4
min

Brume

Image de CGCL

CGCL

77 lectures

43

- Décélère ! criais-je alors que notre vaisseau rentrait dans l'atmosphère de la planète Is.
Ma gorge brûlait et le feu irradiait l'ensemble de l'appareil, intoxiquant peu à peu mes poumons. Un nuage bleu me traversa. Les cristaux glacés le composant me déchirèrent la peau. J'émis un cri de douleur ardent.
- Dé...décroche, ordonnais-je à nouveau avec difficulté.
Je sentis un mouvement à la dérive comme une vague qui se retire, les soubresauts ralentirent, mes ongles s'arrachèrent un à un du cuir des manettes de pilotage et notre vaisseau freina sa course avant de s'écraser sur une terre qui nous était inconnue.
- Nous sommes arrivés, dit mon compagnon en ventilant furieusement de ses mains une fumée noire s'échappant du tableau de bord de pilotage.
J'essuyai les gouttelettes de l'écran de mon casque et me laissa tomber hors du véhicule, heureux que mon corps entre en contact avec un sol, stable et terrestre.
Le soleil était bas et l'horizon semblait sans fin. J'enlevai mon gant et sentis un sol mouillé. Le brouillard n'avait pas l'intention de se lever.
Mon copilote avait raison, nous étions arrivés là où nous le voulions, mais à quel prix ?
Je jeta un rapide regard sur notre cargaison et notre véhicule. Irrécupérables. Capable d'arriver ici mais incapable de repartir, tragique ironie. Je chassai cette idée. Avant de repartir, il fallait remplir la mission.
Les bottes de mon compagnon se plantèrent à mes côtés et il se laissa tomber à terre. Nous nous regardâmes un instant. Transpirants et frigorifiés, à la fois par le climat de cette planète et par la peur grandissante qui ne cessait de ronger nos entrailles.
Je sortis la carte.
- Nous sommes ici, pointais-je du doigt sur la carte en appuyant sur une planète grise. Nous sommes au cœur de la Galaxie. Au cœur de Brume.
- Et pour s'enfuir une fois la mission exécutée...s'enquit-il. Quelle est la planète la plus proche de notre position ?
Je sortis mon radar et essuyai à nouveau les gouttelettes qui s'y trouvaient. Je rentrai quelques données et analysai promptement le climat de cette planète.
- D'après nos données, la planète la plus proche serait Nebel. Droit devant nous. Une heure de vol en partant d'ici, approximativement. Et si nous volons à pleine puissance.
- Bien, conclut-il.
Je secouai la tête.
- Non, pas bien. Nous sommes en plein solstice d'hiver. Les tempêtes de neige font rage sur Is. Nous avons déjà beaucoup de chance d'avoir survécu à celle qu'on a traversé en arrivant avec le vaisseau. Si nous repartons en ligne droite, il y a de fortes chances qu'on y passe pour de bon.
Il grogna et tapota frénétiquement son arme.
- Tymah, conclus-je. C'est une néo-planète. De l'autre côté d'Is, il faudra naviguer à ras le sol afin de passer en dessous des précipitations de La Vallée de Glace et contourner les montagnes Pâcià, mais on y arrivera. Là-bas, on sera à l'abri.
- Combien de temps ?
- Environ 5 heures de vol.
- C'est faisable. Ça nous laisse deux possibilités de planètes non loin d'ici pour fuir, une fois la mission achevée.
Je ne dis rien. C'était faisable, si nous trouvions un autre vaisseau. Je m'étais interdit de penser de suite à repartir et finalement, c'était exactement ce que nous avions fait. Je me maudis un instant pour cela.
- Allez Heize, on y va.
Je respirai profondément et m'exécutai. On fit le tour des restes de notre véhicule. Quelques armes avaient survécu. Par quel miracle ? Mieux valait ne pas se le demander. Nous espérions tous les deux que cette mission soit baignée de miracles, du début... à la fin.
Je saisis un bâton de feu et deux longs couteaux en diamant gris.
- Est-ce qu'on peut émettre un signal ? demandais-je.
- J'ai déjà essayé. Impossible. Rien ne passe à travers ça.
Il fit un grand mouvement de bras pour désigner ce qui nous entourait : le brouillard.
Je grimaçai. J'avais déjà anticipé sa réponse, néanmoins, elle ne me ravissait pour rien au monde.
J'ajustai mon armure et resserra mes bottes puis j'accélérai le pas jusqu'à la hauteur de mon compagnon.
- On récapitule ? demanda-t-il.
Il avait parlé avec aplomb mais il ne pouvait dissimuler le trémolo dans sa voix, pas à moi. J'avais bien compris qu'il en avait besoin pour se rassurer :
- On entre dans la capitale, Stannum, on passe la première garde du seigneur, on longe le corridor d'argent jusqu'à atteindre la seconde garde, celle du roi cette fois, on passe la nuit dans une auberge, La Vielle Ciseleuse...
- Rappelle-moi comment on passe les gardes ?
- Grâce à nos badges que Lordo a obtenu au marché noir, répondis-je en tapotant la poche sur ma poitrine. Ils appartiennent à un riche dinandier, un favori.
- On en a deux ?
- Oui, un pour lui... et un pour son mignon.
Je savais qu'il connaissait toutes ces étapes par cœur mais je continuai de répéter le plan que nous avions déjà ressassé plusieurs dizaines de fois avec nos supérieurs.
- Le lendemain, on passe la dernière garde, celle de la famille impériale. On se procure des vêtements digne de "notre rang". Le soir même, les plus grands du royaume vont fêter l'anniversaire de l'Impératrice. On s'introduit...
- On tue tout le monde et on essaie de s'en sortir vivant, finit-il en tremblant.
Je remarquai que la neige venait de commencer à tomber. Timing parfait pour accompagner notre humeur.
- Est-ce que tu peux me raconter encore une fois comment Brume a été créée ?
Je souris puis me stoppai rapidement, la vue devant nos yeux nous laissa un instant en béatitude. À l'orée d'un chemin, se trouvait un torrent figé, les rayons du soleil semblaient non pas danser sur la glace mais au contraire s'admirer comme une demoiselle face à un miroir. L'endroit baignait dans une magie irréelle. Nous restâmes un instant silencieux pour ne pas troubler la paix éternelle qui semblait habiter ces lieux puis nous reprîmes notre chemin vers la capitale. D'après mes calculs, il devait nous rester un peu moins d'une heure de marche.
- Brume...commençais-je pour répondre à la demande de mon ami. Les anciens textes nous disent que Brume a été créée par un souffle puissant et fort lors d'une nuit de froideur insoutenable. L'univers, déjà bien complet, avait le sentiment qu'il manquait une chose à sa robe pour être parfait. Il fit en sorte que les particules dures s'entrechoquent avec des cristaux de glace et que les soleils calment leurs hardeurs afin de laisser le temps à notre galaxie de créer ses planètes. Alios, Ertz, Fris, Mor et Is, les cinq planètes-mères de notre système. Puis apparurent les autres, les dizaines et centaines d'autres, certaines disparurent, tout ceci jusqu'à atteindre le système que nous connaissons aujourd'hui.
- C'est une belle histoire, dit-il d'une voix plus calme.
- Oui, acquiesçais-je. Les anciens textes avaient une poésie qu'il manque à notre époque. Evidemment, ils sont emplis d'inexactitudes scientifiques...
- Mais on s'en fiche, c'est si beau.
Il avait raison. Mon cœur se serra à l'idée que nous marchions vers sûrement ce qui s'annonçait comme notre fin. Je me maudis à nouveau à l'idée d'avoir embarqué dans cette situation mon acolyte de toujours.
Je me forçai à continuer mon récit :
- Le second écrit du premier livre des textes anciens racontent que sur Alios fut fondé la première colonie viable de notre espèce. Un peuple de nomades qui développa sa civilisation jusqu'à un point de non...
Je m'immobilisai net. Mes calculs étaient faux. Se dressait face à nous la capitale de notre galaxie, le cœur de Brume, Stannum. L'enceinte composée de matériaux rares encerclait la ville. Nous levâmes la tête vers le ciel mais le brouillard s'alourdit subitement et nous dissimula la hauteur des murs.
Ma gorge se serra et je refoulai les tremblements d'anxiété qui m'habitaient.
Après un moment d'hésitation, nous avançâmes et passâmes la douane. Les portes de la capitale se refermèrent sur notre dos et nous continuâmes de marcher.
- Merlyn, on ne peut plus reculer, murmurais-je pour que la vérité de la situation s'immortalise en moi.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
43

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Alixone
Alixone · il y a
Une belle découverte sur votre page, je vote avec plaisir...
Et si vous aimez la poésie, je vous propose (si vous le souhaitez) la lecture d'un texte en "une" sur ma page (j'aime bien avoir le + de commentaires possibles pour me faire une idée)...

·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Merci, j'irai faire un tour sur votre poème
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Merci et bonne chance :)
·
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
C'est vrai que ce passé simple (1ére pers) pique un peu. Il suffit de demander une rectification sur la page du Prix, dans les commentaires. En dehors de ça, je trouve votre récit brillant. Description sublime de Brume. L'atmosphère SF est parfaite et on laisse se laisse porté par votre histoire. Au plaisir de vous lire à nouveau.
·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Merci pour ces commentaires enfin utiles.
·
Image de Magali Picano-Nacci
Magali Picano-Nacci · il y a
Bonsoir, belle idée et un texte qui mérite d'être lu! Cependant on a du mal à arriver à la fin tant les fautes de grammaires (passé simple 1ère personne) sont présentes... Je suis déçue que personne n'ai eu la courtoisie de vous en avertir, mais "Je m'essuya, me laissa, je jeta, je m'immobilisa etc etc. " (1 voir deux passé simple par phrases) sont d'un temps qui n'existe pas :/ C'est assez désagréable à lire et je suis sûre qu'en rectifiant ce malheureux passé simple votre histoire serait dans le haut du classement!!! Le récit est bien bien maîtrisé et j'adore la description de la planète Brume! je vous mets mes votes parce que j'ai aimé mais quand même faites corriger, vous méritez plus que ça!!
·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Merci. J'attendais des commentaires constructifs et j'en ai eu enfin un. Je n'ai pas du tout la prétention de me classer haut ici. Je voulais juste des avis et retours intéressants. J'écris rarement en 1ère personne, je me suis laissé piégé.
·
Image de Magali Picano-Nacci
Magali Picano-Nacci · il y a
De rien ;) Je pense que vous avez du potentiel! Bon courage et continuez :)
·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Je n'en suis pas aussi sûr mais je vous en remercie. Mais si vous avez "rêvé" malgré mes fautes, j'en suis satisfait.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
De la pure SF ! C'est assez rare par ici... Si ça t'intéresse d'y jeter un oeil, j'écris moi aussi dans ce genre là... A plus !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-frontiere-de-brumes

·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Merci.
En effet, j'ai vu peu de SF donc j'irai lire votre histoire avec impatience.

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle œuvre bien écrite et envoûtante ! Mes votes ! Une invitation à partir en voyage sur ma “Croisière” si vous ne craignez pas la brume en mer ! Merci d’avance et bonne année !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Vous avoir envoûté me ravit.
Merci pour votre lecture.
J'irai lire avec plaisir la "Croisière"

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonsoir CGCL ! Vous vous êtes embarqué une première fois pour mon voyage. Une invitation à refaire cette “Croisière” fantastique si cela vous plaît toujours ! Merci d’avance et bon voyage !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci d'avance, CGCL ! A bientôt !
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
De la SF qui prend par la main et nous emmène avec elle. Mon vote. Peut-être aimerez vous "L'héroïne", "Le Grandpé" ou "Tata Marcelle".
·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Je suis ravi que vous ayez pu rentrer dans mon univers.
Merci pour votre compliment.
J'irai lire avec plaisir vos écrits.

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
Vous m'avez embarqué.
Bravo, je vote.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de CGCL
CGCL · il y a
Y-a-t-il plus beau qu'embarquer son lecteur ?
Merci pour ce joli commentaire.
Je lirai avec attention votre oeuvre.

·