Image de Hugo Bleuze

Hugo Bleuze

6 lectures

1

Putain t’es défoncée, et encore plus belle que d’habitude, t’es couchée sur moi, tu regardes dans le vide, l’air absente, tu vagabondes dans les étoiles, et moi je contemple tes yeux, bleu, foncé, on dirait de l’eau, un océan, sombre, mais chaud, reposant, calme, silencieux. J’observe plus profondément cet océan, il est infini. Enfin, je regarde autour de moi, je suis dans l’eau, je ne suis pas surpris. C’est immense, plus j’avance et plus l’iris bleu me recouvre. Sous la surface de l’eau, il fait chaud, c’est agréable, la texture de l’eau n’est pas la même que d’habitude, elle est plus claire, moins dense, il fait nuit, l’eau a calqué avec une étonnante perfection le ciel étoilé, le bleu change parfois de couleur, pour briller à son tour. La nue, aussi étincelante que l’océan, se fait rassurante, naturelle, c’est magnifique. Puis, instinctivement, je prends une grande bouffée d’air, qui réchauffe mes poumons, et plonge la tête sous l’eau. Le fond est d’une couleur reposante, comme si la lumière qui traverse l’eau, d’habitude si brutale, l’embrassait cette fois. Je pourrais dormir dans cette mer de douceur, mais mon regard, en sortant de l’eau, se pose doucement sur la surface, qui, un peu plus loin, bouge, une femme. Au moment où mes yeux se posent sur elle, elle plonge sous l’eau à son tour, gracieusement, puis apparaît devant moi, et toute cette vision s’évapore, en millions de grains, doucement, dans l’air, et je te vois réapparaître, couchée sur moi, tu regardes toujours le vide, tu as toujours l’air absente, tu vagabondes toujours dans les étoiles, et je contemple toujours tes yeux, bleu, foncé.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lalectrice
Lalectrice · il y a
Très joli texte poétique
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème