2
min

Brume hivernale

Image de Julie Page

Julie Page

110 lectures

88

La neige étend son manteau blanc, annonçant officiellement l’arrivée de l’hiver. Les yeux rivés sur la fenêtre, j’observe avec attention les flocons de neige tomber, comme dans une ultime course. Ils tournoient, voltigent avec allégresse dans les airs.
Soudain, les flocons ne deviennent plus qu’une étendue blanche et je ne parviens plus à suivre leur folle épopée.

Ma vue se trouble. Mais est-ce seulement mes yeux ? Je doute. En me rapprochant, je remarque de la brume. Une épaisse brume blanche. Je pose ma main sur la fenêtre, gelée. Et comme une invitation, la brume commence à pénétrer la pièce, avant d’envahir mon corps tout entier. Il se gèle, se paralyse quelques secondes. Je sens mon cœur s’accélérer, il sent un danger et souhaite s’enfuir. Moi aussi, je le souhaite, mais mes jambes refusent d’obéir. Je suffoque, prise de panique.

Soudain, j’aperçois, au milieu de la brume, deux yeux jaunes me fixer.
Intriguée, ayant retrouvé l’usage de mes membres, je me rapproche. C’est une bête. Un loup peut-être, je ne sais pas. Il commence à courir et sans réfléchir, pour oublier le froid et poussée par l’adrénaline, je décide de le suivre. Qu’ai-je à perdre ? Je ne vais pas rester là, immobile. Je cours, mes membres gelés de l’extérieur, brûlent de l’intérieur. Mon cœur est sur le point d’exploser quand une lumière m’aveugle.

Au bout de quelques secondes, ma vue s’acclimate à ce soudain changement. Je suis sur une île déserte. L’animal, qui a tout d’un loup, est en face de moi, immobile, me fixant. Mon corps se détend, il fait chaud, le soleil étincelle. L’eau cristalline de la mer caresse le sable de ses vagues. Il n’y’a pas de trace de vie, en dehors de cet animal et de moi. Sans doute aurais-je dû être apeurée, mais je ne ressens aucune crainte. Comme si ce monde inconnu dans lequel je me trouve m’est familier. Comme si je l’ai toujours connu, tel un vieil ami que l’on revoit après de longues années d’absence.

Je me suis assise sur le sable chaud, laissant l’eau lécher mes pieds. Le loup se rapproche de moi, et j’avance ma main, lui caressant sa tête. Et pour la première fois depuis déjà bien longtemps, je me sens bien. Toute crainte envolée, dissipée comme la brume.

Soudain, j’entends une voix. Si au début, elle est semblable à un murmure lointain, un simple écho, elle se rapproche et devient de plus en plus forte. Elle commence à crier mon nom. Se pourrait-il que ce soit cet animal ? Un animal ne parle pas, du moins... je crois... je ne suis plus sûre de rien. Mais à voir sa réaction, je me doute que non. Le pauvre semble aussi décontenancé que moi, cherchant ce son venant troubler la paix de ce lieu.

Je me retourne, mais ne vois toujours personne. Je remarque alors que la bête a disparu. La brume est revenue et me recouvre de nouveau complètement. Je ne vois plus rien, ma vue se brouille. Le froid est revenu, et je tremble. Mon cœur se remet à tambouriner contre ma poitrine.
Le sol se met à trembler. Les vagues se déchaînent et bien vite me recouvrent intégralement. Je bois la tasse, étouffe, crache des vagues. Le brouillard, la nuit, puis rien...

Cette voix pourtant, continue de m’appeler...

J’ouvre les yeux. Ma tête me fait mal. Devant moi, un livre ouvert. A côté, ma mère, qui ne cache pas son soulagement de me voir revenir.
« Te voilà enfin, tu m’as fait une de ses peurs ! »
Un rêve, tout cela n’était qu’un rêve. Je me suis endormie sur mon livre.
Je soupire intérieurement et n’ose pas lui dire que j’aurai aimé être ailleurs, rester « là-bas. »
Comme dans un dernier espoir, je me lève en direction de la fenêtre, j’aperçois bien la brume. Cette épaisse brume. Cette brume froide et blanche. Mais tandis que je m’apprête à me résigner à m’accrocher à un mince espoir, j’aperçois, au milieu de cette brume hivernale, deux yeux jaunes me fixer avec intensité.

Et malgré moi, je sens un sourire illuminer mon visage.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
88

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Alphane
Alphane · il y a
certains suivent un lapin, et d'autres un loup...et c'est plus malin parce que le loup est un messager, un passeur de seuil...j'ai bien aimé ce voyage !
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander (en précisant bien "avec" ou "sans" critique) et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
mes voix , pour ce loup qui n'est pas toujours ce qu'on croit !
si vous l'aimez , j'ai mon " Ensuquée " pour le même prix...

·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Toujours difficile d'entraîner le lecteur dans ses rêves. Ma foi, vous y parvenez fort bien. Juste un petit reproche: la rédaction de la chute. Vous auriez pu supprimer la ligne: "un rêve, tout cela....." Vous réveilleriez ainsi le lecteur avec vous, en douceur...
Dans un genre un peu différent, je participe également avec "cinquante jours de brouillard". Je me refuse à faire du copié collé systématique de lien. Vous ne le lirez que si vous en avez vraiment envie en faisant la recherche sur le titre ou sur "Villefranche".
Une bonne journée à vous.

·
Image de Maour
Maour · il y a
Merci pour ce texte que j'ai lu avec plaisir. J'espère que vous apprécierez aussi le mien :)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-veritable-histoire-du-petit-poucet

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
Bravo ; vous m'avez emporté.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
Du loup naquit le plus fidèle compagnon de l'homme, le chien, du rêve nos espoirs... Poursuivons nos rêve en espérant que nous ne les rattraperons jamais !
·
Image de Sebastien Dub
Sebastien Dub · il y a
J'ai adoré !
L'ensemble du texte est un régal, aussi bien les mots choisis que le rythme, la construction, l'histoire et cette espèce d'intrigue qui nous tient jusqu'au bout et nous fait rêver...
Merci pour ce partage qui me fait penser à l'univers de C. S. Lewis.

Mes votes pour encourager ce texte :) !
Bonne année en avance.

·
Image de Julie Page
Julie Page · il y a
Merci, cela me fait super plaisir ! Je suis une grande fan de Lewis alors, cela me flatte vraiment !
Merci beaucoup et bonne année à vous aussi :)

·