Bulbe fiction

il y a
2 min
596
lectures
60
Qualifié

Grand amateur de science-fiction, surtout des auteurs de l'Âge d'Or, Clarke, Asimov, Sheckley... sans oublier LE patron de l'histoire supernaine, Fredric Brown. J'aime les jeux de lettres, les jeux  [+]

Image de Été 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

« Linn se serait-elle trompée ? »

Foss était plongé dans ses pensées en arpentant la forêt de bulbes de la région à laquelle il était affecté. Sa collègue et amie, Linn, une inspectrice expérimentée, avait rédigé la veille un rapport alarmant évoquant la forte probabilité de présence d’Étrangers dans cette forêt. Cela faisait plus d’une heure que Foss et son bloqueur Sitt patrouillaient, passant d’un bulbe à l’autre et examinant chacun attentivement à la recherche des signes. En vain ; chaque bulbe paraissait sain et solide.

Ce fut en s’approchant de celui qui se trouvait à l’intersection de deux alignements que Foss commença à ressentir une impression bizarre.
Il étudia la structure en détail tandis que Sitt se tenait un peu à l’écart, prêt à intervenir. L’inspecteur trouva au bulbe une allure inhabituelle. Il se gratta la tête, avança, recula, puis s’approcha à nouveau et se mit à le palper. Quelque chose ne collait pas, mais il ne parvenait pas à exprimer quoi. Le bulbe était ventru — peut-être plus que les autres ? — d’une couleur brune normale dans ce monde, et solidement planté dans le sol. Il se prolongeait vers le ciel par une tige fine qui se lançait dans des hauteurs si vertigineuses qu’un inspecteur de la taille de Foss ne pouvait apercevoir le sommet. Il se mit à tourner autour, le reniflant longuement et minutieusement. C’est alors qu’il perçut l’Odeur, si faiblement au début qu’il douta de son sens olfactif, mais de plus en plus présente…

L’odeur d’un Étranger ! Le mal avait dû s’introduire dans la partie renflée, profitant du court délai entre deux Inspections. Foss se redressa et continua de sentir. Le haut du bulbe, le début de la tige… Tout était imprégné de l’Odeur, qu’il sentait très nettement maintenant.

Il recula, tous les sens en alerte. « Par Nucléus ! Mais c’est le bulbe et la tige qui sont contaminés ! », s’écria-t-il. Le bloqueur prépara rapidement son matériel, alignant la pompe à membrane, les bouchons de pores et les pièges à Étranger non loin du bulbe malade.

Foss connaissait parfaitement la conduite à tenir dans cette situation. Il émit à la puissance maximum le signal indiquant la découverte d’un Étranger : du renfort arriverait bientôt. Puis il ordonna à Sitt de neutraliser le bulbe atteint. Le bloqueur boucha tous les pores respiratoires à la base du bulbe et mit en marche la pompe qui sécréta une membrane poisseuse avec laquelle il entoura le bulbe, isolant à l’intérieur l’Étranger qui en avait pris possession. Enfin il disposa quelques pièges autour de la tige.

Très rapidement, le bulbe perdit du volume et se ratatina. La tige, qui n’était plus maintenue, s’effrita et se cassa en deux près de sa base. L’immense partie supérieure s’effondra, manquant écraser Sitt. L’Étranger était vaincu. Mais y en avait-il d’autres ? Et combien ?

L’escadron d’intervention, formé de tous les inspecteurs de la région accompagnés de plusieurs centaines de bloqueurs, arriva sur les lieux. Les bulbes des alignements voisins furent vérifiés et déclarés atteints également ; il fut alors décidé de créer un périmètre sanitaire de protection.

Les inspecteurs délimitèrent la zone dans laquelle les bulbes devaient être détruits. Tout se passa en quelques jours. Les bloqueurs passaient d’un bulbe à l’autre, les enveloppaient, les tiges s’écroulaient… Une immense clairière, de forme vaguement arrondie, remplaça ainsi une partie de la dense forêt initiale.

Le lendemain une autre région signalait qu’elle avait été victime d’une attaque semblable et qu’elle aussi était en train de créer un périmètre sanitaire.

-------------------------------

Le jeune homme brun désigna ses cheveux et expliqua : « c’est apparu il y a une semaine, docteur ». Le médecin examina le cuir chevelu : une zone dépourvue de cheveux, de forme vaguement arrondie, était nettement visible au-dessus de l’oreille. Une autre plaque de pelade, plus petite, était en train de se former à l’arrière de la tête.

60

Un petit mot pour l'auteur ? 13 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Un excellent titre et une chute absolument inattendue. J’aime !
Image de de l air
de l air · il y a
Pas trop sf jaime ce texte enlevé, imagé, aux termes bien choisis.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est prenant du titre ( que j'adore) à la dernière ligne ... et bien que peu pro, peu connaisseuse en SF, j'ai adoré ... chaque détail a son importance et délivre un peu plus de mystère, alors on a trop envie de savoir ... on sait pas et là, le film tourne encore en tête, on est chez le médecin et c'est juste terrible .... je rajoute juste un mot : Bravo ! ... et ravie de vous relire !
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Merci infiniment Viviane pour ce commentaire très agréable à lire !
Image de Julien1965 Dos
Julien1965 Dos · il y a
Une plongée dans la forêt des bulbes aux tiges "vertigineuses"...Mais quel est donc ce mal étrange ? Et quel remède pour les bulbes ? On ne peut s'empêcher de faire quelques parallèles, mais toujours à bonne distance.
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
En fait le vrai mal est une maladie auto-immune, sorte de paranoïa du système immunitaire, les étrangers n'existent que "dans la tête" des lymphocytes...
Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
Et je parie que Foss et linn sont de vrais teigneux!
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Oui, "Linn, Foss, Sitt" sont de vrais tueurs... ;)
Image de JAC B
JAC B · il y a
Je re/like avec plaisir Gilles !
Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Merci Jacqueline ! :)
Image de Champo Lion
Champo Lion · il y a
Hello Gilles!
A l'évidence, ton bulbe rachidien fonctionne parfaitement!
Le texte fourmilles d'allusions et de messages empreints de sagesse. J'ai retenu le très inquiétant "piège à étrangers"...
Il y en a beaucoup d'autres dans ce texte parfaitement maitrisé qui invite avec une fausse légèreté de ton, à la réflexion.
Mes voix
Champolion

Image de Gilles Pascual
Gilles Pascual · il y a
Merci Tchamp' pour cette critique très élogieuse !

Vous aimerez aussi !