4
min

Brumeland

Image de Ratiba Nasri

Ratiba Nasri

279 lectures

249

Neuf heures du matin, Julie roulait sur la petite route en lacet. Une brume sournoise avait envahi le paysage, mais la jeune femme décida de l’ignorer. Elle était en retard à son rendez-vous. Agent immobilier à Courchevel, elle devait faire visiter un chalet à une riche famille russe, désireuse d’avoir un pied-à-terre dans les Alpes. Soudain, la sonnerie de son portable résonna dans tout l’habitacle. Elle constata avec effarement que c’était M. Peskine, qui l’appelait.
Alors qu’elle tendait une main pour saisir son téléphone, sa voiture fit une violente embardée. La jeune femme braqua le volant à droite pour reprendre le contrôle du véhicule, mais celui-ci quitta brusquement la chaussée et plongea dans le petit ravin en contrebas. La voiture s’envola quelques secondes avant de retomber lourdement, dans un bruit assourdissant de métal froissé. Julie ressentie une fulgurante douleur dans la poitrine, puis perdit connaissance.

*** 

Julie ouvrit lentement les paupières. Une migraine atroce lui vrillait les tempes. Elle était couchée sur un petit lit dans une pièce inconnue, meublée dans un style futuriste. Le souvenir de l’accident refit surface et elle se demanda comment elle était arrivée là ? Elle entendit des éclats de voix qui provenaient d’une pièce voisine et ne put s’empêcher d’écouter. Une voix grave disait :
— Tu te rends compte de ce que tu as fait ! Tu as osé franchir la porte interdite pour faire entrer cette fille, et tu l’as soignée avec la Brume cicatrisante. Tu sais pertinemment que sa présence sera remarquée dès demain matin au lever du jour. La brume va s’intensifier et on ne pourra pas dissimuler ce qui s’est passé !
— Désolé, de vous causer tant de souci. Alors que j’étais de garde au Labo, j’ai assisté à l’accident depuis la caméra branchée sur la montagne et je n’ai pas pu la laisser mourir. Elle est si jeune et si belle que mon cœur n’a pas résisté...
Une voix féminine intervint :
— C’est bien d’avoir sauver cette jeune femme, mais tu risques de passer devant la Cour suprême pour Défaillance sociale grave doublée de Haute trahison et, je doute que le Conseil de la magistrature se montre sensible à de tels arguments.

Julie se leva doucement. Elle était vêtue d’un pyjama de soie rouge et noir, qu’elle voyait pour la première fois. Elle s’empara de la robe de chambre assortie qui se trouvait sur une chaise. Après l’avoir enfilée, elle se dirigea vers la porte.
Son cœur s’emballa tandis qu’elle découvrait une immense pièce à vivre, à la décoration novatrice. Trois personnes étaient présentes. Un couple d’une soixantaine d’années et un jeune homme à la beauté farouche. Dès qu’ils la virent, la conversation s’arrêta et ils la dévisagèrent pendant une fraction de secondes, avant de prendre de ses nouvelles et de se présenter. La femme se nommait Amber, son mari Lucius et leur fils Burt.
Julie se présenta à son tour et leur dit :
— J’ai tout entendu. Je ne veux pas vous causer de problème. Dîtes-moi où je me trouve et comment faire pour rentrer chez moi !
— Vous ne pouvez pas partir. C’est impossible ! répondit Burt.
Il regardait ses parents d’un air désespéré mais ceux-ci semblaient camper sur leur position. Julie ne comprenait rien à ce qui se passait. Le jeune homme l’invita à s’asseoir sur le divan qui faisait face à une table basse en verre fumé. Ses parents s’installèrent dans les fauteuils à côté. Burt prit la parole pour lui expliquer la situation.
— Vous êtes à Brumeland, une planète située à vingt-six années-lumière de la Terre. Vous avez été victime d’un terrible accident de la route. Alors que vous étiez inconsciente, je vous ai transportée ici et je me suis servi d’une potion inédite pour vous soigner. Notre charte de citoyenneté nous défend d’accueillir des étrangers car cela risque d’amplifier l’atmosphère brumeuse. Vous devez absolument partir avant le prochain lever de soleil.
— Je comprends ! C’est gentil d’avoir pris soin de moi. Rendez-moi mes vêtements et je m’en irai.
— C’est plus compliqué que ça n’y paraît... Euh ! Il y a un problème...
Julie sentait qu’un profond malaise s’installait dans la pièce. Ses hôtes détournaient le regard tandis que le silence gagnait en intensité. Elle lança un regard interrogateur au jeune homme.
— Julie, vous ne pouvez pas retourner sur Terre. Si vous quittez Brumeland, vous allez mourir !
— Comment est-ce possible ? s’enquit Julie d’une voix blanche.
— L’accident vous a sérieusement blessée ! Vous êtes guérie grâce à la Brume cicatrisante. Cependant, les effets de celle-ci ne sont effectifs que sur notre planète. Tous nos essais effectués sur Terre, se sont révélés négatifs.
— Oh mon dieu ! C’est donc ça. Ce n’est pas possible ! J’ai encore tant de projets à accomplir...
Julie était anéantie par la nouvelle ; des larmes coulaient librement sur ses joues. Ses hôtes l’entourèrent de leurs bras et la consolèrent : ils allaient trouver une solution...
Ils firent connaissance. Amber lui expliqua qu’ils étaient tous trois chercheurs au LNB, le Laboratoire National de la Brume. Ils avaient mis au point une potion de régénération vitale à base de brume sauvage, capable de guérir de graves lésions. Ils attendaient l’agrément du Conseil médical avant sa commercialisation et Burt avait commis une infraction en l’utilisant sans autorisation. De plus, la porte interdite qui menait à la Terre était réservée aux chercheurs de classe 6 les plus expérimentés, et seul le Comité des voyages accordait le permis ‘Escapade Terrestre’.
Julie leur parla de sa vie, de ses parents décédés dans un grave accident aérien, trois ans auparavant, de ses amis et de la Terre qu’elle aimait...

***

Burt l’emmena visiter les lieux. Brumeland était magnifique, malgré une brume omniprésente. La planète était dotée d’une technologie de pointe, respectueuse de l’environnement. Ses infrastructures avaient une architecture ultra-moderne. Des boutiques, des restaurants, et des jardins s’intégraient parfaitement au paysage. Une mer turquoise lumineuse achevait de parfaire le charmant tableau. Les habitants étaient souriants et savouraient la vie. Le jeune homme lui présenta la porte défendue, située derrière le LNB. Elle n’était pas verrouillée, car seuls les membres qui travaillaient sur le site connaissaient son existence.

***

Après le dîner, ils s’installèrent sur la terrasse de la maison. Ses hôtes lui proposèrent de demeurer ici ; les prédictions des anciens chercheurs étaient certainement erronées... La jeune femme était touchée par la proposition mais elle voyait bien l’inquiétude inscrite dans leurs yeux.
Elle passa une partie de la soirée à discuter avec Burt et ils se découvrirent des passions communes, telles que la lecture, l’écriture...

***

Julie ne dormait pas. Trop de questions la taraudaient ! La brume allait-elle se densifier au point de devenir insupportable pour les Brumelandais ? Et si Burt était condamné par sa faute ? La jeune femme prit la décision de retourner sur Terre. Elle n’avait pas le droit de rester.
Elle se leva vers cinq heures du matin, s’habilla rapidement et quitta la maison silencieuse. Elle avait laissé une lettre d’adieu et de remerciements pour ses hôtes et une autre pour Burt, l’homme qu’elle aurait aimé épouser, si elle avait eu le choix.
Tandis qu’elle s’approchait de la fameuse porte, les larmes brouillaient sa vision. Dans quelques secondes, elle ne serait plus ! Elle pensa à la petite sirène d’Andersen et s’avança courageusement vers son tragique destin.
Alors qu’elle touchait le pommeau froid, la main de Burt se posa sur la sienne...

***

Quand le jour se leva, les habitants furent surpris. La brume n’était pas comme d’habitude. Elle était aérienne et sublime !
Ce miracle était l’œuvre d’un beau jeune homme qui avait enfreint la loi pour sauver celle qui avait volé son cœur.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
249

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Beau conte de fées adapté à notre époque... j'ai aimé.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Anne Marie :-) Bonne soirée !
·
Image de Petitpoizonrouge
Petitpoizonrouge · il y a
mon soutien, sur le fil !!!
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci PPR, c'est sympa :-) A bientôt sur votre page !
·
Image de Dessine moi un mouton
Dessine moi un mouton · il y a
bravo, mes votes sont à vous
n'hésiter pas à critiquer mon texte

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci pour ce beau soutien.
J'arrive bientôt pour lire votre texte et je suis sûre qu'il va me plaire,
car je connais l'auteur :-)

·
Image de Flore
Flore · il y a
Une brume bienfaisante, bravo, et il est encore temps.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Flore pour ta lecture. Oui, il reste du temps :-)
Bonne journée !

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une brume pour guérir les blessures ? J'achète ! Bravo, Ratiba ! Vous avez mes cinq votes.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Jean pour ce beau commentaire sympa. Oui, j'ai choisi une brume réparatrice :-)
A bientôt sur votre page !

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
A bientôt Ratiba ! Bonne journée à vous.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Jean, à vous aussi :-)
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Joli conte
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Vivian :-)
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Votre brume nous joue de jolis tours mais se laisse prendre volontiers..
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Hélène pour ce joli retour :-) Excellent année 2018 !
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Une brume aux effets positifs.
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci Sylvie de m'avoir lue. Oui, je préfère de loin la brume réparatrice... :-)
Bon dimanche !

·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Quelle que soit la densité de la brume, l'amour l'allège ...J'ai aimé votre histoire, positive et douce à la lecture. Bonne année :)
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci El bathoul. Ravie que mon histoire vous ait plue :-)
Excellente année 2018 remplie de santé, joie, bonheur, réussites personnelles et littéraires !

·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Merci pour les voeux et vous présente les miens :)...
Pas fan de SF en lecture, j'aime bien les histoires positives...

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci !
Moi aussi, j'aime les lectures qui se terminent bien :-)

·
Image de Berndtdasbrot
Berndtdasbrot · il y a
Un joli conte plein de bons sentiments. Lecture agréable. Mes voix. Je vous propose de venir lire mon "Ascenseur"
Meilleurs vœux.
Berndtdasbrot

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci, c’est sympa :-) Je viendrai vous lire avec plaisir.
Excellente année 2018 !

·