20 lectures

3

Quand le flanc d’une montagne s’effondre, des vagues de terreur se diffusent tout autour des ruines naturelles. Comme un cœur qui se résorbe, s’essoufflant en l’absence de l’amour, la forêt, veuve de ses pics d’antan, s’accroche au désir de vivre, malgré sa peine. Les créatures des bois cherchent en vain le pied de la colline disparue pour s’y prélasser au creux de ses rochers, à l’instar des pensées fugitives du cœur atteignant avec douleur les souvenirs heureux. Glissement de terrain, équilibre rompu, la forêt, détentrice d’une âme se meurt au départ d’un de ses enfants. Quand un cœur gonflé par le sens, crève sous l’aiguille pointue de l’abandon, il s’oublie. Les oiseaux piaillent derrière les parois du cœur dégonflé, prisonniers de l’organe atrophié et chantent le retour du souffle de vie. Pusillanime, le cœur vibre fébrilement au rythme des secousses de l’espoir perdu. Avec bien des efforts, la forêt replante ses grands arbres, et sur les débris de pierres poussent fougères et mauvaises herbes. Petit à petit, le bosquet s’étend et réapprend à vivre en mémoire de la montagne évanouie. Le cœur, de son coté, isolé et affaibli, incapable de remplir le vide laissé par l’amour, s’éteint et sombre dans le cimetière des âmes négligées.

Thèmes

Image de Très très courts
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
C'est vrai que votre univers tend vers la mélancolie voire la désespérance... Vous exprimez avec force ces sentiments profonds inhérents à notre genre humain. Pour ma part, je glisse vers l'espérance... Bonne et douce soirée sans brumes !
·
Image de Otopsya
Otopsya · il y a
Laissons simplement libre court à notre expressivité et à notre subjectivité. Pour ma part, je glisse vers... l'émotivité, quelque soit sa direction. (Un jour je publierai un texte empli d'une émotion positive et vous en serez surpris !)
Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mes écrits et vous souhaite une agréable soirée lumineuse.

·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Bien-sûr, chacun de nous a son univers et exprime ses émotions. Moi aussi, j' écris des textes évoquant la douleur profonde. J' espère que vous n' avez ressenti aucune idée de critique dans mes propos ! La diversité de nos personnalités, de nos styles fait toute la beauté de la poésie et c' est vraiment merveilleux qu'avec les mêmes mots de la langue autant de poèmes très différents puissent être créés. Bonne soirée.
·
Image de Otopsya
Otopsya · il y a
Oh ! N'ayez aucune crainte, je n'ai rien ressenti de tel. J'exprimais juste mon opinion et vous taquinez quelque peu !
Le français est riche de mots, les mots sont eux-mêmes riches de sens et finalement, le sens est un véritable kaléidoscope d'interprétations. En définitive, il est important de se laisser emporter par le courant dévastateur mais infiniment berceur de la langue.

·
Image de Silvie
Silvie · il y a
Belle et douloureuse personnalisation. Je me sens en empathie avec cette montagne.
·
Image de Otopsya
Otopsya · il y a
Merci beaucoup. Le cœur et la montagne ne font qu'un, malheureusement, lorsque sonne la mort, c'est dans une déchirante dichotomie que l'Homme périt et la Nature renaît.
·