Bien fait !

il y a
2 min
5667
lectures
931
Lauréat
Public
Recommandé

Jean-Jacques Michelet est comédien et écrivain depuis le dernier millénaire. Outre 12 romans et 55 pièces de théâtre, il commit 230 nouvelles à ce jour. Parmi lesquelles "Bien fait !" qui  [+]

Image de Printemps 2017
À tous les as de la route...

Lorsque Raoul Dupont remonta dans son Volvo break modèle 76, un large sourire de haine balafrait sa face rubiconde. Il venait en effet de moucher le sale con immobilisé derrière lui au carrefour. Un regard dans le rétroviseur l’assura que l’autre avait trop la trouille pour poursuivre l’altercation. Nul doute qu’il se pissait dessus dans sa caisse pourrie... Il faut dire que les cent trente-sept kilos de notre ami en auraient fait réfléchir plus d’un.
L’abruti l’avait bien cherché ! Qu’on en juge : alors que Raoul était tranquillement calé sur la file de gauche à cent soixante kilomètres à l’heure, le taré osa déboîter devant son capot, l’obligeant à freiner. Mais ce qui surtout l’exaspéra fut que le bâtard réponde à ses appels de phare par un geste obscène ! Dupont l’avait donc attendu à la sortie de la bretelle d’autoroute pour lui dire sa façon de penser (quoique ce verbe en l’occurrence s’appliquait mal). Puisque le trouillard restait tapi dans sa bagnole, il avait explosé le pare-brise d’un coup rageur qui l’avait grandement soulagé. S’il eût encore été capable de sentir sa petite bite sous les replis d’un bide en forme de pièce montée, cela lui aurait fait de l’effet.
— Tu es fou ! l’invectiva sa bourgeoise alors qu’il redémarrait. Ça ne se fait pas !
— L’avait qu’à pas me faire chier, cette fiotte ! Et je te conseille de la boucler si tu veux point t’en ramasser une. Déjà que ta vioque m’a pété les couilles pendant tout le repas !
Il détestait ces réunions de famille hebdomadaires et, sans la possibilité de se saouler à l’œil, il aurait coupé les ponts depuis longtemps. Mais fallait reconnaître que question bibine, le beau-père savait recevoir.
— Tu as encore trop bu...
— Justement, c’est pas le moment de m’échauffer les oreilles. D’autant que ça m’aide à supporter ta gueule !
Que répondre à ce genre d’insulte ? De fait, la malheureuse se renfrogna sur son siège, cachant par son large volume une housse au motif improbable.
Raoul se rendait confusément compte qu’il n’aimait plus du tout sa femme. Non qu’il eût jamais éprouvé pour elle une passion dévorante, il avait fait comme tout le monde et question mariage, celle-là ou une autre... Très vite hélas, il s’aperçut qu’elle ne valait rien question bagatelle – lui ne pouvait remettre ses performances en question –, et il en revint à des plaisirs solitaires...
Il accéléra pour contrer ce sentiment de rage diffus qui continuait de l’animer. Cent trente sur une petite départementale, pas mal. La Volvo était lourde, mais une fois lancée, elle ne craignait personne !
Leur vie ressemblait à celle de leurs voisins : sans surprises, sans intérêt, sans amis ni même enfant. Alors pour s’occuper, ils avaient pris un chien. Ça coûtait moins cher et il savait le faire obéir au doigt et à l’œil. Sa femme, quant à elle, en ressentait une profonde déchirure et souvent le soir se cachait pour pleurer.
— Tu roules trop vite. J’ai peur.
— Ferme ta gueule et la vitre : ça caille !
À peine eut-il prononcé cette phrase définitive qu’il éternua à s’en faire péter les résonateurs nasaux. Merde ! Il n’hésita pas une seconde à s’essuyer la paume sur la jupe de sa grosse.
— Oh, non ! Tu es vraiment dégoûtant...
— Tu voudrais quand même pas que je salope mon volant ? Pis c’est moi qui paye toutes les nippes que tu te fous sur le cul, alors j’en fais ce que je veux.
Il accéléra de plus belle. Les minutes suivantes furent tranquilles, puisqu’elle s’occupait de frotter la tache gluante avec son mouchoir. Il put donc se concentrer sur le pilotage et sans les multiples boulets de la route qui souvent l’obligeaient à ralentir, il aurait pu battre sans conteste son record sur cette portion sinueuse.
— Attention !
La Volvo fit une embardée.
— Quoi encore ?
— Tu as failli écraser un hérisson.
— C’est pour ça que tu manques nous foutre dans le décor ? T’es vraiment trop conne !
Il stoppa la voiture.
— Descends.
— Mais...
— Dégage, je te dis !
Il la poussa dehors et ajouta, avant de repartir à fond :
— On n’est qu’à dix bornes de la casbah, un peu de sport te fera maigrir.
Enfin seul, pépère. Cent quarante, cent cinquante... Le moteur couinait un peu mais acceptait le défi lancé par l’homme. Cent soixante.
Dupont eut à peine le temps d’identifier la bête énorme qui plongeait sous ses roues, le poil noir, hirsute et dru. Un sanglier de quatre-vingt kilos.
À cochon, cochon et demi.

Recommandé
931
931

Un petit mot pour l'auteur ? 1228 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Très drôle et bien écrit ! Bravo ! Je vous invite à lire mon ttc finaliste drôle également ! Merci !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/erreur-dimpression-1

Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
comme ça, sa bourgeoise va être tranquille !
«toute ressemblance avec...»
portrait fort coloré de ce quidam que l'on pourrait apercevoir sur une bretelle d'autoroute
mieux vaut ne pas s'arrêter...

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Il a bien fait de demander à son épouse de descendre ! En tout cas c'est... c'était, un beauf de chez beauf . Bravo, Jean-Jacques pour la maîtrise de votre récit !
Je vous invite à lire mon sonnet "Paysage nocturne" si cela vous tente : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous.

Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
Et tac! Bravo pour cette ttc originale et bien écrite!Je vous invites à lire ma TTC en concours. Merci d'avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Pauv'sanglier ! J'espère qu'il s'en est remis ! Merci pour ce bon moment d'humour ! A bientôt...
Image de Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Merci pour votre commentaire ! Je ne viens plus jamais sur le site mais ça fait évidemment plaisir ! belle nuit à vous...
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Je suis récente sur le site et je fais de belles découvertes... Soyez le bienvenu chez moi si vous aimez les tit z'histoires pour sourire. Vos critiques seront appréciées, positives comme négatives ! Douce nuit à vous...
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Quel affreux personnage, ravi d’avoir découvert votre récit ce matin.
Je suis en finale avec Frénésie 2.0 merci pour votre soutien :)

Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Question langage faut s'accrocher, jusqu'au bout je n'ai pas lâcher, donc j'ai aimé :-))
Image de Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Merci ! Content que le gros Raoul continue son petit bonhomme de chemin si longtemps après...
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Découvert par hasard ! Certes c'est trash dans le propos, mufle à souhait et parfaitement irrévérencieux ! On en apprécie d'autant plus la chute ou le choc final ! Toutes mes pensées vont au sanglier :-) Je vous invite à venir découvrir Le Temps De Dire Et Le Temps De Faire ainsi que Contrôle Routier Sur La Route Des Grands Champs. Le personnage de ce deuxième texte, tout comme le vôtre, est un cas !
Image de Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Merci Fredo, c'est fait ! ;)
Image de MCV
MCV · il y a
En surfant sur SE je tombe sur "Bien fait!" Et en effet, le titre emporte l'adhésion. Dommage tout de même pour le pauvre sanglier innocent.
Image de Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Merci MCV !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Cinq minutes

Antoine Finck

En 2050 fut créée une machine révolutionnaire. Elle permettait tout simplement à chacun de connaître le temps qui lui restait à vivre.
Ce jour-là, Alfred Pinson, la quarantaine, avait... [+]