Bouquet final

il y a
1 min
293
lectures
150
Finaliste
Public

En quête de ma part d’ombre et de lumière, j'ai trouvé un équilibre au sein de cette communauté passionnée par l'aventure des mots. Elle m'a stimulée dans ma progression et mon envie  [+]

Image de 2016

Thème

Image de Bordel ambiant
On s’ennuyait ferme dans cette boite glauque : néon blafard, vétusté des lieux, effluves de rat mort, rien ne laissait présager une bonne soirée, une énième à attendre que quelque chose vienne interrompre cette monotonie glaçante. Une météo morose pour des clients givrés. Le trafic était pourtant intense par à-coup, aussitôt suivi par de longues plages désertiques où la solitude se disputait l’ennui. Les mêmes habitués : mon acolyte et moi-même attendions l’heure de la rencontre qui nous ferait sortir de ce bouge.
L’arrivée de Scott mit le feu aux poudres, il était accompagné d’une blonde (pas peu fière d’exhiber ses formes rondes de femme fatale). Elle nous snoba direct. Branchée sur du 220, je mis alors le turbo pour faire mousser le Scott, ça n’arrivait pas tous les jours qu’on me reluque aussi explicitement la cuisse échappée de ma robe dorée. Sa couleur cuivrée m’excitait aussi, son corps, que je pressentais moelleux me troublait. La panne de courant fit monter la pression d’un cran et dans l’obscurité, le cloaque prit des airs canaille- mais c’était avant le pétage de ciboulot de sa blondasse- le courant revenu, une vague de froid mit un rideau sur ma libido.
Un groupe de belges- des brunes et des blondes- fit une entrée fracassante et les gueuzes nous bousculèrent pour aller se caler à l’étage. Cette concurrence nous mit les nerfs à vif, les lieux devinrent surpeuplés, un vrai festival de sales gueules.
C’est à ce moment précis de frustration sans retour en grâce annoncée que la porte du frigidaire s’ouvrit. On me rafla sans ménagement en même temps que Scott et sa moitié. Je n’eus pas le temps de voir ce que devenait mon amie Blanche.
Je voulais de l’animation, mais les rituels sont importants et là j’avais l’impression que les préliminaires passeraient à l’as.
Scott, embarqué dans la même aventure me suivait de près, je passais de main en main, et au bout de la chaine : mon preneur. Je n’eus pas l’occasion d’apprécier sa conversation, il me prit prestement et m’empoigna par le cou.
Un but de Dimitri Payet mit fin à ma récréation et après m’avoir littéralement décapsulé la tête avec les dents, il m’aspira d’une traite et ne fit de moi qu’une goulée !
Surprise et gênée par sa barbe drue, je glissais néanmoins en lui comme dans le grand canyon, j’ai pensé que ça devait faire le même effet.
Pour briser la glace d’une mort subite imminente, Scott me glissa avec amertume:
« Je pouvais plus blairer Adèle mais toi en revanche Stella... »
150
150

Un petit mot pour l'auteur ? 59 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Ambiance très bien campée, personnages aussi, bravo ! (Peut-être aimerez-vous "CRAC" chez moi qui se passe dans un dancing mais avec une autre atmosphère...Ou des z'histoires plus légères comme "FAST FOOD"). A bientôt chez vous ou chez moi... et à la vôtre !
Image de Eve Zibelyne
Eve Zibelyne · il y a
J'aime beaucoup cette prise en main, c'est bien vu et plein d'allant, bravo !
Image de Michelle Burgaud
Michelle Burgaud · il y a
Très désaltérant !!! Je vous propose une visite dans "La venelle d'en haut" nouvelle en lice pour la finale; Merci
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
une chute pétillante dans un langage en accord avec le lieu ! je vote
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
J'avais voté ; bravo pour le bouquet final et la finale !
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Bien vu. On comprends qu'il y a anguille sous roche mais le voile ne se déchire qu'à la fin.
Image de Dizac
Dizac · il y a
Plein d'humour et mené tambour battant. ..Ça réveille! !
Image de Rupert Raphaël
Rupert Raphaël · il y a
Bravo. Un style vif et mordant. On est dedans sans comprendre, avant la chute, qui appelle à la relecture...
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Bel hymne à la belgitude une fois !
Image de Thara
Thara · il y a
Pour un bouquet final, on dit dire que s'en est un !