2
min

Brume de cerveau

Image de Paulbrandor

Paulbrandor

135 lectures

154

Annick maintenait fermement la plaque de placo que découpait son mari. La scie sauteuse rognait implacablement le panneau dans un cliquetis agressif et inquiétant en crachant généreusement des débris de plâtre. Annick fermait les yeux et serrait ses mâchoires dans une tentative désordonnée de se protéger des projections et d’occulter ce bruit désagréable qui nourrissait son imagination. C’était plus fort qu’elle, elle envisageait le dérapage incontrôlé de l’outil sur la main et se voyait pianotant fiévreusement le 15 tout en recherchant les doigts sectionnés de son mari geignant étendu sur une couche de gravats qui se teintait de la couleur de son sang. Toute à ses émotions elle sursauta à l’interrogation pragmatique de son homme :
« Chérie ! Il nous reste du pain pour midi ? Tu pourrais y aller avant que ça ferme ? »
Elle répondit immédiatement à cette double question qui la soulageait opportunément :
« J’y vais tout de suite... »
« OK ma puce. La plaque est découpée, je vais me débrouiller tout seul maintenant. »
Annick tâta sa poche, constata que son porte-monnaie était bien là et sortit de la pièce en soulignant amoureusement :
« À tout de suite mon chéri ! »

Elle poussa un Ouf de soulagement une fois assise dans sa voiture en s’accommodant de cette petite lâcheté. Elle se trouva des circonstances atténuantes, ces nombreuses journées de bricolage à préparer leur cocon douillet l’avaient épuisée et la fatigue aidant elle n’avait plus toute sa lucidité, elle devait même s’évertuer à chasser les pensées pénibles qui tournaient régulièrement autour d’elle comme des insectes agaçants. Cocon douillet ou prison de plâtre ? Elle éluda l’alternative. En démarrant elle s’étonna de la faible visibilité et de cette brume blanchâtre devant elle. Elle jura intérieurement « Merde c’est pour maintenant ! » se remémorant tous les articles inquiétants relatifs au dérèglement climatique. Elle alluma ses codes puis ses antibrouillards, roula au pas et actionna même essuie-glace et lave-glace, sans effet. Elle connaissait parfaitement le parcours mais fit preuve d’une grande prudence. Elle fut étonnée de croiser une voiture qui lui fit un appel de phare. Elle prit cela comme un signe de complicité, un geste de solidarité d’humains dans la panade. Elle arrivait à reconnaître à travers cette brume ouatée, la borne d’incendie, les poubelles, les boîtes aux lettres, tous les signes rassurants de son environnement habituel. Lui vinrent en mémoire des images de la Chine et des personnes portant des masques. La pollution était-elle venue jusqu’ici en s’avançant masquée ? Une sourde angoisse l’étreignit, elle extrapola, faut-il faire des enfants ? Est-ce un premier avertissement ? En même temps elle se souvint aussi de ce reportage sur LCI, Pékin a bénéficié en 2017 de 226 jours d'air de "bonne qualité", soit 28 jours de plus que l'année précédente. Elle calcula néanmoins qu’il n’y avait donc pas loin de 140 jours d’air dégueulasse, elle serra encore plus fort son volant. Elle s’engagea prudemment sur la route principale et fut étonnée de croiser plusieurs véhicules tous feux éteints. Quelle inconscience ! Nieraient-ils la pollution eux aussi ?

Elle distingua les premiers magasins du village et décida de se garer sur le grand parking à l’accès plus facile que celui jouxtant la boulangerie. Avec une telle visibilité mieux valait jouer la prudence quitte à marcher quelques centaines de mètres supplémentaires.

En descendant de sa voiture elle fut interpellée par une amie. Elle se justifia de ne pas l’avoir identifiée immédiatement :
« Excuse-moi Françoise mais avec toute cette brume je ne t’avais pas reconnue. »
La réponse de Françoise cloua Annick sur place. En quelques secondes elle passa par des sentiments parfois contradictoires, honte, soulagement, colère, joie, dépit puis dans une autodérision salvatrice elle partagea un énorme fou rire avec Françoise.

Une petite phrase toute simple avait dissipé définitivement cette fameuse brume source de tant de délires...
« Tu devrais nettoyer tes lunettes ! »

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
154

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
C'est ce qui s'appelle ne pas voir plus loin que le bout de son nez ^^ Ta chute m'a fait sourire, elle est vraiment super !
Merci et bravo pour cette nouvelle, Paulbrandor !
Également mon très très court "Gu'Air de Sang" est en finale du Prix Court et Noir !
Si tu le souhaites, n'hésite pas à renouveler ton soutien à mon texte : j'en serai ravi :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Aurélien. A tout de suite sur ton texte.
·
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Je craignais un débarquement de petits hommes verts ... ça, c'est plus drôle !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un vrai rire pour cette fausse brume ! ;-)
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci pour ce vrai rire Joëlle.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Excellente chute !
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci pour votre appréciation Bernard.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...

·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci pour votre vote et votre commentaire.
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Le sourire à la fin m'a agréablement surprise.
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Gouelan.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Ah ah ah ! La brume n'est donc pas toujours où on croit, bravo pour l'atmosphère inquiétante qui s'installe peu à peu et cette chute souriante Paulbrandor ! A bientôt !
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Un grand merci Francine. A bientôt !
·
Image de Claudine Vautrelle
Claudine Vautrelle · il y a
Bien ficelé !
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Claudine pour le vote et le commentaire.
·
Image de Maour
Maour · il y a
Bon courage pour le prix, je vous soutiens! Si vous avez 5 minutes, passez donc me lire, je participe aussi :)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-veritable-histoire-du-petit-poucet

·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci pour le soutien Maour.
·