Au Carrefour du marché "B", face à la pharmacie " LE NECTAR", restait un clochard qu'on avait surnommé Boubou. C'était un individu au visage à la fois évasif et amusant. Quand Boubou souriait, l'on percevait un emplacement désordonné de ses dents jaunies. Il avait sur sa tête une sorte de broussaille sombre et poussiéreuse qui lui servait de cheveux. Ses vêtements déchirés étaient dignes de ceux d'un fou au cerveau ramolli qui ne respectent plus rien.
Boubou se déplaçait dans le marché en sautillant et émettant des ricanements aigus qui procuraient une atmosphère de gaieté et d'une singulière familiarité aux joyeux lurons de la place publique.
Tantine Assos, une commerçante du coin venait de tendre une grosse carotte proprement pelée et lavée à Boubou.

_ Tiens Boubou, c'est pour toi.
Boubou prit de ses deux mains unies la carotte et courut dans tout le marché. Il criait et chantait à tous les passants l'étendue de sa joie par rapport au geste de générosité de Tantine Assos.
Mais bientôt, dans ses débordements de folies, Boubou sera broyé par un violent choc avec un camion transportant des marchandises.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !