4
min

Belle inconnue à bâbord

Image de EmmaBlue

EmmaBlue

123 lectures

92

J’étais célibataire depuis trop longtemps. Je l'avoue, j'ai eu ma période - une fille dans chaque port - mais passé la trentaine, il était temps pour moi de jeter l’ancre. Alors quand j’ai croisé cette créature tout droit sortie d’un conte des mille et une nuits, je n’ai pas eu d’autre choix que de me jeter à l’eau. C’était forcément elle, la femme de ma vie.

Pourquoi elle ? Peut-être à cause de sa taille fine, de sa peau brune et de ses longs cheveux noirs qui caressaient ses épaules nues et qui m'avaient ensorcelé. Ou bien était-ce cette indifférence qu’elle feignait si bien et l'assurance de sa démarche ? Mes amis étaient sûrs qu'avec une fille comme elle j’allais encore me noyer dans un chagrin d’amour. Mais j’avais ma fierté. Tout le monde connaissait aussi mon sens du défi. Alors j’ai décidé de me lancer à l'abordage de son cœur en jouant au type sûr de lui, comme ça, dans la rue. Il fallait que j’essaie ça au moins une fois dans ma vie : surmonter ma timidité et aborder une belle inconnue. 

Rappelez-vous Romain Duris dans l’auberge espagnole : la scène où il aborde une fille dans un magasin de sous-vêtements et qu’il la supplie de prendre son numéro ? Et ça marche ! Je ressemble un peu à Romain Duris, je peux y arriver. Avec un minimum de stratégie.

Parce qu’un loup des mers comme moi a des habitudes. Le plan de navigation doit être préparé à l’avance dans les moindres détails. Je connais les prévisions météo sur 10 jours et l’heure des marées par cœur. 18h43, marée haute. (Oui, même à 200km de l’océan). Feu vert du capitaine. Je sais qu’elle va passer par là, comme tous les soirs à la même heure. Je gonfle les voiles.

Je me suis planté sur son chemin et j’ai pris l’air complètement perdu de celui qui cherche quelque chose ou quelqu’un. Ne riez pas, j’ai quelques notions d’art dramatique, un peu moins que Romain Duris, certes, mais j’ai fait du théâtre. Quel genre ? Théâtre d’improvisation. Oui, vous voyez, ça en jette. Et miracle ! Elle m’a souri. Finalement, c’est elle qui m’a abordé la première, mais ça, ça reste entre nous.

- Vous cherchez le port ? me lança-t-elle, amusée (ou impressionnée ?) par ma tenue marinière-bermuda blanc. Vous y serez dans environ 200 kilomètres, direction ouest.

Je devais avoir l’air stupide mais il me restait encore un peu de répartie et un sourire irrésistible :

- Je cherche une fille brune avec une queue de poisson et une voix enchanteresse. Elle vous ressemble étrangement. Et si en plus elle a le sens de l’orientation, je suis preneur !

- Je n’ai rien d’une sirène et en plus je chante comme une casserole, me répondit-elle, amusée.

- C’est vrai, à bien y réfléchir, vous ressemblez plutôt à Esméralda.

- Et vous à Quasimodo…, en un peu moins… je veux dire, en un peu plus…  Beau.

J’ai bien failli tomber par-dessus le bastingage là, mais je me suis raccroché de toutes mes forces à ces trois petits mots unpeuplus. Et ce quatrième : BEAU. Mon cœur s’est emballé :

Quasimodo rêve de vous faire découvrir ses trésors cachés et son cœur en or. Embarquez avec moi, je vous en prie. Ensemble nous irons à la découverte d’îles lointaines et nous dégusterons des fruits inconnus aux saveurs inoubliables.

Oups, un peu trop théâtral là, reprends-toi Romain, avant que la tempête ne se lève dans son œil courroucé, changement de cap. Il est temps de remettre pied à terre, les filles aiment qu’on leur vende du rêve mais quand même, tu vas lui donner le mal de mer là. Heureusement, il y a un bistrot tout près et je l’invite à boire un verre au Contre vents et marées, un signe du destin. 

Alors je lui raconte ma vie citadine et mes rêves de grand large. Les paysages marins que je peins, les tableaux que je vends, ma vie d'artiste dans toutes les nuances de bleu (le gris, c’était déjà pris). Je lui explique la difficulté à obtenir ce bleu turquoise parfait par un savant mélange de pigments bleus et blancs.

Au bout de deux verres ça commence à tanguer autour de nous. On rit. Elle me raconte sa mésaventure avec une sorte de pirate des Caraïbes qu’elle a pris pour Johnny Depp. Elle pleure. À cause de lui elle a touché le fond. Elle veut tout plaquer. Elle me confie son projet de voyage au Danemark. J’essaie de la convaincre que je n’ai rien de Johnny Depp, j'y arrive assez facilement. Je lui explique que je m’appelle Romain comme Duris, je me fais des nœuds quand je lui parle de mes ex, je mélange tous les prénoms, je suis très fort en nœuds marins. Elle rit. Comme avec un bon copain. Elle me dit qu’elle s’appelle Alizée. J’aurais dû le deviner. J’ai senti le vent tourner, il faut plier les voiles. On a trop bu, j'avais tellement envie de prolonger cette escale loin du quotidien que je n'ai pas compté les verres. Elle a la tête qui tourne. Je me dis que c’est foutu, que j’ai encore tout foiré. On sort prendre l’air sur le pont, à défaut d’océan les bords de Seine ne sont pas mal non plus. Elle vomit en me remerciant de lui avoir redonné le sourire. C’est toujours bon à prendre. Je la raccompagne en bas de chez elle. Elle ne me propose pas de monter alors je rejoins ma cabine dans cette tour de béton, la queue entre les jambes. 

Je suis sûr qu'elle ne me rappellera pas. À la télé Johnny Depp me nargue, je me sens incapable et triste comme un marin d'eau douce. Je m’endors avec le goût du sel de mes larmes dans la bouche, en rêvant de brise marine et de la belle Alizée.

Quelques jours plus tard, alors que je suis encore échoué sur la rive du désespoir, je reçois un étrange SMS : Sirène cherche matelot pour partager le trésor d’une vie à deux. Ci-joint, bouteille à la mer.

Je m'empresse d'ouvrir la pièce jointe. Il s'agit d'un article de presse : 

La Petite Sirène de Copenhague, monument le plus célèbre du Danemark, a été recouverte d’un mélange turquoise de peinture blanche et bleue, a annoncé la police danoise. 

Un étrange message, « pour Romain », était inscrit près de la figure en bronze. «Une fille élancée aux cheveux noirs, 170 cm, est recherchée », ont simplement indiqué les policiers.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
92

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un délicieux texte plein d’humour grinçant et tendre et fourmillant de références que j’apprécie. J’ai adoré le film L’Auberge espagnole et aussi le Johnny Depp d’Edward aux mains d’argent (plus que le Pirate des Caraïbes)
Belle découverte au fil des textes. Si j’étais plus jeune votre Romain aurait pu me faire craquer mais je craque réellement pour ce joli couple qui va bientôt se former...
Mes 5 voix.

·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci beaucoup, heureuse de vous avoir fait craquer !
·
Image de Potter
Potter · il y a
Super ton texte , j'ai bien aimé !!!!
N'hésite pas a venir me soutenir pour mon dessin finaliste : Poudlard

·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci, ça me fait plaisir, je vais aller voir Poudlard...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mes 5 voix Pour cette histoire magnifique et très bien écrite! Bravo :)

Je vous invite également à jeter un coup d'oeil à ma peinture actuellement en finale du concours Harry Potter!

·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci beaucoup, hâte de découvrir votre œuvre !
·
Image de Lllia
Lllia · il y a
Mes votes +5 pour cette belle histoire:)
Je participe aussi à un concours de dessin en finale si tu veux jeter un coup d’oeil: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/victoire-weasley

·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci Lllia, je vais aller voir ça !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Mon soutien :-)
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
J'apprécie, merci!
·
Image de Chloé James
Chloé James · il y a
Joyeux et coloré comme une belle journée d'été, une très belle histoire de sirène, joli style et beaucoup d'humour, mon soutien bravo!
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci beaucoup Chloé !
·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Original!
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci d'être passé par là !
·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Sympa cette sirène, ah comme Romain va être heureux !
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Oui on peut dire qu'elle n'a pas froid aux yeux...
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Bravo pour tous ces clins d'yeux et le bleu est une couleur si magnifique.
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci, la fameuse sirène est régulièrement peinture urée, mais pas aussi bien que par Alizée !
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
peinturlurée
·
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Une histoire sympathique, beaucoup d'humour.
·
Image de EmmaBlue
EmmaBlue · il y a
Merci !
·