne la mentionne.
Elle n'est accessible qu'aux explorateurs des sentiers éscarpés de la sérénité.
Elle se situe dans une vallée encadrée de hautes montagnes.
Chaque habitation est comme une montgolfière, une bulle reliée au sol par un mécanisme qui permet à la maisonnée de décider de sa propre altitude.
Si l'un des habitants souhaite bronzer, il déroule le fil et monte au-dessus de la mer de nuages.
Quand deux clans trop proches sont en froid, ce qui est rare, ils se glissent dans la couche laiteuse pour ne s'apercevoir que de façon diaphane. Ceci calme les esprits.
Ceux qui veulent travailler, rembobinent leur pelote et vaquent à leurs occupations favorites au niveau du sol.
Ces activités ne sont pas obligatoires puisque chacun peut vivre de l'air du temps.
Elles sont l'expression de la générosité de ceux qui souhaitent enrichir la communauté.
Tout dans cette cité est réglé harmonieusement par une conscience collective élévée. Chaque résidence dispose de toute l'information concernant l'ensemble.
L'équilibre de la structure est ainsi assurée.
Quand un foyer considère que sa contribution à la cité est complète, il coupe le fil tout simplement et s'élève doucement dans l'azur. Il disparaît aux yeux de tous.
Chacun garde les traces de sa mémoire.
Pendant son existence chaque famille a nourri le réseau invisible parce que souterrain, reliant les points d'ancrage. C'est d'ailleurs de ce maillage complexe que naissent à intervalles non réguliers de nouvelles bulles.
Les nouveaux fils sont informés de toutes les expériences des générations précédentes.
Le degré de maturité et de sagesse de l'ensemble croît sans faillir depuis le premier matin du monde.
Bulhors a un tel niveau d'exigence que vous seriez brûlés avant même d'y poser le pied.
Si donc, vous souhaitez rejoindre cette colonie, deux conditions pour envisager de l'atteindre : partez sans équipement et quittez votre costume de touriste.
Grace Lavida 31/08/2020.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Une ville imaginaire...et de longs commentaires qui m'impressionnent, si bien écrits. Bonne soirée.
Image de Grace Lavida
Grace Lavida · il y a
Oui mes commentaires sont quelques fois voir souvent trop longs... Je vais veiller à cela. Je ne cherche absolument pas à impressionner qui que ce soit. De temps en temps c'est comme si une porte s'ouvrait et je m'y engouffre comme un enfant. Un peu comme si une muse bienveillante me faisait un clin d'œil pour m'inviter à venir voir "au delà" qui est comme un au-delàs. Bonne soirée.
Image de Grace Lavida
Grace Lavida · il y a
Si c'est un café à la Cardamone, je le partage volontiers. J'ai découvert ce nectar en Syrie et d'autres pays du 'Croissant Fertile'. J'utilise aussi la Coriandre que je fais un Tagine. J'ai dû être un trafiquant d'épices en d'autres temps.

Qu'est-ce qui m'aurait permis, du fait de votre nom, d'en déduire votre religion ?
Faire des amalgames est un sport très répandu dans notre société. Je le pratique le moins possible. Je me surveille à ce propos. Étiqueter l'autre aussi. J'aime les barreaux en chamalos qui fondent à la chaleur d'un échange en symétrie.

Je ne vois pas en quoi l'évoquer serait contrevenir à la Charte. En discuter, le serait pour sûr. En faire des commentaires, oui également.

Je ne suis pas intéressé par la religion de quelqu'un sauf à co-nnaître ses racines, ses fondations, ses valeurs agies ou en germe, pour inspirer un dialogue et le respect.
Par contre je suis vivement attentif à comment l'autre se sent « relié » intérieurement à tout ce qui l'entoure. Comment elle ou il fait partie de... Comments ce lien personnel et unique le nourrit, l'inspire, le respire.
Bien sûr, la pratique d'une religion peut être la manifestation de cela.
Mais pour ma part, dès qu'il y a rituel collectif, je regarde ailleurs. Pour moi, bien que je les respecte, il y a danger.
Danger de tous les jeux humains de pouvoir et / ou de manipulation. Surtout dans la quête spirituel ou du sens de notre vie
Pour la race, c'est de même... Je suis de la race humaine qui est arc en ciel...
Quelque fois je suis vert de peur, rouge de colère, jaune de timidité ou pudeur, j'ai les yeux bridés quant mon transit est difficile, je suis blanc quand je suis sidéré et ma peau est dorée bazanée après quelques heures au soleil d'été.
Ma nation c'est l'Humanité, mon village c'est la vaisseau spatial Terre.
Mon pays est sans frontière ni limite (au cas ou il y aurait d'autres formes de vie ailleurs).
Ma communauté d'appartenance est celle du cœur, celle faites des gens sincères, francs et qui se savent 'inachevés'.

Je ne trouve pas la photo que j'aurais déposée sur mon profil et tournée 'malicieusement'. Où l'avez-vous vue ?
Je n'arrive pas d'ailleurs à en mettre une. De même pour pour enregistrer ma mini bio de présentattion.

Pour ce qui est de vos 1700 lecteurs, je vous suggère avec culot, de relire le texte d'investiture de Nelson Mandela. Si vous le souhaitez, je vous le réécrirai.
Pour moi c'est un texte d'une 1/2 page qui est une posture guide sur mon chemin.

Si cela a du sens pour vous, je vous souhaite une belle fête de Noël. C'est le temps de la remontée de la lumière. C'est vrai aujourd'hui comme il y a 2000 ans, au temps des Rois Mâges. La conjonction de Neptune et Saturne en témoignent ce 21 décembre 2020. Période d'un changement de niveau de conscience individuelle pour ceux qui le souhaitenet, et pour l'Humanité toute entière, qui se manifeste par les boulversements que nous traversons tous.

Bien cordialement.

Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Vous ne comptez pas nous raconter où disparaissent ces foyers qui partent dans le ciel, je suppose... Ça m'aurait bien intéressé.
Vous pourriez développer en une nouvelle de science-fiction (mais je suppose encore une fois que vous ne comptez pas poursuivre), même dans la science-fiction on peut trouver de la sagesse...

Vous écrivez bien, je trouve. Vous me paraissez avoir l'habitude de lire, de commenter et d'écrire. Et je m'étonne de ne trouver qu'une œuvre sur votre page. Peut-être bientôt d'autres ?

Image de Grace Lavida
Grace Lavida · il y a
Bonjour Safia. Je vais vous raconter le ciel : c'est l'histoire d'un nuage qui gambadait dans l'azur. De folâtreries à cloche-pied en glissades inversées, il se retrouve, juste avant le crépuscule d'un jour lumineux dans état tel que... Oups ! je me trompe d'histoire... Je reviens à nos moutons (qui sont comme des nuages ou l'inverse, je ne sais plus trop bien...).
Bon plus sérieusement (très difficile pour moi), j'ai entendu il y a longtemps que, dans une langue très ancienne - genre "Zoroastre" ou celle des Esséniens - le mot 'ciel' signifie 'centre'. J'ai tenté qq peu de retrouver la source de cette infos. Sans succès. En fait, vérifier ne m'intéresse pas. Pourquoi ? Parce que ça me va très bien que le centre soit le ciel et réciproquement. Cela a des conséquences multiples et splendides, notamment dans mon paradigme. Je ne vous en cite que 2 ici (précaution de lecture : si les références à ma culture française donc Judéo-chrétienne vous gène, dites le moi et je prendrai alors d'autres repères) : 1- Dieu, dit la Genèse, se repose le 7ème jour de toute la fatigue de son délire créatif - la lumière, la séparation des eaux d'en haut de celles d'en-bas, le jour, la nuit et tout le fourbi...! Fatigué le créateur ? Que néni. Cette traduction est une pauvre interprétation de type anthropomorphisme. Facile mais classique. Moins facile si je prend à la lettre le texte hébreu. Ce zigoto, appelé Dieu, que j'appelle La Source de La Source, histoire de lui (Il & Elle) donner un peu plus d'envergure, est passé dans la Création lors de la 7ème étape du lancement en existence de celle-ci.
"Dans" veut dire à l'intérieur dedans".
2- Y a 2000 ans quand je lis dans le Nouveau Testament que Jésus est monté au ciel... Non. Il a disparu à leurs yeux... "Disparu" veut dire qu'il a changé de niveau vibratoire et que les yeux des apôtres n'étaient plus en capacité de le voir. Les yeux humains ne voient qu'une bande de fréquences (infra-rouges proches -> ultra-violets). Alors où est-il donc passé ? Simple ! Comme son papa ;-)) , il est passé au 'centre'.
Si vous voulez, Safia, savoir les "conséquences" de cette proposition, alors Rv dans prochain épisode à votre discrétion.
Pour ce qui est des foyers-bulles-mongolfières de Bulhors, c'est du même tabac.
D'ailleurs vous remarquerez que les poires, non cueillies, tombent au pied de l'arbre, servent d'intrant à la terre qui nourrit le poirier pour que de nouveaux fruits adviennent au printemps suivant. Les lois de l'univers sont partout les mêmes. Pas négociable.
À Bulhors les bulles passent au 'centre'.
Détail : pour ma part, cette histoire n'est pas de la SF (je respecte cette appellation). C'est une réalité qui se déroule sous nos yeux. Enfin, pour les yeux de ceux qui regardent vraiment donc ceux qui voient. La réalité est bcp plus vaste et profonde que ce peuvent saisir et appréhender nos capteurs sensoriels. Qui dit "l'essentiel est invisible pour les yeux" ?
Il faut un coeur de Petit Prince...
Je suis convaincu que vous 'femme' êtes équipée de ces yeux la. Je ne subodore pas votre "nature profonde d'origine". Je la sais. Rien à expliquer ou à justifier ;-)) La lionne protège le petit impala comme vous les femmes protégez la Vie...
Votre histoire est complètement autobio... désolé je suis ? Non ravi. L'être humain ne peut parler que de ce qu'il connait, i.e. lui-même. Tout le reste ne sont que des appels au secours.
Mon 'histoire' Bulhors n'aura pas de suite écrite pour l'instant parce que je suis en train de la vivre dans la réalité de mon monde //. Parallèle au vôtre. Les mots justes sont des "Trous de Verre"...
Proposition à ce propos : il n'y a pas "que les actes qui comptent". Les mots dits ou écrits, pour moi, sont des actes à condition qu'ils soient "verbe", verbe créateurs i.e. venant de tout l'être qui les prononce, de son coeur, de son centre. Là où il est recréé en permanence.
L'Univers a été créé et l'est encore par une danse (les mots du corps), par un chant (les mots de l'âme), par la poésie (les mots-élan de l'être en revenir vers sa Source.
Un seul texte pour le moment sur Short-Édition pcq je chante, je danse et je peins.
J'écris aussi mais avec un superbe handicap : je suis inspiré quand une muse me souffle dessus.
Merci Safia d'avoir été et d'être muse... sans le savoir. Je suis sûr que, moi pas tout seul. Bcp vs inspirez les 1700 et qqs lecteurs qui offerts se sont 3' à vos côtés.
Comme j'avais droit à 3 votes, je me suis a mus é à vous les attribuer. Oups, pas à vous, à la lionne. Fxh.

Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Tiens, tiens, 2h du mat' et vous ne dormez pas. Je vais être brève, parce qu'à cette heure mes idées divaguent, et votre long message incite un peu plus à cette divagation.

Je connais bien la conception chrétienne du ciel. Je ne l'appelle pas judéo-chrétienne, puisque je ne connais pas assez la componente juive pour en parler.
J'approuve votre qualificatif d'anthropomorphisme. Et je suppose que tout votre discours se réfère à cette idée anthropomorphique.

J'en ai une conception différente, vous en êtes conscient et je vous remercie de votre proposition de prendre d'autres repères pour ne pas me déranger.
Je trouve d'ailleurs que vos repères n'ont qu'une vague parenté avec la conception chrétienne de la chose.

Ce chiffre de 1700 n'a pas à trop vous impressionner. Ce sont des chiffres normaux pour le Grand Prix.

Pour finir, je voudrais juste dire une chose. Petite. Insignifiante. Peut-être. Mais votre photo est tournée d'un quart de tour dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Je suppose que c'est en lien avec votre difficulté à rester sérieux. Et je me demande ce qui a été sérieux dans votre longue réponse.

Je vous remercie bien pour la discussion. Bonne soirée !


Ps : j'aime beaucoup votre phrase "une réalité qui se passe sous nos yeux". Je suppose que vous avez dit ça très sérieusement.
C'est un peu comme le bébé dans le ventre de sa mère qui ignore presque tout du monde qui l'entoure. N'est-ce pas ? Les voix qu'il perçoit sont de faibles indices pour saisir la réalité du monde.

Image de Grace Lavida
Grace Lavida · il y a
Après avoir fait "envoi" j'm'suis dit : t'es givré d'avoir étalé ta science comme ça à une inconnue ou presque.
Comme ça vs a permis de divaguer... ouf!
La culture, c'est comme la confiture. Moins on en a, plus on l'étale.
Si moi j'avais été vous, je l'aurais envoyé... mais je ne le suis pas et heureusement, j'ai assez à faire avec moi.
Bon, vs n'êtes sûrement pas une tranche de pain même si, c'est ma représentation, vs avez la peau dorée comme vos écrits. C'est votre prénom qui me le souffle aussi.
Non, je ne sais pas quelle est votre conception du ciel, du centre et du reste... de votre relation à "plusgrandquenous".
Bon j'ai fait une erreur grave ds mon courrier précédent : un amalgame entre chrétien et catho. Vs avez réajusté, il me semble.
Oui je suis sérieux et ne le suis pas dans tout ce "discours" (j'ai horreur de ce mot).
Notre relation au Vivant est qqc de sérieux mais si ça ne reste pas léger et joyeux, c'est grave selon moi.
Et ennuyeux.
J'aimerai entendre votre conception du monde, si vous souhaitez me la partager.
J'en sais déjà un peu beaucoup qd vs parlez du bb dans sa matrice.
Pr moi l'humanité est encore en gestation. Pr certains, elle a à peine 2 ans.
Je ne savais plus que j'avais une photo sur le site. J'irai voir.
Je n'ai pas de difficulté à être sérieux et en même tps j'adore rire et blaguer surtout et aussi sur les choses sérieuse. Mais pas que...
Merci à vous aussi pour ces échanges. Ils me donnent envi de publier plus sur Short Ed. J'ai qqs "courts" en réserve.
PS : 170 000 000 m'aurait impressioné quoi que...
Avez-vs d'autres textes en ligne ?
Bonne nuit.
PS 2 : j'ai demandé à l'équipe SÉd comment faire pour changer de nom pcque je souhaiterais ici prendre mon pseudo d'artiste (?) que j'utilise pour des peintures par exemple. J'attend leur réponse.
Si un jour, dans 3 vies, vous voyez que "Grace Lavida" a reçu le Nobel pour l'ensemble de son oeuvre polymorphe, vs saurez que... et vs pourrez dire sur un plateau "j'ai papoté avec son hologramme". Ça fera très bien.

Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Le plateau qui me plaît le plus, c'est celui où refroidit tranquillement une tasse de café. Si vous parliez de plateau tv, faible chance que j'y aille.

Je pensais que mon nom vous aurait indiqué ma religion, mais puisque ce n'est pas le cas, je me garderai bien de l'évoquer, pour ne pas contrevenir à la Charte d'utilisation de Short : ni politique, ni religion.

Moi 170 000 000 m'aurait impressionné beaucoup. Même moins.

Bonne soirée !