1
min

Bienvenue au gîte

Image de Renard37

Renard37

22 lectures

1

Il est une heure du matin dans ce charmant gîte situé dans le Gers,c'est une maison isolée dans la campagne si belle de cette région,les seuls voisins étant les propriétaires qui logent dans la maison voisine,et dans la chambre située à l'étage Marc et Sophie sont en train de se câliner sous le regard indifférent du chien Bill couché au pied du lit.Soudain Bill se met à grogner ce qui alerte Marc et Sophie qui tendent l'oreille...Ils entendent alors la porte d'entrée s'ouvrir discrètement... Panique à bord!!!Cambrioleur ou pire?Ils s'habillent difficilement car un peu nerveux,le chien ,voyant ce comportement inhabituel,en profite pour se réfugier sous le lit. Marc et Sophie cherchent une arme et pensent à l'opinel qui est dans le sac à dos et le sac à dos est...dans la chambre.Ouf!
Marc allume les lampes du couloir et dit:"Il y a quelqu'un?".Question stupide s'il en est!Sophie tente de téléphoner au propriétaire mais pas de réponse alors ils décident de descendre dans la pièce du bas qui fait cuisine et salon.Poussant le chien devant eux et tenant fermement l'opinel les voila dans la pièce à vivre et...il n'y a personne et ils constatent que la porte est fermée à clé!Mystère...
Ils décident alors de barricader la porte d'entrée avec le canapé sur lequel ils empilent des chaises en équilibre instable de façon à être réveillés si cela se reproduisait.Ils remontent se coucher et s'enferment à double tour dans la chambre.
Sophie émet une objection:"Et les toilettes?elles sont dans le couloir...".
Marc répond laconiquement:"Dans la douche". Celle-ci est dans la chambre.
Plus question de câlin,le coeur n'y est plus et pas question de dormir,le corps n'y est pas!Le sommeil a fini par venir sur le matin quand même.
Au petit déjeuner ils aperçoivent le propriétaire dans le jardin et lui racontent leur nuit mouvementée ,plus le récit avançait et plus le propriétaire semblait amusé ce qui commençait à les agacer.Il finit par leur avouer la vérité:"Cette nuit vers une heure j'ai vu la lampe extérieure allumée donc je suis venu l'éteindre,j'ai ouvert la porte avec le double de la clé ,j'ai glissé mon bras jusqu'à l'interrupteur puis j'ai refermé pensant ne pas vous avoir dérangés.De toute façon,ici,il n'y a pas de voleurs!".
Marc et Sophie baptisèrent ce gîte:le gîte du tue l'amour.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sol
Sol · il y a
Je me serai crue dans le gîte tant l histoire si drôle et caucasse était bien écrite. ..
Bravo ! Beaucoup d humour et on imagine bien des choses dans cette chambre !...quelle nuit!
Sol

·
Image de Renard37
Renard37 · il y a
Merci Sol je viens d'écrire les médocs dans le même style mais pas encore publié
·