1
min

Bénir le menhir = délire

Image de Jules Chris

Jules Chris

5 lectures

0

Délire, tout cela n’est que délire c’est tout ce que j’ai à envie de dire après avoir lu la satire du vizir Bachire. L’histoire s’est déroulée à Vire où les médecins avaient prédit à Astrid qu’elle ne pourrait survivre à sa grave maladie. Aveugle, elle s’attendait à voir bientôt ses jours finir. C’est pendant la fête du village, un soir d’avril qu’Astrid allait vivre le pseudo miracle. Ce soir là, ivre, elles parti seule dans les bois. C’est là qu’elle heurta un menhir. Dans le choc elle perdit le bandeau qu’elle avait sur les yeux depuis la dernière fois qu’elle avait joué à colin-maillard. Elle sentait de l’eau s’écouler sur le front : une eau miraculeuse. Elle voyait à nouveau !
Très vite la nouvelle se rependit dans l’empire. On fit venir l’évêque de Vire pour qu’il rencontre ladite miraculée et qu’il voit le menhir miraculeux. Le pape en personne vint bénir le menhir et très vite de nombreux malades vinrent en pèlerinage à Vire.
Et pourtant, Astrid n’avait jamais été malade mais victime d’une inversion de dossier à l’hôpital et d’un bandeau sur les yeux qui expliquait sa cécité. En bref, ce tir du vizir Bachir contre l’Eglise et l’ignorance intitulé « Bénir le menhir = Délire » me fait bien rire.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,