2
min

Bon estomac et mauvais cœur, n’a pas ce qu’il désire

24 lectures

1

Bon estomac et mauvais cœur, n’a pas ce qu’il désire

« Bonjour, ici François Memkan en direct de Menton, pour la fête du citron.
Ne rigolez pas, mais plus le temps passe, plus mes reportages frisent le ridicule. Ne croyez pas que je vous raconte des salades ou que j’essaye de vous prendre le chou, mais tout ceci n’est qu’une douce dégringolade, le fruit de ma déchéance journalistique.

Vous remarquerez qu’aujourd’hui je suis seul.
Mon fidèle caméraman, Steeve Lahaie, s’est désisté car il a eu vent du sujet et je vous épargne les détails du vent, vu qu’il venait de manger du chou à la Marina, célèbre restaurant qui fournit aussi du carburant agricole, au point que l’on ne sait plus si l’on consomme des végétaux ou du ferment explosif.
Enfin, étant du signe du poisson, il a eu peur d’être pris pour cible dans cette manifestation.
C’est donc moi le dindon de la farce. Cela n’a rien à voir avec celle que l’on met dans les choux, même si je pense que j’y suis déjà (dans les choux... petite précision pour ceux qui commenceraient à ne plus suivre. Mais rassurez-vous, ce n’est qu’un début...)

Bon ! Ce n’est pas le tout, paraît-il.
Donc, j’arrive dans cette charmante commune de Menton où l’on fait la fête au citron.
Tiens, du citron, c’est peut-être ce qu’il m’aurait fallu pour mon reportage au phare de la baleine. Mais passons. Le sujet n’étant pas là, mais à la célébration d’un agrume jaune, ce que je trouve personnellement ridicule, même si je me dois de rester impartial.

Donc, je me répète, je sais... C’est la fête du CITRON.

Pas celui qui me sert de tête, car il n’est pas comestible, bien que je pense qu’aux vues de mes idées actuelles, on en tirerait un jus fort acide.
Bon dieu ! Je ne vais jamais y arriver...

Me voici donc à Menton (le premier qui remarque que je l’ai déjà dit, il va se prendre une pastèque...), pour fêter le citron, à défaut de me le péter.
Parce que là, en restant poli, je trouve que ma direction rédactionnelle se fout un peu de ma poire en m’envoyant aux fraises dans ce coin pommé.

Allez, je chope le premier individu à tête de citron sur deux pattes qui passe à ma portée, je le presse dans un coin, lui fait cracher pépin après pépin tout ce qu’il sait sur cette organisation jusqu’à l’en dégorger de sa pulpeuse citronnade, et n’allez pas me dire que je deviens parano !
Après quoi, j’irai me taper un bon gueuleton à la santé de ces allumés du melon.

Pour une ville en préparation festive, je trouve tout cela bien calme et désertique.
Voyons le dépliant que m’a fourni ma secrétaire. ‘Carnavals du monde à la 74é fête du citron dans notre belle petite commune du sud de la France’...
Attendez... Ça n’a rien à voir avec l’itinéraire qu’ils m’ont donné ! Ils m’ont envoyé dans les Alpes ces courges. Ils ont confondu Menthon avec Menton. Je n’y crois pas. Je dois être vraiment maudit c’est derniers temps. Je n’arrive jamais à mes fins...

FIN.

P.s : Excusez-moi, mais ça vous dérange de me laisser finir ce reportage ? Comment ça, vous en avez assez lu ! Très bien, je n’ai plus qu’à me rendre sur le lieu de mon prochain sujet. Où ai-je mis mon agenda ?
Ah ! Le voilà. Je dois me rendre à Orange..........
Je sais, c’est lamentable.........

:oj (reporter à la pêche aux moules... ;o)))
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Olivier Jacquemin
Olivier Jacquemin · il y a
merci :o)
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
EX CE LLENT + 1 ; Bravo monsieur Olivier. Je m'abonne chez toi.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur